Bannière Salon Beige

Blogs

Scandale de l’avortement au BAC : appel à témoin

Les élèves de 1° L ayant eu le scandaleux sujet de bac sur la promotion de l’avortement, sont invités à venir témoigner sur le site www.femmes-ivg.org, un blog créé pour l’occasion. On peut simplement regretter dans ce blog l’emploi abusif du terme IVG, lequel ne reflète pas la réalité du crime de l’avortement.

Michel Janva

Le Saint Suaire (suite)

Un lecteur nous propose cette page internet dédiée au Saint Suaire avec notamment son authenticité prouvée par la science et la mystification de la datation au Carbone 14…

Quelques arguments pour répondre aux malheureux lecteurs ayant dépensé leur argent dans Science et Vie. Il n’empêche que si le saint Suaire était vraiment un faux, une peinture d’un artiste inconnu mais extrêmement doué, ce magazine et les autres journaux pseudo-scientifiques n’en parleraient pas autant. Comme me l’écrit un autre lecteur, c’est le vice qui rend hommage à la vertu…

Michel Janva

La propagande dans les sujets d’examen

Gérard Gachet revient dans Valeurs actuelles sur le scandale du sujet du Bac promouvant l’avortement. Et il dévoile un autre sujet connoté, dans des épreuves du bac français de l’académie de Nantes :

Les élèves devaient rédiger une lettre en s’inspirant d’une chanson de Pierre Perret, Lily. "Une jeune immigrée écrit à sa famille restée en Somalie. Elle dénonce l’intolérance et le racisme dont elle est la victime."

Le point commun entre les deux sujets est de considérer que seuls les élèves capables de reproduire le discours politiquement correct ("l’avortement doit être légal"; "la France est raciste") méritent d’accéder aux études supérieures.

C’est peut-être le moment de méditer la phrase subtile et paradoxale d’Hannah Arendt : "Le but de l’éducation totalitaire n’a jamais été d’inculquer des convictions mais de détruire la faculté d’en former aucune." (Source.)

Henri Védas

Sécheresse : Et si l’eau se demandait?

La situation météo actuelle et à venir de la France est d’ores et déjà qualifiée de catastrophique. Le spectre de la canicule de 2003 se profile et déjà les Français appréhendent l’été, pourtant période de vacances et de dépaysement tant éspérée et attendue au cours de l’année.

Mais que faisions-nous à la Saint Marc (25 avril) et en mai?

L’invitation de Saint Jean : "demandez ce que voudrez et cela vous sera accordé" (Jn 16:7) avait incité l’Eglise à instaurer les Rogations , ces fameuses processions qui passaient dans les campagnes, devant toutes les croix de rogation plantées devant l’entrée des champs et des cultures : Dieu était présent partout dans les âmes et dans Sa création.

Les Rogations (du latin rogare : demander) étaient tout simplement des demandes adressées à Dieu pour préserver les cultures, les élevages et de leur donner tout ce dont ils avaient besoin, en particulier de l’eau.

L’eau manque. Certes l’homme d’aujourd’hui a perdu tout le sens de la nature et détruit progressivement la Création : combien de ruisseaux et de rivières ne coulent plus car les sources sont captées, entraînant de fait la sécheresse de la terre? Montesquieu disait de son temps : "Les paysans ne sont pas assez savants pour raisonner de travers"…
Mais combien de sources miraculeuses ont vu le jour à la simple demande de l’homme, sources aujourd’hui oubliées, enfouies, perdues… (taper "sources miraculeuses" sur quid.fr et voir la liste des communes de France)?

L’eau est le symbôle de la grâce. A la Rue du Bac, la Sainte Vierge montrait les pierreries des anneaux qu’elle portait au doigt et dont sortaient des rayons  qui représentaient les grâces que Dieu transmettait par elle. De certaines pierreries ne sortait aucun rayon : ce sont les grâces prévues par Dieu que les hommes oubliaient de demander… comme l’eau aujourd’hui que l’on ne demande plus, que les Rogations n’implorent plus.

Paul VI en 1976, Jean-Paul II en 1997 et en 2003 avaient demandé aux fidèles de prier pour obtenir de l’eau. Des messes sont demandées pour cela aujourd’hui encore.

A nos chapelets et n’oublions pas, comme dans notre vieille France, de prier pour avoir de la pluie, Sainte Solange et Saint Orence.

Lahire

Les amalgames éhontés de Fiammetta Venner

Benoît XVI d’un côté, les profanateurs de cimetières de l’autre (voir ci-dessous) : pour toute personne sensée, ce sont là deux pôles opposés du spectre humain.

