Bannière Salon Beige

Blogs

Elections en Pologne

Aujourd’hui ont lieu en Pologne des élections législatives. A en croire les sondages, la grande majorité des voix irait à des partis qui, en France, seraient classés "à droite." D’après The Economist, les prévisions par parti sont les suivantes (avec, pour les situer, leur groupe de rattachement au Parlement européen):

Plate-Forme Civique (libéraux, au PPE avec l’UMP) : 34 %

Loi et Justice (conservateurs, à l’UEN) : 29 %

Auto-Défense (populistes, groupe socialiste ou non-inscrits) : 12 %

Ligue des Familles Polonaises (catholiques, groupe ID avec les villiéristes ) : 8 %

Gauche Démocratique (ex-communistes, groupe socialiste) : 7 %

Les derniers jours indiqueraient une progression de Loi et Justice, qui pourrait disputer à la Plate-forme civique la première place. Les sondages en Pologne se révèleront-ils plus fiables qu’en Allemagne ?

HV

Homofolie aux Etats-Unis : de la justesse des mots

La fille d’une lesbienne qui vit avec une autre femme a été exclue d’une école chrétienne de Californie car un des critères d’admission est "qu’au moins un des parents doit être chrétien et actif au sein de l’église locale". La mère ne l’est pas, la fille est exclue.
L’école précise : "Dans ce cas, le parent ne répond pas aux critères en participant à une relation homosexuelle. Nous regrettons que cette relation n’ait pas été dévoilée lors de l’inscription (de l’adolescente), car cette information aurait évité un malentendu". L’histoire est nominale.

Mais voilà, dans cette affaire, les chrétiens acceptent d’utiliser des mots en dehors de leur vrai sens et la presse fait de même :
on parle de "famille" de la fillette en question. Deux femmes qui vivent ensemble ne forment pas une famille selon la définition de l’Eglise.
On parle également de "couple" de lesbiennes alors que la définition de "couple" pour les êtres humains précise qu’il s’agit de l’union d’un homme et d’une femme.
Le problème est donc mal posé et l’école chrétienne est accusée des pires maux.

La sémantique a une importance capitale qui fut déjà soulignée quand fut abordé le problème du "mariage" homosexuel. Heureusement, l’Eglise l’a senti et a mis à notre disposition le fameux lexique sur les termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques. C’est le moment de l’utiliser pour poser les problèmes avec des mots justes et on verra les vraies solutions apparaître rapidement…

Lahire

Le soutien à l’avortement légal est souvent fondé sur l’ignorance

Une des questions qui taraude forcément les sympathisants pro-vie est : si les gens savaient – s’ils savaient que le foetus pleure, par exemple – nous rejoindraient-ils dans le combat pour l’abolition de l’avortement ? Ou est-ce que les coeurs et les esprits sont si endurcis que cela ne changerait rien ?

Deux sondages américains, commentés par le Père Neuhaus dans la revue First Things, semblent indiquer qu’une part, au moins, du soutien pour l’avortement légal est fondé sur l’ignorance.

Le premier, mené par Louis Harris en mars dernier, montrait que le nombre de gens qui se sentaient proches des "pro-vie" était de 42 %, soit le plus fort pourcentage depuis 1992, et que 47 % s’opposaient à la loi actuelle, soit le plus fort pourcentage depuis 1973 et l’arrêt Roe vs Wade.

Mais le Père Neuhaus fait remarquer que la question posée par Harris prétend que l’arrêt Roe vs Wade légalise l’avortement dans les "trois premiers mois" de la grossesse, ce qui est faux : il le légalise jusqu’au neuvième mois inclus. Quand la question est posée dans le même sondage, 72 % se déclarent pour l’interdiction au deuxième trimestre de la grossesse, 86 % au dernier trimestre.

Le Père Neuhaus remarque aussi un sondage de l’institut Zogby : 61 % des sondés déclarent que l’avortement devrait être interdit une fois que le coeur a commencé à battre – savent-ils que le battement peut être détecté à 22 jours après la conception ? 65 % déclarent que l’avortement devait être interdit après que l’activité cérébrale du foetus a commencé – savent-ils que cette activité peut être détectée à 40 jours ?

Sans doute des sondages français montreraient-ils un soutien plus important pour l’avortement. Mais ils révéleraient sans doute aussi les mêmes contradictions et la même ignorance.

