Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / Médias : Désinformation

Bruno Gollnisch s’adresse aux myopes et aux amnésiques

Face à l'opération "Roms", que les médias servent sur un plateau à Sarkozy en dénonçant une horrible politique sécuritaire (ce qui ne fait qu'enthousiasmer les Français), Bruno Gollnisch indique :

"Une majorité de français voit avec faveur le démantèlement des campements sauvages de Roms et l’expulsion du territoire d’un certain nombre d’entre eux. Mais ces grandes manœuvres sarkozystes sont essentiellement à visée électoraliste. Car ces « expulsions » « volontaires » (sic) coûteuses ne servent à rien : les intéressés, de l’aveu des forces de police et de gendarmerie, ne se gênent pas pour revenir, le gouvernement français s’étant privé lui-même des moyens de les en empêcher. Certains, éternels naïfs et futurs cocus, s’enthousiasment à nouveau, comme en 2007, de la posture en apparence « sécuritaire » de Nicolas Sarkozy, dont le bilan en matière de sécurité et d’immigration est pourtant catastrophique.

Or c’est lui qui, en promouvant le traité de Lisbonne, a ouvert les frontières à tous les ressortissants venant d’Europe Centrale. Comme ne se prive pas de le dire l’association « Terre d’Asile », les millions de Roms originaires de Roumanie, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, ont, comme les autres citoyens de ces pays, acquis en vertu de ces traités le droit d’entrer en France sans visa et sans autorisation, tout comme les Belges, les Italiens. etc. Et ce que nous voyons n’est que le début de cette transhumance ! La conclusion est claire : rien n’est possible, sans renégociation des traités européens et sans restauration de notre souveraineté sur notre territoire. Tout le reste n’est que poudre aux yeux pour électeur de droite myope et amnésique."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. les gesticulations actuelles visent un but: faire apparaître les visées sécuritaires et anti-immigrationnistes comme nazeiformes
    donc c’est une mesure contre l’extrême-droite
    une fois ces mesures annulées,sous la pression du public, de l’Eglise etc
    tout rentrera dans l’ordre
    ou dans le désordre
    Une réelle politique de vraie sécurité et de lutte contre l’immigration/invasion est bien différente

  2. On se sert des gitans pour démontrer la prétendue “fermeté” dans la politique de l’immigration.
    Normal, c’est le plus facile : non seulement les Roms sont pour la plupart chrétiens (bouc émissaire par excellence), mais surtout n’ont pas de lobbies internationaux puissants derrière eux ni de réseaux terroristes à faire actionner au besoin. On peut taper sur eux sans risque aucun et faire semblant de prendre des mesures formidables. Or, les gitans sont chrétiens et citoyens européens, ce qui rend toute cette agitation ridicule et absurde.
    Pendant ce temps, les racailles courent toujours.

  3. Il était en effet grand temps d’expulser tous ces gitans qui construisent des mosquées, colonisent nos villes, imposent le Ramadan et dont les femmes sont voilées……..

  4. Tout à fait d’accord avec “sceptique” . Je rajouterai en plus que les Roms portent encore les valeurs de la famille que nos sociétés modernes ont perdus depuis longtemps. Chez eux pas d’avortement, d’euthanasie ou de culture de la mort. Il faut y penser.

  5. Belle prise de position ! Avec Bruno Gollnisch, les choses sont toujours très claires : la “restauration de notre souveraineté sur notre territoire” est une nécessité absolue et implique de ne rien retirer du programme historique du Front National, en particulier la question de l’inversion des flux migratoires si souvent remise en cause par les infiltrés médiatiquement corrects partisans de la sacro-sainte “intégration”.
    Merci Bruno !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services