Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Bruno Mégret s’invite au séminaire du FN

5512723_11-1-1928932741_545x460_autocropComme le relate le Figaro, Bruno Mégret envisage d'envoyer son nouveau livre «à un certain nombre de cadres du parti que ça devrait intéresser» :

"Alors que le FN s'apprête à ouvrir ce vendredi un séminaire de deux jours et demi pour tenter de trouver des solutions au «plafond de verre» et gagner l'Élysée en 2017, un ouvrage paru cette semaine pourrait attirer l'attention des cadres du parti. Il s'agit du Temps du Phénix (éditions Cité Liberté), un roman d'anticipation politique qui raconte par le menu la victoire à la prochaine présidentielle d'un candidat issu de rangs de la droite nationaliste et sa gestion du pouvoir. De quoi inspirer les séminaristes (…) S'il romance aujourd'hui la victoire d'un champion nationaliste, il n'envisage pas en l'état que Marine Le Pen puisse l'incarner."

Reprenant certains fondamentaux du FN mais aussi des idées que l'on trouve dans Le Suicide français d'Eric Zemmour, Bruno Mégret critique à demi-mots la ligne Philippot et encourage une alliance avec les droites :

"J'ai surtout écrit ce livre parce que je suis frappé par l'impuissance des responsables politiques actuels. Le gouvernement est phagocyté par les contraintes institutionnelles et juridiques. Même si un président de rupture, issu des rangs de la droite nationale arrivait au pouvoir en 2017, rien ne serait possible de faire en l'état

Mégret plaide d'abord pour la préférence nationale en matière de politiques sociales, et l'extinction des flux migratoires, légaux et clandestins (…) C'est sur l'Europe et l'économie que son dessein est «totalement différent». L'ancien député de l'Isère veut le maintien de l'Union européenne et de l'euro, mais plaide pour une évolution vers une «Europe confédérale», et la subordination du droit européen au droit national. Le roman défend par ailleurs un retrait du pouvoir de censure du conseil constitutionnel, «un tribunal idéologique», et le renforcement du pouvoir parlementaire

"Ce sont là tout un tas d'idées que j'aurais proposées au séminaire si j'avais encore été au FN», assure-t-il. Une manière de dire que les orientations qui se profilent pour la prochaine campagne, avec le nouveau slogan «la France apaisée», ne lui conviennent pas. «Je ne crois pas vraiment que la France ait besoin d'apaisement ou de tranquillité. Il faut de la rupture là où c'est nécessaire».

«Sur la sortie de l'euro, sur l'offre de mesures sociales aussi démagogiques que peu crédibles, sur le refus des réformes économiques et de l'abandon des combats de sociétaux, je pense que le Front national actuel commet un certain nombre d'erreurs stratégiques» (…) Beaucoup de gens ont été choqués de ne pas voir le Front national uni au premier rang des manifestations contre le mariage homosexuel (…) Il est regrettable que le FN actuel ne soit pas plus clair dans ses positionnements. En politique, il faut des discours limpides (…) Bruno Mégret reste convaincu que l'avenir du courant national passe des alliances avec le reste de la droite. «C'est aussi une erreur politique que d'avoir refusé de hiérarchiser les opposants. On ne peut pas combattre sur un même plan la droite et la gauche, qui reste l'adversaire prioritaire», juge-t-il, pour dénoncer l'argumentaire «anti-UMPS» (…)

Dans le Parisien, il enfonce le clou :

Ce qui manque au parti, c'est la crédibilité. Les électeurs ne sont pas des imbéciles : ils voient bien la démagogie quand Marine Le Pen prétend tout résoudre en proposant la sortie de l'euro, un SMIC à 1.500 euros ou encore la retraite à 60 ans."

Partager cet article

11 commentaires

  1. Mégret, l’homme qui a divisé le FN, est de retour.

  2. Au contraire , il faut faire l alliance de tous les souverainistes mais pas sous la houlette du FN , trop républicain, bien que pas assez pour la nomenklatura apatride , mais sous la bienveillance arbitrale d un roi ! Sinon , vous aurez tout le temps au pouvoir l herpès ! C est vous qui voyez !