Pas pour Fiammetta Venner, qui use de toutes les armes de la désinformation pour mener une guerre personnelle contre l’Eglise et ses fils. L’astuce est l’utilisation du vocable d’ "extrême droite" qui permet tous les amalgames :

Interviewer : Les théroriciens de l’extrême-droite (…) semblent avoir disparu. (…)

F.V. : Je ne dirais pas cela. (…) Chez les intégristes chrétiens, on trouve encore un Jean Madiran qui a théorisé la mise en cause de Vatican II. Son influence théorique et politique sur l’extrême-droite mais aussi nord-américaine est importante. Ratzinger, qui est un sous-produit de l’opposition à Vatican II, le cite régulièrement. Ce qui n’est pas un bon présage.

La montée en puissance du danger islamiste ne doit pas faire penser que l’extrême-droite est un vieux démon. Au contraire, elle gagne sur tous les tableaux en ce moment. Sa branche antisémite se défoule grâce à la cause palestinienne, notamment des proches d’Unité Radicale. Beaucoup de ces groupes, déçus par l’institutionnalisation du FN, se recyclent dans la profanation de cimetières juifs et mettent de l’huile sur le feu des tensions intercommunautaires. (…) (Souligné par nous; Source, via le site protestant Vox Dei)

Pour ne pas alourdir ce texte d’anthologie, je n’ai pas ajouté un "(sic !)" après chaque affirmation effarante : le lecteur pourra les ajouter lui-même.

Henri Védas

Un cimetière catholique profané par des satanistes

Les faits se sont déroulés dans le cimetière catholique de Villepreux dans les Yvelines. 34 tombes ont été profanées et leurs croix inversées.

Bien sûr, aucune émotion exprimée, aucune condamnation de qui que ce soit : politiques, élus, clergé, tous ont encore une fois perdu la voix… comme à chaque fois. Deux poids deux mesures. Et pourtant ce genre de scandales se renouvelle de manière répétée plusieurs fois par mois…

Ce qui m’interpelle le plus et m’effraie davantage, c’est le satanisme qui est à l’origine et dans l’éxécution de cette profanation.

Satanisme car la croix retournée est la marque la plus connue et la plus visible du satanisme.
Satanisme car la profanation a eu lieu au solstice d’été, le 21 juin, dans la nuit la plus courte de l’année, nuit à partir de laquelle l’obscurité va grignoter petit à petit la Lumière du jour.
Satanisme par le nombre de croix et de tombes profanées : 34.
– Dante consacre 34 chants à l’Enfer.
– C’est dans le verset 34 de la sourate II qu’est évoquée la révolte de Satan dans le Coran.
– 34, c’est aussi le nombre de fois qu’est cité le Démon dans la Bible.
– etc…

Qu’on ne parle pas de hasard. Le satanisme se développe en particulier auprès des plus jeunes. L’Eglise a même organisé dernièrement un cours sur ce thème à l’académie "Regina Apostolorum".
Dans notre société, où l’on a cherché à effacer la notion de péché, à faire croire que le Diable n’existe pas, à banaliser le satanisme, l’ésotérisme, la magie noire, les pouvoirs magiques (Harry Potter), parler du diable et de sa réalité paraît ringard et vieux jeu.

Or l’Eglise enseigne l’existence de Satan (Catéchisme de l’Eglise Catholique 391), de l’enfer et de son éternité (CEC 1035) et la présence du péché dans l’Histoire de l’homme (CEC 386).
De plus, "le mal n’est pas une abstraction, mais il désigne une personne, Satan" (CEC 2851).
Enfin, le satanisme est considéré comme une idolâtrie et l’Eglise rappelle que de nombreux martyrs sont morts pour ne pas même simuler le culte rendu à "la Bête" (CEC 2113).

Tout ça peut effrayer, faire peur, mais ce n’est pas le but. Et ce n’est pas parce qu’elle fait peur, qu’il ne faut pas évoquer et rappeler la vérité de l’enseignement de l’Eglise. Se rappeler ainsi la présence du Diable, " le mal qui rôde, cherchant dans la nuit son butin", doit nous rappeler notre besoin d’imiter quotidiennement Jésus-Christ pour ne pas s’éloigner de Lui et rappeler la toute-puissance que Dieu seul détient contenue dans la prière qu’il nous a laissée, le "Notre Père".

"Et ne nous laissez pas succomber à la tentation mais délivrez-nous du mal…"

Lahire

Islamisme en France : épisode de juin

Les mois se suivent et se ressemblent, chacun amène son lot de nouvelles sur l’emprise croissante de l’Islam et de l’islamisme en France.
Après Lyon, la Courneuve, Romainville et Grenoble, c’est au tour de Montpellier et Limoges d’être saisis par l’islamisme. C’est en effet dans ces deux villes que la DST vient d’arréter sept personnes dans le cadre de l’enquête sur la filière irakienne.

Tout ça se passe près de chez vous : "Français d’origine maghrébine et natifs de Montpellier, les suspects
interpellés hier matin étaient en relation téléphonique fréquente avec
des responsables islamistes installés en Irak. En juin 2004, l’un
d’entre eux est parti combattre en Irak, via la Syrie
, en compagnie
d’un djihadiste marocain. Rentré en France, l’homme aurait tenté de
convaincre ses camarades de suivre son exemple.
" explique le Figaro.

