Cahuzac : vous avez dit « impardonnable » ?

La tribune de Philippe Oswald : 

"Du président de la République à celui de l’Assemblée nationale, en passant par la quasi-totalité des députés à gauche comme à droite et nombre de journalistes, le mot revient en boucle : Jérôme Cahuzac, serait « impardonnable ». Et même carrément « répugnant » (Alain Duhamel, à l’aube du 3 avril, sur RTL).

Quelle est la signification de ces invectives ? Que l’ex-ministre du Budget (un poste décidément très exposé en France !) ait menti effrontément, à plusieurs reprises, à tous les Français à travers la représentation nationale, c’est un fait que lui-même reconnaît en se disant « inexcusable » et « dévasté par les remords ».Dès lors, à quoi bon en rajouter ?  Voudrait-on qu’il se donnât la mort ?

C’est en Chine que les « crimes économiques » sont passibles d’une telle peine. Chez nous, on la réservait à des crimes de sang particulièrement horribles, jusqu’à son abolition par François Mitterrand (un président sachant mentir, lui aussi, « les yeux dans les yeux » sans ciller, et que d’aucuns, depuis, cherchent à imiter sans parvenir à égaler le maître).

Mais le pilori médiatique peut produire le même résultat fatal, comme vient de le rappeler, concomitamment,  le suicide du médecin de l’émission de téléréalité Koh-Lantadont on ne sait même pas s’il y avait quoi que ce soit à lui reprocher.S’agissant d’un ministre fraudeur et fieffé menteur, et qui plus est chargé de recouvrer l’impôt alourdi par son propre parti socialiste, le tout sur fond d’une crise majeure, on est sûr de régaler l’opinion ni plus ni moins qu’en nourrissant un fauve (le regard des autres dans ce type de situation étant« une sorte de mise à mort » comme l’explique le psychanalyste et psychothérapeute Pascal Neveu auteur de Mentir, pour mieux vivre ensemble, dans le LeHuffPost )

L’affaire Cahuzac offre un dérivatif au peuple de France dans l’interminable hiver dans lequel il s’enfonce avec la plupart de ses voisins européens,sans le moindre signe de la venue du printemps. Nombre de ceux -  politiciens, experts, journalistes- que les Français tiennent pour responsables de leurs malheurs,sur-jouent la colère et l’indignation pour échapper à la vindicte populaire. Quant à  Mediapart, le journal en ligne « tombeur » de Cahuzac, il assure que les choses n’en resteront pas là et que d’autres têtes gouvernementales seront tranchées. Les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) ne pouvaient ignorer l’évasion fiscale du ministre. Et last but not the least, on vient d'apprendre par Le Monde.fr que le trésorier de campagne de François Hollande est actionnaire de deux sociétés offshore dans le paradis fiscal des îles Caïmans (on apprend par la même occasion que ce riche homme d’affaire est aussi l’éditeur de Têtu, le premier magazine de la communauté homosexuelle – décidément tout se tient !)" (suite).

8 réflexions au sujet de « Cahuzac : vous avez dit « impardonnable » ? »

  1. mafoi

    les français qui chaque jour peinent ,travaillent avec honnêteté pour remplir les caisses de l’état dans le silence auraient souhaiter mieux comme dérivatif en cette période .nous sommes tout simplement scandalisés par de tels agissements de la part de dirigeants qui nous gouvernent et qui nous font la morale.
    Mr Cahuzac (franc-maçon) fait partie de ces hommes et femmes au sommet de l’état qui ne veulent pas entendre la voix des français qui combattent pour les droits humains fondamentaux .
    c’est ainsi que depuis 200ans, on assiste à une entreprise de renversement total de l’ordre des choses voulu par DIEU. Pas de contrainte extérieure d’aucune sorte, la conscience humaine reste seule juge des actes, les approuve ou les réprouve; morale sans sanction, comme sans obligation… en voici la preuve
    Nous sommes dans un état de droits, élargir l’investigation doit s’imposer.

  2. Exupéry

    La Rome décadente, en attendant la catastrophe inéluctable, calmait les récriminations du peuple par “du pain et des jeux”? Ce qui transposé dans notre société, encore plus dégénérée, donne : les multiples prestations “sociales” transformant nombre de citoyens en assistés, et la TV minable et délétère, jouant ad libitum des émois du peuple.
    Cependant, les “jeux du cirque” étaient pimentés par une dimension sanglante, mortifère. Dans cette optique pervertie, avortement et euthanasie ne suffisent plus et lorsque la téléréalité aboutit à un vrais suicide, les maîtres de cette culture de mort, jubilent.
    Si Cahuzac en faisait autant, ce serait pour nos tyrans hypocrites un beau coup double : la mort s’exhibant dans l’arène de la politique spectacle, et leur blanchiment par le sacrifice d’un bouc émissaire représentant emblématique de leurs propres turpitudes !

  3. xenophon

    Il aura peut-être échappé à un certain nombre que le mirobolant Alain Duhamel,si prompt à clamer sa répugnance…figurait dans la promotion de la Légion d’Honneur de Pâques au grade de Commandeur de la L.H!
    Ce grade comporte donc la cravate : la marque demeure bien autour du cou de ce procureur…
    et il faut bien frétiller auprès de ses maîtres!

Laisser un commentaire