  3. Mégret a divisé le FN ? Au contraire c’est Jean Marie Le Pen qui a divisé en 1995/1998 le FN pour écarter ses prétendants.
    Mégret avait professionnalisé le FN, avait formé les cadres, mis en place des cycles de formations, il suffit de comparer le FN que je connais de l’intérieur en ce moment avec lui que je connaissait de l’intérieur en 1998 pour se rendre compte qu’à l’époque les cadres et les permannents du parti bossait et bossait dans l’intérêt de la progression de nos idées. Ce qui n’est pas le cas des élus et des permanents actuels dont la médiocrité est effroyable.
    A l’époque de Mégret le FN a 15 % était plus puissant, plus influent et plus pro que le FN actuel à 27 %…
    Une preuve : en 1995 le FN gérait un exécutif de 160.000 habitants, la ville de Toulon. 20 ans après le plus gros exécutif géré par le FN est Fréjus, 50.000 habitants.
    Or, en politique ce qui compte c’est de gérer des exécutifs, pas d’envoyer des conseillers municipaux d’opposition dans des assemblées où en plus ils ne siègent plus 3 mois après comme c’est le cas…

  4. Bonjour,
    Je ne trouve aucune trace de ce nouveau livre sur le Web…. ni de son éditeur.
    Pas davantage sur le site officiel de BM.
    Si quelqu’un sait où on peut commander ce roman, je suis preneur.
    https://www.facebook.com/pages/Mouvement-National-R%C3%A9publicain-MNR/329812727432

  5. La stratégie de Marine Le Pen est en tout cas payante électoralement :
    “…Au total, selon les calculs de francetv info, le parti de Marine Le Pen peut désormais revendiquer 1 992 élus (conseillers municipaux, régionaux, députés…). Alors qu’il n’en comptait que 181 au début du quinquennat de François Hollande, il y a un peu plus de trois ans…”
    Le FN compte désormais plus de conseillers régionaux que le PS
    Selon le décompte du ministère de l’Intérieur, 358 conseillers régionaux frontistes ont été élus, dimanche, contre seulement 355 socialistes
    http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/le-fn-compte-desormais-plus-de-conseillers-regionaux-que-le-ps_1224099.html

  6. Il faut un manque sérieux d’intelligence pour oser une pareille contre-vérité, rendre Bruno Mégret responsable de la division du FN.
    Bruno Mégret, s’il n’avait pas été écarté de toutes les instances du FN par J.M. Le Pen, et traité comme un chien, aurait conduit le FN au pouvoir.
    Le Pen déjà à cette époque faisait ce qu’il pouvait pour bloquer son parti, en multipliant les propos incongrus ou ravageurs.
    L’état intellectuel et moral du FN maintenant est à l’image de sa présidente invertébrée et démagogue, essayant d’attraper des suffrages n’importe ou plutôt que de construire ou de garder les solutions courageuses et réalistes du parti de 1998.
    Le père Le Pen a préféré affaiblir durablement le FN, sa boutique, par égoïsme et par jalousie envers les compétences insignes d’autres membres. C’est un fait.
    La France, il n’en a rien à faire.Son népotisme l’a conduit à écarter d’autres talents( Bruno Gollnisch) pour faire passer sa fille, qui médiocrité et toupet aidant, s’entoure d’arrivistes, sans éducation véritable et sans culture économique.
    L’étatisme, la fiscalité montante, la réglementation étouffante, le refus d’affronter la civilisation musulmane dominatrice par nature, le lourd mépris de la famille et de la religion sont les principes directeurs de cette nouvelle direction. Ils sont un obstacle majeur au chemin vers le pouvoir.
    Jamais les électeurs, dont bien des abstentionnistes dégoûtés, qui ont fait défaut aux dernières élections régionales perdues, ne voteront pour une telle déformation , une telle caricature des fondamentaux d’un Front National, autrefois pour la libération fiscale, étatique, l’aide à la famille et à l’école libre, l’endiguement de l’invasion.

  7. pas un mot sur l’impérialisme américain, qui contrôle l’union européenne, sur l’idéologie mondialiste qui souhaite instaurer une gouvernance mondiale.
    qui cherchent à détruire les nations.
    il n’a vraiment pas conscience des véritables enjeux.
    A l’heure où la vérité diffuse dans la société, s’il arrive avec son alternative d’organisation européenne et la réglementation comme seule source de nos problèmes c’est lui qui ne sera pas crédible.
    peut être aux yeux des bullots de l’umps qui pratiquent la même politique.