Et l’installation de l’islamisme et de ses ramifications terroristes ne se cantonne pas à quelque sombre banlieue parisienne : il s’agit de villes paisibles de campagne ou de province, là où justement personne ne se doute de rien…

Lahire

“Christianophobie institutionnelle” en Turquie

C’est en ces termes que l’Ambassadeur du Vatican en Turquie a parlé de la liberté religieuse en Turquie. Ce nonce apostolique, Moseigneur Farhat, d’origine libanaise, continue : "En Turquie, pays qui se définit comme une démocratie laïque, la liberté religieuse n’existe que sur le papier Il existe en Turquie une christianophobie institutionnelle pas très différente de celle qui existe dans l’autres pays musulmans".

Depuis 1970, l’Eglise catholique demande à la Turquie une reconnaissance juridique qui ne lui est toujours pas accordée.

Ce fait intervient deux jours seulement après que l’ouvrage intitulé "l’Europe de Benoît dans la crise des cultures" est publié en Italie. Ce livre est le dernier du Cardinal Ratzinger. Il parle de la Turquie : "Il s’agit d’un Etat, ou peut-être mieux d’un domaine culturel, qui n’a
pas de racines chrétiennes, mais qui a été influencé par la culture
islamique
" et il y dénonce la possibilité d’intégrer la Turquie dans l’Europe en la qualifiant "d’énorme erreur" et de "faute contre l’histoire".

Lahire

Alerte rouge pour les médias classiques

Eric Dupin, comme très souvent, signe un excellent éditorial sur l’avenir des médias. Il s’appuie sur le rapport final du Commissariat général au Plan consacré à la "mutation des médias".

La presse libre et gratuite a mis en difficulté la presse payante et celle qui a perdu son indépendance, se rapprochant trop des appareils politiques ou économiques. Il pense que malgré tout, il y a de la place pour tout dans l’avenir : presse gratuite ou payante,  version papier ou sur internet, à la radio ou à la télévision. Mais il ya urgence : La presse classique doit "réinventer sa raison d’être, autour du sens et de l’indépendance, ou disparaître. Les dinosaures sont condamnés".

On parle en France, depuis quelques semaines seulement, du poids réel des blogs dans le paysage médiatique d’aujourd’hui : voir dans notre rubrique plusieurs posts précédents, en particulier sur l’importance des blogs dans la campagne référendaire de mai.

Lahire

Terri Schiavo : jusqu’au bout de l’horreur

Michael Schiavo, mari de Terri Schiavo qu’il a fait assassiner cruellement par euthanasie, n’a aucun scrupule : il a fait inscrire sur la pierre tombale : "née le 3 décembre 1963, partie de cette terre le 25 février 1990, en paix le 31 mars 2005". Et il ajoute de façon ignoble : "j’ai tenu ma promesse".

L’ignominie n’a pas de limite.

Michel Janva

Suite de l’affaire Bouziane : les bonnes questions

Le parquet de Lyon a fait appel de la relaxe prononcée mardi par le tribunal correctionnel de Lyon de l’ex-imam de Vénissieux, Abdelkader Bouziane, poursuivi pour ses propos favorables au châtiment corporel des épouses infidèles. "Le parquet estime que M. Bouziane ne pouvait pas se cacher derrière le Coran pour justifier son appel à la violence sur les femmes", a expliqué Xavier Richaud, procureur de Lyon.

Le président du tribunal, Fernand Schir avait motivé le jugement en expliquant notamment qu’il "n’appartient pas à un tribunal de faire une intrusion dans le domaine de la conscience religieuse. Une référence à un texte du Coran ne constitue pas un appel à une atteinte à l’intégrité d’une personne".

Agé de 53 ans, l’ancien imam de Vénissieux, polygame et père de 16 enfants, est poursuivi pour ses propos publiés en avril 2004 dans le mensuel lyonnais Lyon Mag. A la question: "Vous êtes pour la lapidation des femmes ?", il avait répondu "oui, car battre sa femme est autorisé par le Coran, notamment si la femme trompe son mari".

Quelques remarques :

Soit l’imam préconise la lapidation des femmes et il doit être condamné.

Soit l’imam ne fait que répéter ce qu’enseigne le Coran et il n’a pas à être condamné. Mais cela révèle alors la vérité sur l’islam : il n’y a plus de distinction entre l’islamisme et un islam modéré : l’islam est par nature criminel. Il n’a donc pas sa place en France.

Pour terminer, comment se fait-il que cet imam, quand il vivait en France, n’ait pas été condamné pour polygamie ?

Michel Janva

Le Sénat espagnol rejette le ‘mariage’ homosexuel !

Le Sénat a rejeté à la majorité absolue (131 voix contre 119) le projet de loi sur le mariage des homosexuels. Tous les sénateurs du Parti populaire (PP), quatre du parti Convergencia i Unio (CIU), les nationalistes catalans et un parlementaire du parti Aragonès ont voté contre la loi. (Source : Têtu)

Le texte sera cependant remis au parlement où la majorité absolue des députés devrait voter et approuver le texte le 30 juin prochain. En Espagne, le congrès est souverain et a toujours le dernier mot, ce qui explique que le projet de loi même rejeté par le sénat risque d’être finalement adopté par l’assemblée, les Cortès. De nouveau le PP, comme les formations politiques qui se sont opposées à ce projet de loi, ont défendu le sacrement du mariage, "institution basique de la société, basée sur la complémentarité et la différence". Sur l’adoption des enfants par des couples homosexuels, les opposants à la loi se sont appuyés sur la notion de protection des plus jeunes.

La manifestation géante du 18 juin y est certainement pour quelque chose. Rien n’est donc perdu. Prions pour que les Espagnols ne reculent pas devant l’agression de la culture de mort. Le Forum Espagnol de la Famille a souligné que la manifestation de samedi dernier était "seulement le début" et que l’on n’excluait pas d’autres mobilisations massives pour la défense du mariage authentique et de la famille, si le gouvernement ne répondait pas à ses requêtes. Ora et labora !

Michel Janva

Saint-Suaire : flagrant délit de désinformation !

Le quotidien La Provence réajuste ce matin les informations parues dans Science et vie. L’auteur de l’expérience de teinture sur sculpture, qui permettrait (selon Science et vie) d’affirmer que le linceul est un faux, le docteur Di Costanzo, n’est absolument pas persuadé que le Saint-Suaire serait faux. Tout au plus a-t-il voulu prouver l’effet de l’oxyde ferrique, que l’on retrouve sur le drap, et qui serait typique d’une technique médiévale. Mais il déclare ne toujours pas s’expliquer les traces médicalement précises d’un supplice de crucifixion, que l’on ne connaissait pas au Moyen-Age.

Bref, la presse française, tel un troupeau de moutons, a relayé les propos mensongers (peut-on parler ici d’inexactitudes ?) du pseudo-scientifique journal Science et vie, accomplissant son office de désinformation. Sans aucune déontologie journalistique.

Michel Janva

Réactions aux propos de Sarkozy

Le député socialiste André Vallini a dénoncé les déclarations "totalement inadmissibles" de Sarkozy sur les juges dans l’affaire Crémel, accusant le président de l’UMP de "légitimer" Jean-Marie Le Pen par son discours "populiste". Nicolas Sarkozy "est dans une stratégie de séduction à l’égard de l’électorat d’extrême droite, il ne s’en cache même plus. Même le président du groupe UMP Bernard Accoyer dit: ‘il faut un candidat populiste pour gagner et Sarkozy en est un’".

Le Syndicat de la magistrature (SM) et l’Union syndicale des magistrats (USM) ont lancé un appel au président de la République afin qu’il réagisse aux propos de Sarkozy sur le juge, et qu’il saisisse le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) sur ces "propos sans précédent dans l’histoire de la Ve République", a indiqué son secrétaire général, Nicolas Blot.

Pour Marine Le Pen, Sarkozy est hors-sujet. Tous les Français veulent des faits et se méfient des matamores. "Concernant les déclarations vengeresses de Sarkozy sur la nécessité, à ses yeux, de "faire payer" le magistrat chargé de la libération conditionnelle, elles sont hors sujet. Ça n’est pas tel ou tel magistrat qu’il faut condamner mais l’existence même de la politique d’application des peines. Système en faillite qui permet à des juges de défaire ce que d’autres ont fait, d’abolir de fait la perpétuité et qui contribue à ce titre à la mise en danger de nos compatriotes."

Si le petit Nicolas subit des pressions de tous les côtés, y compris dans son propre camp, il est à craindre que ses propos resteront lettre morte. Au-delà du discours politique, des effets d’annonce, des calculs électoraux et des pseudo-vierges effarouchées, y a-t-il un homme politique dans ce pays, soucieux du bien commun ?

Michel Janva

Dernière ligne droite vers les JMJ!

Cette année, les JMJ auront lieu à Cologne, coeur de l’Europe où sont vénérées les reliques des Rois Mages.
Français, nous avons de la chance d’être aussi près de ce site extraordinaire choisi pour témoigner de notre Foi.

Il n’y a pas de hasard : si Jean-Paul II a choisi Cologne, c’est à mes yeux pour deux raisons majeures :
rassembler les jeunes catholiques à Cologne, premier archevéché fondé par Charlemagne, seul empereur d’une Europe chrétienne.
– vénérer les reliques de ceux qui en regardant le Ciel par une démarche de science et de curiosité, ont suivi l’Etoile, ont marché vers Dieu, l’ont découvert et sont venus s’incliner devant Celui dont ils tenaient leur autorité est une marque forte en ces temps où le laïcisme veut réduire la Foi à la sphère privée et au sentiment et où le relativisme cherche à réduire Dieu à une affaire personnelle en niant le rôle social du Christ.

Ces JMJ sont une réponse aux maux de notre époque et une occasion de voir clairement comment Dieu nous donne les clés pour Lui rester fidèles et agir en son nom pour établir Son règne.
La Providence a voulu que ces JMJ soient présidées par un autre Pape, un Pape allemand, un Pape européen. Ce n’est pas non plus un hasard…

Actuellement, en France, il y a 24 000 inscrits alors que le comité d’organisation attend 60 000 Français. Allons-nous décevoir notre nouveau Pape? Ou alors, en bon Français, nous attendrons la dernière minute pour s’inscrire?
Juventutem et d’autres nous proposent de les rejoindre.

Une très belle vidéo retrospective des JMJ permet de se souvenir de celui qui a tant fait pour nous, qui a rassemblé des millions de jeunes à qui il a redonné l’éspérance et la Foi. Merci à Catholique.org.

Un appel est lancé pour que nous soyons plus nombreux à dire en rentrant des JMJ : "Nous sommes venus L’adorer".

Lahire

La pétition des 22.000

La pétition contre les violences d’Act-Up, qui avait dépassé les 20.000 signatures et avait été présentée vendredi dernier à M. de Villepin lui-même à Lyon, n’a pu être déposée lundi comme prévu auprès du préfet du Rhône. Malgré le rendez-vous pris avec ce dernier, il était curieusement absent. La pétition n’a pas été remise, et ses initiateurs entreprennent de la remettre à M. Sarkozy lui-même.

Carole Dubois

En Ukraine, Dieu n’est pas tabou

L’Ukraine est dans l’actualité : son président, Victor Iouchtchenko, était hier en visite officielle en France. La semaine précédente, c’était le premier ministre Ioulia Timochenko, qui avait fait le voyage.

Présent, dans son numéro de ce matin, profite de cette actualité pour donner des extraits du discours d’investiture de Timochenko le 2 février dernier, dont celui-ci :

"La foi en Dieu doit être la base de notre société. Cela veut dire que notre foi et la foi de notre peuple est nécessaire, non à Dieu, elle est nécessaire à l’homme et à notre société (…)"

Certes, Timochenko a été accusée de corruption dans le passé, sans qu’il soit facile de faire la part des faits et de la persécution politique. Mais, à lire son discours, elle nous est bien sympathique !

Le président Iouchtchenko avait lui, on s’en souvient, prêté serment en janvier sur la Bible et la constitution. Espérons maintenant que le désir de l’Ukraine d’intégrer l’Union européenne ne la détournera pas de cette amitié avec le bon Dieu.

Henri Védas

La démocratie, le bien et le mal.

A Bologne, s’est déroulée, au Centre Saint Dominique, un débat entre le philosophe laïc Paolo Flores d’Arcais, directeur de la revue Micromega, et l’archevêque de Bologne, Monseigneur Carlo Caffarra, sur le thème "Etsi Deus non daretur (comme si Dieu n’existait pas) : dictature du relativisme ou promesse de libertés démocratiques ?". Dans son intervention, Monseigneur Caffarra a réaffirmé que "s’il n’existait pas de vérité sur le bien et le mal, la démocratie ne serait qu’une convergence provisoire d’intérêts opposés".
Ce que sont justement l’avortement, l’euthanasie, la reconnaissance juridique des unions homosexuelles (et l’adoption par ces mêmes), etc.

Nicolas Sarkozy va nettoyer la justice ?

Après ses propos polémiques sur le nettoyage au karcher du quartier de la Courneuve, le ministre de l’Intérieur s’en prend aux magistrats, afin que ses mots ne restent pas des mots. Ainsi, il a estimé que le juge qui a remis en liberté un des meurtriers présumés de Nelly Crémel, devait "payer" pour sa "faute". "Moi, je le sais, que la justice est humaine (…) mais c’est pas parce que c’est humain qu’on ne doit pas payer quand on a fait une faute". Patrick Gateau, condamné à perpétuité en 1990 pour un assassinat dans des circonstances similaires, a été mis en liberté conditionnelle en 2003.

Afin de lutter contre la récidive, le ministre de la Justice Pascal Clément a préconisé un durcissement de la libération conditionnelle pour les condamnés à perpétuité. "Pour les criminels les plus dangereux, violents, violeurs, même si vous êtes condamné à perpétuité, au bout de 15 ans la libération conditionnelle est possible. Je crois qu’il va falloir monter le plafond".

Les condamnés à perpétuité peuvent actuellement demander à bénéficier d’une libération conditionnelle après 15 ans de prison, si leur condamnation n’est pas assortie d’une période de sûreté décidée par les jurés de la cour d’assises, qui peut aller jusqu’à 30 ans pour les crimes les plus graves.

Evidemment, les magistrats clament au scandale et à l’indépendance de la justice. Mais se soucient-ils vraiment des victimes ? Quand on sait que les criminels terroristes d’Action directe demandent actuellement leur liberté conditionnelle…

Michel Janva

12h00 : Le ministre de la Justice Pascal Clément vient de prendre la défense des trois magistrats critiqués par Sarkozy pour avoir remis en liberté l’un des assassins de Nelly Crémel, estimant que "la loi était respectée"… Divergence ministérielle, patinage juridique, désordre politique…

L’offensive contre la vie en France et aux Etats-Unis

Les pharmaciens provie américains ont perdu leur combat et ne pourront pas faire preuve d’objection de conscience : ils sont obligés de vendre la pilule de lendemain, dindiquer à ceux qui la demandent où ils peuvent la trouver ou encore… fermer boutique pour vivre en cohérence avec leur Foi et la loi naturelle qui appelle au respect de la vie.

Honte à nous, c’est un médecin français, Jacques de Mouzon, qui a estimé que les grossesses multiples coûtaient plus cher que les autres. Sans blague! Et puis, on s’en fiche : la vie n’a pas de prix.
Pour lui, si. Je vous passe les détails sordides de sa démonstration : le but est de faire accepter l’idée qu’on peut interrompre le processus de vie pour un ou deux embryons en cas de grossesse multiple. En d’autres terme, pour gagner de l’argent, on tue un ou deux enfants dans le sein de leur mère pour n’en garder qu’un!
" l’argent n’est pas illimité chez les pouvoirs publics et dans les poches des citoyens" précise t-il. La bétise et la haine non plus dans certains cerveaux. La culture de mort continue de rougir ses sillons du sang de ses martyrs et voudrait que le vieil adage : "la vie n’a pas de prix" soit vide de sens.
Mais nous croyons dans le triomphe de la Vie et de l’Amour de Dieu.

Lahire

Une bonne perle de Villepin!

C’est dur, très dur pour les hommes politiques de parler toute la journée, en sachant pertinement que la première bourde ou coquille sera répétée partout et que chacun ne retiendra que cette phrase de l’ensemble d’un discours sans doute bien ficelé.

A propos de l’Europe, Villepin résume très bien sa politique et ses projets flous et incohérents :

"Nous avons des idées, alors avançons plutôt que de rester dans l’impasse".

Quand on dit qu’on est dans l’impasse, c’est bien quand on est face au mur qui ferme l’impasse. Alors avancer est le meilleur moyen pour aller dans le mur!
A moins de faire demi-tour avant, mais ça, c’est hors de question pour le Premier Ministre qui ne l’a même pas évoqué!

Lahire

L’affaire Bouziane se poursuit

Le maire de Vénissieux, André Gérin (PCF) dit tout son dégout à Villepin après le non-lieu accordé à l’ancien Iman de Vénissieux : "Au moment où le ministre de l’Intérieur parle de ‘nettoyage’, il
serait temps de nettoyer la France de ces prédicateurs qui combattent
la République au nom d’une idéologie intégriste et islamiste
qui
nourrit le terrorisme
".

Michel dénonçait déjà hier le manque de continuité entre les actions de l’Intérieur et les décisions de la Justice. Mais ce n’est pas nouveau…

Ce qui l’est, en revanche, c’est d’entendre une telle colère d’un élu de gauche contre les musulmans, tant il est vrai que le salafisme, dont se revendique Bouziane, est une des tendances les plus dures de l’Islam et provient du wahhabisme, Islam pratiqué en Arabie Saoudite et d’un rigorisme fondamental.

Dans le même temps, le même Bouziane annonce qu’il va quitter sa mosquée de Vénissieux. Dans le même communiqué, il regrette que personne de son pays n’ait voulu l’aider : "Malheureusement, dans cette affaire, je me suis retrouvé seul : aucun
officiel algérien
n’a levé le petit doit pour m’aider au moment où j’ai
été éloigné de ma famille … Même les hommes de religion de mon pays et autres exégètes de l’islam sont restés silencieux
".

Son pays? Lequel?
La France qui doit lui verser près de 9200 euros (61 000 F) d’allocations diverses pour nourrir et loger sa famille composée de deux femmes (Mais si, la polygamie est interdite en France!) et de 16 enfants?
Non l’Algérie!
Peu importe, même pas la reconnaissance du ventre ou la discrétion minimale : Bouziane va pouvoir ouvrir… un commerce!

Lahire

Avortement : reprendre l’initiative

Quatre députés au Parlement européen, dont le Français Patrick Louis, ont co-signé une courageuse déclaration écrite, inscrite au registre du parlement, demandant un traité international "visant l’interdiction totale de l’avortement et de l’euthanasie." La déclaration cite différentes références, dont Evangelium Vitae. 29 autres députés ont rejoints les députés à l’initiative du texte.

Cette initiative est bien sûr loin d’avoir été adoptée, les signataires représentant 5% des députés européens. Euro-fam dit avec optimisme qu’il s’agit d’un "bon point de départ."

Certains pourtant, dans le mouvement pro-vie, doutent de l’efficacité de revendications abolitionnistes : ils pensent (on se souvient de Philippe de Saint-Germain en janvier dernier) que ce genre de revendications tiennent de la prophétie plus que de la politique, et doivent céder le pas à des actions visant plus modestement à enrayer la banalisation de l’avortement.

Pourtant, l’exemple américain dans l’action pro-vie montre qu’il est inutile d’opposer ceux qui chercheraient à faire progresser la cause un pas à la fois, et ceux qui revendiquent l’abolition pure et simple de l’avortement.

La stratégie des pro-life est à plusieurs étages : au quotidien, un réseau dense de centres pro-vie aident les femmes enceintes en détresse. Sur le plan politique, et dans le cadre de l’arrêt Roe contre Wade, les pro-life font voter des lois allant dans le bon sens, même à portée limitée, que ce soit au niveau des états ou à l’échelon fédéral. A un horizon plus lointain, ils espèrent faire nommer par le Président des juges à la Cour suprème qui reviennent sur le désastreux arrêt Roe et rendent aux états le droit de légiférer sur l’avortement. Et plus loin encore, ils visent l’adoption d’un amendement constitutionnel, le Human Life Amendement, abolissant l’avortement sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis.

Le mouvement pro-vie français doit lui aussi avoir le sens du possible pour les objectifs immédiats, tout en visant explicitement des buts plus lointains. C’est à dire soutenir les initiatives modestes allant dans le bon sens, tel l’amendement Garraud; réfléchir à ce que pourrait être une loi pour remplacer la loi Veil; et plaider pour l’abolition universelle de l’avortement, comme les 33 membres du Parlement européen.

Bravo donc à Patrick Louis et à ses co-signataires.

HV

Une référence économique

Alors que tous, même le ministre de l’économie, s’accordent à dire que l’économie française est dans l’impasse, Christian Harbulot, père de l’intelligence économique, sort son premier ouvrage, "la main invisible des puissances".

Celui-ci propose enfin de sortir de la dichotomie qui opposent les libéraux qui croient à la concurrence pure et parfaite et à la main invisible (Adam Smith) qui régule le marché aux marxistes qui rêvent d’un monde ouvert et de l’Etat-Providence (Keynes).

Un ouvrage qui a l’audace de proposer une alternative à deux systèmes qui, basés sur une fausse idée de l’homme, font faillite.

Lahire

Chirac sème la zizanie : enfin un peu du travail pour la Halde!

L’oeil de Moscou, la Halde (pdf), KGB à la française, est en panne de travail : créée il y a 3 mois et bénéficiant de 10,7 millions d’euros de budget annuel, la Halde a reçu 200 lettres et 4000 coups de téléphone.
Un peu de mathématiques : Reporté sur la période, 2,7 millions trimestriels pour 4200 interventions : le coup de fil ou le courrier nous coûte plus de 640 euros (4200F) et quotidiennement chacun des 11 membres ouvre une moyenne de 0,2 lettre et reçoit 5 coups de fil!

Comme pour relancer cette machine, Chirac s’en prend aux discriminations qui pourraient éventuellement se produire à l’entrée dans les classes préparatoires aux grandes écoles. Il a remarqué que 80% des intégrants dans ces écoles étaient issus de milieux aisés.
Mais, c’est quoi, un milieu aisé, objectivement? Si ça ce n’est pas de la discrimination : Chirac discrimine pour faire de l’anti-discrimination!

Et puis, c’est tout de même bizarre : Sarkozy avait déjà lancé  récemment ce plan adapté aux ZEP et maintenant qu’il sort de la Courneuve, Voilà Chirac qui, par effet de miroir, agite le même chiffon pour récupérer l’idée!

Mais, le Pantin de l’Elysée n’a que ça à faire, du travail de ministre, de la démagogie, de la discrimation anti-Sarkozy, après le terrible camouflet que lui a adressé le peuple le 29 mai et la bataille perdue contre les Anglais à Bruxelles la semaine dernière?

Lahire

Après les anchois, le Coca-cola !

Après les anchois, la Commission européenne a entériné un accord avec Coca-Cola, qui ne pourra plus conclure d’accords d’exclusivité avec les cafés et commerces en Europe, qui les empêchaient de se fournir en produits de marques concurrentes comme Pepsi. Coca-Cola ne pourra plus offrir de rabais aux clients augmentant leurs commandes, ni lier la vente de ses produits les plus populaires, comme Coke ou Fanta, à l’achat de marques moins prisées. L’accord est légalement contraignant et peut être appliqué par les tribunaux nationaux.

La question que nous nous posons tous désormais, c’est de savoir si le Coca entre dans le chariot-type de Thierry Breton. Mais ne nous inquiétons pas : la commission trouvera bien le temps de se pencher sur la question très bientôt. Entre la poire et le fromage.

Michel Janva

Le quartier latin, un canular ?

Les rues du quartier latin ont été rebaptisées… en latin ! Canular de jeunes étudiants désoeuvrés ? Ou manifestation bon-enfant d’un désir de culture, de racines et d’identité ?…

Le Collectif Quodlibet déclare notamment qu’"il est plus que temps de secouer le joug du jacobinisme centralisateur. Nous reprenons possession de notre quartier. Il ne s’agit pas d’un repli frileux, encore moins stérile, mais d’un devoir de justice. Justice pour notre quartier : là sont nos racines (…). Justice pour le monde, qui en attend le bienfait."

"Nous avons soif, et c’est notre Alma Mater, l’Université, qui nous allaite. Seuls les Universaux nous intéressent. Nous voulons la grammaire et la musique. Nous aimons les maistres qui professent, les disputes de rue, les processions et les chahuts, les jacobins tonsurés. Nous ne pensons pas que Mercure et Philologie eussent pu se pacser. Nous croyons que nous avons une âme, et nous voulons la sauver."

Au-delà du gag, une dénonciation de l’amnésie de notre société.

Michel Janva

L’adhésion de la Turquie enfin en débat ?

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré mercredi que l’Union européenne devait avoir une discussion franche sur la candidature de la Turquie à l’UE. Le voilà qui change d’attitude. Il serait temps. Peut-être préfère-t-il régler cette affaire avant les élections législatives allemandes de septembre qui devraient voir la victoire de la CDU, hostile à la Turquie dans l’Europe ?

Pourquoi ne pas faire voter les peuples ?

Michel Janva

L’exposition des 10 commandements dans les lieux publics américains

Les autorités politiques, religieuses et judiciaires américaines se préparent à deux décisions de la Cour suprême sur l’exposition des Dix Commandements dans les lieux publics qui auront un impact sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. La décision est attendue au plus tôt jeudi.

La droite religieuse affirme que l’Amérique est un pays "chrétien" et dénonce une tentative pour renier cet héritage. Comme en Europe. A l’opposé, les laïcistes craignent qu’une vague de christianisme conservateur n’érode la séparation de l’Eglise et de l’Etat et ne mette en danger le principe selon lequel tous les Américains sont égaux.

La question la plus controversée est l’exposition, dans des palais de justice du Kentucky, de copies encadrées des Dix commandements, aux côtés d’autres documents considérés comme des fondements du droit américain. Les juges peuvent décider que "le gouvernement peut favoriser un point de vue religieux particulier et choisir le christianisme parce qu’il y a des Chrétiens dans notre héritage". L’auteur semble oublier qu’il s’agit aussi d’un héritage juif… A l’inverse, la Cour suprême peut considérer "qu’il y a des circonstances où le gouvernement ne peut pas afficher les Dix Commandements malgré leur importance dans notre histoire et qu’il faut dire clairement que tous les citoyens sont égaux devant la loi".

Dans le cas du Texas, la Cour devra décider si le parlement de cet Etat peut conserver son monument de près de deux mètres de haut représentant les tables de la Loi. Cela pourrait être moins difficile à résoudre que le cas du Kentucky car le monument est un don privé. Les juges pourraient choisir une position de compromis et faire valoir que ce n’était pas nécessairement approuvé par le gouvernement de l’Etat du Texas, un élément qui le rendrait inconstitutionnel.

Les juges de la Cour suprême sont confrontés à une décision plus délicate dans le cas du Kentucky, car les autorités du comté ont installé elles-mêmes la plaque des Dix Commandements dans le palais de justice et défendu cette décision devant les tribunaux. Il sera alors difficile de faire valoir que le gouvernement local n’a pas approuvé l’exposition des Dix Commandements.

Semblant soutenir l’exposition des Dix commandements dans des lieux publics, le juge de la Cour suprême Antonin Scalia, l’avait considéré comme un "symbole du fait que le gouvernement tire son autorité de Dieu", ajoutant ne rien voir de mal "à ce que le gouvernement reflète cela. Nous sommes une société tolérante".

Il serait utile que ce débat arrive en France, où certains lieux ont été caractérisés comme des "déserts spirituels" par un médiatique ministre qui semblait le regretter…

Michel Janva

MAM demande des sanctions plus fortes contre ses militaires!

Qui l’eut cru! Michèle Alliot-Marie demande au Garde des sceaux de faire appel de la sanction infligée ce matin aux 12 soldats de la Force Licorne, condamnés ce matin à des peines de prison ferme.
Elle demande des peines… plus fortes!

Me Morain, avocat des soldats, a rappelé que Mme
Alliot-Marie avait écrit en octobre dernier à la mère de l’un des
soldats pour lui souhaiter "beaucoup de courage et de force", mais
indiquant par la même occasion que "l’affaire était entre les mains de
la justice
" et qu’elle "ne pouvait donc intervenir".

L’avocat rajoute : "Il
semble que la position du ministre de la Défense soit différente selon
qu’elle se trouve devant la tristesse d’une mère ou dans le secret de
son bureau regrettant alors le manque de sévérité et d’exemplarité des
peines prononcées par un tribunal rendant pourtant la justice au nom du
peuple français
".

Lahire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services