Bruno Gollnisch : “C’est beaucoup plus facile d’être candidat à l’élection présidentielle à Moscou qu’à Paris”

Bruno Gollnisch rappelle à juste titre que la présence de Jean-Marie Le Pen aux présidentielles n’a pas toujours été acquise en raison des pressions sur les maires pour la quête des 500 signatures et ce, malgré les millions d’électeurs que représentaient le FN. Il aurait pu également évoquer le refus des banques françaises de prêter de l’argent eu FN pour la présidentielle de Marine Le Pen en 2017…

Le débat de l’émission ça vous regarde sera en ligne dès demain.

Laisser un commentaire