  8. Bruno Mégret oublie une chose. Pour transformer l’U.E. en une Europe confédérale, il faut que les 28 pays soient d’accord. Les USA par le biais d’enveloppes bien garnies feront tout pour boycotter cette initiative ! On est donc malheureusement obligé de tout reprendre à zéro en quittant cette U.E..
    D’autre part, c’est une erreur du FN de voir que toutes les branches musulmanes seraient un danger. C’est exactement ce que souhaite le clan anglo-sioniste.
    Prenez par exemple l’Imam Hosein ! Que dit-il ? “Il explique comment la Pax Americana va devenir la Pax Judaica. Ainsi le Dajjal devrait régner sur le monde à partir de Jérusalem. Que faire alors ? Sinon de quitter les grandes villes pour s’installer à la campagne et vivre le plus possible en autarcie. Il faut de même éviter d’emprunter ! Car la mise en esclavage se fait par l’usure (ribâ). bien entendu, le judaïsme est une religion que l’on doit respecter. C’est le sionisme qui pose problème quand il devient une idéologie politique oppressant les autres. L’euro a été créé pour réduire l’Europe en esclavage par le biais de la haute finance. De même le FMI qui fut créé à l’issu des accords de Bretton Woods. Shakespeare, en écrivant le « Marchand de Venise » a identifié comme créancier un certain juif appelé Shylock. Ce n’est pas pour rien. Il a même symbolisé l’usure à une « livre de chair » prélevée à un frère. Car dans ce genre de prêt il y a un risque, mais le créancier ne veut pas le prendre tout en voulant empocher les intérêts. Il devient ainsi de plus en plus riche, détruisant ainsi l’économie et le bonheur des peuples. On va donc assister à une confrontation nucléaire entre les pays de l’Otan et alliés aux USA contre ceux sino-russes. Le monde deviendra après bien plus facile à maitrise par les sionistes !”
    https://www.youtube.com/watch?v=hQuFjtRgbqI

  9. On comprend pourquoi le Système a préféré Jean-Marie à Bruno Mégret, et Marine à Bruno Gollnisch.
    Bruno Mégret à la tête du FN, le FN serait déjà au pouvoir. Pour restaurer la France et rétablir le bien commun. Il est clair qu’avec Bruno Mégret, la loi Taubira serait abrogée.
    Pour 2017, nous espérons un grand rassemblement de toutes les droites autour des valeurs françaises et chrétiennes : Mégret, Villiers, Bompard, Ménard, Lang, Gollnisch, Maréchal…

  10. Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain. Il y a quelques grosses pointures au FN, notamment leur conseiller économique qui est très discret mais de qualité. Et Mégret à tort de venir encore semer la discorde. Derrière de prétendues analyses sur le maintien de l’euro et dans l’UE, il me semble plus réaliste de retrouver d’abord notre souveraineté. Il suffira qu’un pays le fasse pour que beaucoup d’autres suivent, à commencer par les pays de l’Est et ensuite les pays scandinaves. ENSUITE on pourra re-négocier entre vrais européens, lavés de toute influence/dominance américaine. Car c’est bien cela notre virus mortel: les USA auxquels toute notre classe politique est asservie.

  11. Si Mégret avait l’envergure qu’il croit avoir, il n’aurait pas essuyé l’échec qui a été le sien après avoir quitté la FN. Et le résumé de son livre est sans surprise celui d’un homme qui cherche encore à régler des comptes avec un parti qui l’a porté assez haut, avant que son ambition ne le perde. Un certain nombre de procès faits à la ligne politique du FN sont d’assez mauvais procès comme le montrent ses progrès électoraux. Les europhiles ont suffisamment de partis pour les représenter, à droite comme à gauche, sans que d’anciens du FN se joignent à eux pour mener l’assaut contre l’un des rares partis qui dénonce les tares de l’UE. Tares qui ne se limitent pas à avoir créé une monnaie dans un but exclusivement politique, sans souci de rationalité économique, mais qui sont le résultat aussi d’un dogmatisme qu’aucune autre puissance économique au monde n’applique à ses entreprises et à ses industries (interdictions des aides d’Etat, normes, suppression de toute préférence nationale ou communautaire en matière de marchés publics…). Tous excès périodiquement déplorés, même par beaucoup d’europhiles, sans qu’il y soit jamais rémédié.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique