Bannière Salon Beige

Partager cet article

Brexit : l’UE continue à s’imposer

Europe : le référendum / Pays : Angleterre / Vidéos

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Les Anglais ont voté la sortie voici bientôt deux ans. Pourquoi retenir à tout prix quelqu’un qui veut partir ?
    C’est la peur de voir des départs en cascade qui motive les anti-sortie.
    Je souhaite ardemment un FREXIT car cette UE ne vaut rien. Trop de gens, trop de réglementations, trop de dépenses.
    Il faut absolument alléger ce “machin”.

  2. Désolé, mais il y a des erreurs factuelles dans le message de M. Poisson, d’où une analyse biaisée : l’Union européenne ne fait rien pour retenir le Royaume-Uni, les États souverains qui la composent ayant eux-mêmes prévu la sortie de l’UE dans les traités fondateurs (le fameux article 50 du traité de Lisbonne). M. Barnier fait tout ce qu’il peut pour faciliter un accord, mais le Royaume Uni n’en est pas satisfait. Le problème est que les Britanniques veulent sortir de l’UE mais en garder les avantages, et sans payer (« have the cake and eat it »). Ce n’est juste pas possible, et ce serait au détriment des autres pays, et de nos entreprises. Quant au backstop, c’est une assurance pour garantir la continuation du processus de paix en Irlande du Nord au cas où les négociations sur la future relation entre UE et Royaume Uni aboutiraient à la création d’une frontière juridique et commerciale entre les deux parties de l’ile d’Irlande. Une telle frontière irait contre l’accord du vendredi saint 1998 conclu entre Irlande et Royaume Uni grâce à la médiation de l’UE. Il y a un réel risque pour la paix dans ce pays, ni le Royaume Uni ni l’Irlande ne veulent revenir aux conflits sanglants d’avant l’adhésion à l’Union européenne. On voit là à quel point l’UE est nécessaire à la paix sur notre continent car de nombreux autres conflits potentiels entre États européens se règlent quotidiennement à Bruxelles sans qu’on en parle jamais (Hongrie-Slovaquie, Slovénie-Croatie, etc).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!