Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

Budapest : Le PCF retourne sa veste? Non, propagande toujours

Les commémorations refusées de la répression des événements de Budapest en 1956 permettent néanmoins de mettre à jour les contradictions du Parti communiste français :

Maurice Thorez dans l’Humanité du 15 novembre 1956 :

"Quelles qu’aient pu être les erreurs et les fautes commises
dans le passé par des dirigeants communistes hongrois, quel que soit le besoin
pressant d’y porter remède, les travailleurs sentent que ce qui compte avant
tout c’est la nécessité de maintenir dans ce pays les conquêtes de la
révolution (…). Voilà pourquoi les travailleurs de France se rangent
fermement aux côtés des travailleurs hongrois et au côté de l’armée soviétique
".

Le PCF dans un communiqué du 23 octobre 2006 :

"la répression de l’insurrection hongroise a révélé non
seulement l’incapacité des responsables soviétiques à concrétiser les idéaux du
communisme, mais surtout combien leurs actes contredisaient en tout point ces
idéaux.
Ce qui s’est éteint à Budapest est une conception du communisme en tout
point étrangère à celle qui est la nôtre. Le PCF, qui s’est en effet toujours
inscrit dans les combats du peuple de France pour la liberté, l’égalité, la
fraternité, reste plus que jamais mobilisé pour faire vivre notre idéal
d’émancipation humaine" [NDL :comme l’épuration de 1945].

Le parti aux 100 millions de mort existe toujours en France, dans le mensonge et la propagande qui lui permirent de naître et lui permettent désormais de survivre.

Lahire

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Merci à De Gaulle qui les mit en selle en les faisant rentrer dans son gouvernement…..
    Merci à Notre Dame de la Prière (L’Ile Bouchard décembre 1947) qui nous a préservé du plus grand des dangers de l’époque.
    URSS morte ? Peut-être !
    Mur de Berlin tombé ? Sûrement !
    Communisme mort ? Sûrement pas !

  2. Je préférais le PCF quand il était stalinien, au moins les choses étaient claires et il y avait une cohérence idéologique, aussi aberrante fût-elle; aujourd’hui, il y a une macédoine conceptuelle, une chatte n’y retrouverait pas ses petits : le révélateur a été l’intervention de l’OTAN contre la Serbie, condamnée officiellement du bout des lévres, en réalité soutenue en sous-main par l’appareil du PCF.
    Il en est de même des positions communistes vis-à-vis de la Russie : depuis qu’elle n’est plus soviétique, les “camarades” lui trouvent tous les défauts du monde.
    Ou comment persister dans l’erreur (et même la lâcheté, ils ne sont plus capables d’assumer leurs idées maintenant qu’elles ne sont plus “dans le vent”), encore et toujours…

  3. @ Henri
    Sans jouer l’avocat du diable, les communistes en France ont joué un rôle dans la libération de la France, même s’il n’y a pas eu les fameux 100 millions de morts, beaucoup y ont laisé leurs vies…ne reprochez pas à De Gaulle ce que l’honneur voulait…!
    A voir l’évolution du communisme actuel, j’ose dire que le communisme de 45 est bien mourrant, ce qu’il nous faut craindre ce sont ces maudites reboutures et rejetons divers qui s’insinuent dans la politique française…

  4. “Le parti aux 100 millions de mort existe toujours en France” : Petite precision, le chiffre du nombre de victime du systeme communiste est plus proche des 200 millions de morts.
    Rien qu’en Chine, le regime de Mao serait responsable de 80 millions de deces.

  5. Le marxisme a été un délire paranoiaque qui a fait regresser l’Humanité 2000 ans en arriére.
    On sait que les sociétés primitives reposent sur le sacrifice des boucs émissaires, des victimes innocentes assassinées et déchirées pour appaiser les tensions sociales.
    Le Christianisme a toujours refusé ces sacrifices.
    En désignant des boucs émissaires innocents (Capitalistes, koulaks, bourgeois, etc) aux bourreaux ,Marx a déchainé sciemment les démons de la cruauté à travers le monde.
    Marx a provoqué plus de morts et de souffrances qu’Hitler.

  6. @ jb
    Les communistes étaient les alliés d’Hitler, jusqu’au moment ou il décida d’envahir la russie.
    Les vieux Tourangeaux se souviennent des cheminots communistes de St Pierre des corps qui allaient mettre le feu aux bâtiments que la Luftwaffe avait mal bombardé!
    Je ne nie pas les morts communistes, si ce n’est qu’ils ne se battaient pas pour la France mais pour l’International communisme.
    En cela il ne mérite ni admiration, ni estime, ni devoir de mémoire.
    Je veux bien admettre que beaucoup parmi eux étaient de jeunes idéalistes manipulés.
    Je peux admirer leur courage, pas leurs actes !
    Il fallait que ce soit dit!
    En conséquence De Gaulle et l’honneur ont toujours fait 2.
    Et ne me lancer pas sur De Gaulle, sinon j’en ai pour des heures à vous parler de cet homme grand autant par la taille que par sa capacité à provoquer la mort des français d’Algérie et des pieds noirs !
    Tous les criminels de guerre n’ont pas fini en prison.

  7. c’est le parti dont l’organe de presse L’Humanité titrait au 13 juillet 1940 “Les conversations amicales entre travailleurs parisiens et soldats allemands se multiplient. Nous en sommes très heureux. Apprenons à nous connaître.”
    Le parti dont le secrétaire général Maurice Thorez désertait en 1940 et se réfugiait en URSS pour éviter de devoir se battre contre l’Allemagne nazie alliée à Staline.
    Le même parti qui en 1945 se prétendait le parti des fusillés et des résistants de la première heure.
    Le même qui jugeait le stalinisme “globalement positif”
    Rien d’étonnant donc. Sinon qu’on attend toujours des pendaisons et une traque comparable aux sentences du Procès de Nuremberg pour nos bons bolcheviques.
    Ainsi qu’une mise immédiate en prison pour apologie de crimes contre l’humanité pour tous les membres actuel du PCF, doublée d’une condamnation à la déchéance nationale à titre posthume pour tous les défunts communistes. (choses ayant été appliquées aux nazis, lors des procès d’entnazifierung des années 45/50 en Allemagne)
    En effet, imagine t on un PNF, Parti Nazi Français, ayant des députés, des maires, et parfois des ministres ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services