Henri Védas

Une excellente nouveauté chrétienne sur internet

Voici la dernière excellente nouveauté du site chretiente.info : le podcast hebdomadaire ou comment utiliser l’internet pour transmettre de l’info catholique.
Vous pouvez télécharger le premier numéro en MP3 d’une durée de 5 minutes 30 où sont traitées des informations diverses : le retour du Lundi de Pentecôte dans les jours fériés, la note de l’épiscopat sur l’internet et les enfants, la création d’un nouveau forum www.forumchretien.com, l’ouverture du centre culturel Saint Martin à Tours et une découverte merveilleuse sur la vie intra utérine.

Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir cette très belle initiative à faire connaître et à encourager!

Lahire

Des milliers de meurtres par la Chine officielle

La dictature de la culture de mort frappe (ou ici) à nouveau en Chine où 7000 femmes ont été stérilisées de force et des milliers d’enfants tués dans le sein de leur mère puis certains immergés dans des bassines d’eau pour s’assurer de leur mort… Ces actes de la plus grande barbarie, meurtres d’enfants et mutilations de femmes,  se déroulent bien en Chine et en 2005.
Ce communisme chinois qui fait perpétrer ses crimes par le planning familial n’a rien a envier à son grand frère le national-socialisme allemand et à ses campagnes d’extermination. Et le grand Occident se tait, soumis aux avantages du marché chinois et à la veulerie de ses gouvernements…

Lahire

Faire entendre la voix des pro-vie

Comme le constate Philippe, que qu’on appelle par défaut "la droite" est en phase de recomposition. On aura donc lu avec plus d’attention que d’habitude les discours de rentrée de ses principaux acteurs. Et on aura constaté qu’aucun n’y a accordé une place conséquente au combat pro-vie et pro-famille : ni Jean-Marie Le Pen, ni Jacques Bompard, ni Philippe de Villiers, ni Nicolas Sarkozy

Si nous ne nous mobilisons pas davantage, un nouveau paysage politique va se constituer qui ne tiendra aucun compte de nos valeurs. C’est pourquoi nous devons noter dès à présent sur nos agendas les prochains grands rendez-vous du combat pro-vie :

La marche de Renaissance catholique aura lieu le samedi 15 octobre au soir : une marche de prière aux flambeaux, de Notre-Dame des Victoires au Sacré-Coeur.

Choisir la Vie, l’association à l’initiative de la manifestation des 30 ans de la Loi Veil, annonce dès à présent à une grande manifestation nationale le 22 janvier 2006. C’est sans doute ce rendez-vous qui a vocation à devenir l’indispensable marche nationale unitaire annuelle pour l’abolition de l’avortement, l’équivalent français de la March for Life aux Etats-Unis.

Henri Védas

L’avenir de la droite nationale

Il n’aura échappé à personne que la recomposition de la droite nationale est en cours. Nous avons d’une part un Front National médiatiquement solide et resserré autour de Jean-Marie Le Pen mais dont les épisodes récents de contestation interne nous font de plus en plus penser aux prémices d’une crise comparable à celle provoquée par le départ de Bruno Mégret. Par ailleurs, Jacques Bompard, ayant désormais quitté le FN, n’envisage pas de rester l’arme au pied et entend bien poursuivre le combat avec son club l’Esprit Public. Il s’en explique ici. Enfin, entouré de plus en plus d’anciens cadres du FN et du MNR, Philippe de Villiers fait figure de grand vainqueur du non de droite du 29 mai dernier et semble désormais s’engager sur le terrain du combat identitaire en plus du combat souverainiste comme le montre cette analyse de Polémia où s’invitent également Nicolas Sarkosy et José Bové.

Le Salon Beige souhaiterait surtout que les valeurs chrétiennes, la défense de la famille et de la vie, la doctrine sociale de l’Eglise ne soient pas oubliées et soient défendues courageusement et ouvertement.

A nous, électeurs catholiques, de le faire savoir et de l’exiger !

Philippe Carhon

Jakarta : Adam et Eve victimes de l’Islam

La nudité d’Adam et Eve choquent les musulmans de Jakarta, au point où une photographie sensée représenter le premier couple de l’humanité a été retirée de l’exposition biennale d’art contemporain.

Certes, il est maladroit d’afficher aujourd’hui une photo de deux êtres nus pour représenter Adam et Eve.
En effet, si les deux premiers êtres humains ont été crées nus par Dieu et vivaient nus dans le Paradis Terrestre, la chute du péché originel a provoqué leur scission d’avec Dieu.
Et la Genèse dit, qu’après leur faute, "Ils virent qu’ils étaient nus", montrant ainsi la rupture de l’harmonie entre Dieu et Ses créatures, dont le corps, comme l’âme, est désormais touché par la marque du péché originel.
D’où la nécessité de ramener la Création toute entière à Dieu, son créateur et la foi dans le fait que le corps de l’homme retrouvera sa pureté originelle seulement quand il aura retrouvé sa place auprès de Dieu : "Je crois en la résurrection de la chair".

Alors oui, Adam et Eve étaient nus au Paradis terrestre. Oui, l’homme n’a plus la même relation avec la nudité depuis le péché originel et il n’est donc pas bon que l’on photographie des corps nus, même pour illustrer la Bible.
Mais il aurait sans doute fallu qu’un membre de l’Eglise catholique intervienne pour ses raisons-là plutôt que de laisser l’Islam s’offusquer de cette photo sous des critères religieux qui ne prêchent pas le salut des hommes!
L’histoire retiendra que les musulmans ont obtenu de retirer une représentation de la Bible, petite victoire du règne sans partage prôné par l’Islam.

Lahire

Analyse de l’arrêt de la Cour de Justice des Communautés

Nous avions évoqué ici et ici cet arrêt, autorisant la Commission à dicter aux Etats des mesures pénales. L’importance de cet arrêt n’avait pas du tout été reflété par la couverture que lui avait accordée la presse française.

François de Lacoste Lareymondie montre de manière exhaustive et méthodique la gravité ce cet arrêt dans un article de Liberté politique :

L’Union Européenne ne fonctionne pas comme cela est écrit dans les traités.

En réalité, elle fonctionne selon un mécanisme d’intégration juridique à sens unique dont les traités servent de prétexte ou d’occasion : comme tout se tient plus ou moins, la domination sans recours que se sont arrogées la Commission et la Cour de justice, et le raisonnement par attraction qu’elles ont développé aboutissent de proche en proche à tout faire tomber dans le champ communautaire. C’est ainsi que, subrepticement, les États et les gouvernements, pourtant seuls dotés de la légitimité démocratique, sont dépossédés de leurs compétences au profit de ces deux organes dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont d’essence oligarchique et technocratique.

Tant que cette captation n’aura pas cessé, c’est-à-dire tant qu’on n’aura pas posé clairement le problème des pouvoirs de la Commission et encadré davantage le rôle de la Cour de Justice, l’engrenage tournera.

Henri Védas

Comment affaiblir Benoît XVI ?

Comment affaiblir le Pape, particulièrement avant l’ouverture du Synode sur l’Eucharistie ? Publier un "journal du conclave", prétendument tenu par un cardinal… resté anonyme. Histoire de montrer que bon, c’est Ratzinger qui a été élu, mais ç’aurait pu être un autre, donc ce qu’il dit est à relativiser…

Eh bien non : que ce cardinal parjure existe ou non, et que le Pape ait été élu à l’unanimité ou plus difficilement, n’importent en rien. Benoît XVI a été désigné par ses pairs, mais ne tient pas sa légitimité d’eux – il la tient du Père dans la vigne duquel Benoît est un humble travailleur, du Fils dont il est le Vicaire, et de l’Esprit qui a su oeuvrer dans le coeur des cardinaux.

Ces cardinaux auxquels Benoît XVI s’était adressé après son élection :

Vénérés frères, je vous adresse mes remerciements les plus personnels pour la confiance que vous avez placée en moi en m’élisant Evêque de Rome et Pasteur de l’Eglise universelle. C’est un acte de confiance qui constitue un encouragement pour entreprendre cette nouvelle mission, avec plus de sérénité car je suis persuadé de pouvoir compter non seulement sur l’aide indispensable de Dieu, mais également sur votre collaboration généreuse. Je vous en prie, ne me faites jamais manquer votre soutien !

L’hypothétique cardinal parjure pourrait-t-il relire cet appel sans rougir ?

HV

Paroles fortes de VGE sur la question turque

… à la Convention de l’UMP sur l’Europe, hier soir. Il a déclaré qu”il ne suffit pas de promettre comme Chirac un référendum à l’issue des négociations d’adhésion avec la Turquie, ni même de se déclarer vaguement contre cette adhésion : il faut dire précisément comment on compte l’enterrer.

Pour décrire la situation dans laquelle le peuple français est mis par ses dirigeants du fait de l’ouverture prochaine des négociations, Giscard prend l’image d’une seringue. Et, dit-il, parmi les candidats aux présidentielles de 2007,

…celui qui ne se contentera pas d’un langage lénitif et ambigu, mais qui dira clairement comment il est décidé à sortir très vite de cette seringue, ce candidat répondra réellement aux attentes de nos compatriotes.

Henri Védas

Rappel du Pape sur la laïcité

Benoît XVI a reçu ce matin M. Luis Felipe Bravo Mena, le nouvel Ambassadeur du Mexique, auquel il a dit, notamment :

"Un état est démocratique et laïque dans la mesure où il respecte la pratique religieuse de ses citoyens, sans exclusive ni préférence. L’Eglise considère que les sociétés ne sont démocratiques que si elles assurent la pleine liberté religieuse. Dans ces cas de figures, ce sont les citoyens qui en toute liberté donnent un sens religieux à la société. Tout état moderne a le devoir de protéger la liberté du citoyen et son choix religieux, sans restriction ni contrainte. Face au laïcisme croissant, qui prétend réduire la vie religieuse des citoyens à la seule sphère privée, hors de toute manifestation sociale et publique, l’Eglise sait que le message chrétien éclaire et renforce la cohésion sociale et ses principes".

Un rappel qui ne s’applique pas qu’au Mexique…

Michel Janva

L’UMP, la Turquie et la Constitution

L’UMP tient une nouvelle convention, salle de la Mutualité à Paris, durant 2 jours (23-24 septembre) intitulée "Une vision, de l’action, des frontières : notre projet pour l’Europe". Cette convention va mettre clairement en lumière les désaccords sur l’Europe entre Chirac et Sarkozy, et notamment la question de l’adhésion de la Turquie. Sarkozy est contre, préférant proposer à la Turquie un statut de "partenaire privilégié". Le premier ministre, Dominique de Villepin, avait affiché sa fermeté, exigeant, en préalable à l’ouverture de négociations, la reconnaissance par Ankara de la République de Chypre. Une position saluée par l’UMP, mais non reprise par la Commission européenne… En effet, pour Chirac, la Turquie devrait juste "apporter des clarifications" et des "signes de sa volonté de respecter pleinement ses obligations" .

L’UMP entend interpréter le résultat du référendum sur la Constitution à sa façon. François Fillon explique que "trop nombreux sont ceux qui font comme s’il ne s’était rien passé, comme si les Français avaient eu tort, comme si tout devait repartir comme avant. Pas nous." Pour Sarkozy, le résultat du référendum repose la question de "l’identité et donc des frontières de l’Europe" . Le président de l’UMP, qui a aussi invité les souverainistes de son parti à s’exprimer, estime que la nature de la construction européenne a changé.

Reste la question de la Constitution, refusée par les Français. L’UMP souhaiterait la "désosser" pour n’en garder que ce qui, selon M. Fillon, "permettrait une meilleure gouvernance" . Le sénateur précise encore : "De toutes les manières, aujourd’hui, seule l’élection présidentielle permettra d’avoir une position tranchée sur cette question." La Messe est dite : comme l’affirmait Philippe de Villiers, la présidentielle sera le 2è tour du référendum. Ceux qui voteront Sarkozy doivent savoir qu’ils voteront pour un candidat du oui, qui reprendra, sous une forme ou une autre, la Constitution de Giscard afin de la faire entrer en vigueur.

Michel Janva

La Turquie persécute l’Arménie

La Commission européenne a condamné vendredi la décision d’un tribunal turc ordonnant l’annulation d’une conférence universitaire organisée sur le génocide arménien sous l’Empire ottoman. Cette décision d’un tribunal d’Istanbul pourrait rejaillir sur les tentatives d’Ankara de se mettre aux normes démocratiques européennes, cela à dix jours de l’ouverture, le 3 octobre, du processus de négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Mais quelle incidence, autre que verbale, peut bien avoir cette ‘condamnation’ de la commission sur les négociations d’adhésion ?

La porte-parole de l’UE, Krisztina Nagy, estime que "le moment choisi pour cette décision la veille de l’ouverture de la conférence ressemble fort à une autre provocation" et elle a insisté sur le fait que l’annulation de cette conférence universitaire "sera mentionnée" dans le rapport régulier de la Commission sur le plan de réformes de la Turquie qui doit être publié le 9 novembre prochain, soit plus d’un mois après l’ouverture des négociations.

Des mots, encore des mots, toujours des mots. La Turquie le sait bien. Et elle s’en fout.

Michel Janva

La prostitution s’invite à la Coupe du monde de foot

A l’occasion de la prochaine Coupe du Monde de football, les Allemands vont construire le plus grand bordel du pays ! Bâtie près du stade olympique, la maison close offrira sur quatre étages une piscine, un sauna et une salle de cinéma et accueillera 100 femmes et 650 hommes à la fois. L’Allemagne a en effet légalisé la prostitution en 2003.

L’avocat des investisseurs a nié que la maison close allait être construite pour profiter du flot de supporters de football qui débarqueront en Allemagne l’an prochain pour la Coupe du Monde. Mais, a-t-il reconnu, la proximité du stade sera pratique pour les clients potentiels. En effet, selon lui, "le football et le sexe vont bien ensemble". Mais, nous rassure-t-il après avoir détaillé les prix, l’établissement ne vendra pas d’alcool. Nous voilà rassurés.

Michel Janva

Pas de signe ostentatoire à la Croix-Rouge

Home_picto Gérard Gachet nous apprend dans Valeurs actuelles de ce matin que le Comité International de la Croix-Rouge veut se doter, à côte de ladite croix et du croissant rouge, d’un troisième logo : le "cristal rouge." Le CICR explique :

Utilisés depuis le XIXe siècle, la croix rouge et le croissant rouge sont les symboles universels du secours aux victimes des conflits armés et des catastrophes naturelles. Signes visibles de la neutralité absolue de la mission humanitaire, ces emblèmes ne jouissent malheureusement pas, dans quelques contextes, du respect auquel ils ont droit. De plus, certains États ne se reconnaissent dans aucun de ces deux emblèmes.

Un consensus existe donc aujourd’hui sur la nécessité d’adopter un emblème protecteur additionnel qui aurait le même statut que celui de la croix rouge et du croissant rouge. Ceci pourrait se faire dans un avenir proche, à la condition que les États signataires des Conventions de Genève adoptent, lors d’une conférence diplomatique, un protocole auxdites Conventions, reconnaissant un nouvel emblème, le cristal rouge. Le CICR apporte tout son soutien à cette solution.

Ce logo restera-t-il marginal, utilisé seulement dans "certains Etats" (la Corée du Nord ? la France laïciste ?) ? Gérard Gachet craint le pire :

(…) [O]n ne peut s’empêcher de penser, en ce qui concerne la croix, que la plupart des pays qui l’utilisent aujourd’hui se dépêcheront de la ranger au placard et d’adopter le “cristal”, nettement plus politiquement correct, même si ce carré reposant sur sa pointe peut sembler peu stable. Ce serait en tout cas une suite logique à l’abandon des racines chrétiennes de l’Europe.

Et ce serait une manifestation visible de la dialectique du "Cube" et de la "Cathédrale" – vous ne trouvez pas que le "cristal" ressemble à une Arche de la Défense bancale ?

HV

Boutin et la fiscalisation des allocation familiales

Faisant suite au post d’Henri, je me permets de souligner un détail important : Christine Boutin  "se déclare favorable à la familialisation de la fiscalité directe,
prenant en compte la capacité contributive des familles. En
contrepartie, Christine BOUTIN n’est pas opposée à la fiscalisation des
allocations familiales
".

Sans rien renier de ce que fait madame Boutin, je rajoute qu’en matière de protection de la famille, il y a mieux. Il ne faudrait pas accepter de faire une concession pour s’assurer des victoires par ailleurs. Le combat pour la famille est entier.

Lahire

La Commission financera la recherche destructrice d’embryons

L’information que j’ai évoquée ce matin ne semblant pas avoir été reprise dans la presse française, je livre au lecteur des éléments tirés de cet article en anglais :

La Commission européenne a été critiquée pour sa décision de poursuivre le financement sur le budget de l’UE de recherches controversées utilisant des embryons.

Bruxelles a présenté mercredi (21 septembre) des détails sur les programmes qui seront financés sur un budget de 70 millions d’euros pour 2007-2013.

Avant la publication du projet, un groupe de membres du Parlement européen a demandé à la Commission d’exclure du domaine de la dépense communautaire la recherche sur les embryons et les cellules souches embryonnaires. (…)

Mais les membres de la commission ont adopté une ligne plus modérée [sic] – déjà appliquée par les dirigeants précédents de l’UE – et ont autorisé l’utilisation d’embryons humains dans de la recherche financée par l’UE, sous des conditions spécifiques et après un "examen scientifique approfondi par des experts indépendants." (…)

Le Parlement européen a adopté en mars une résolution – qui ne portait pas sur des programmes spécifiques – qui appelait la commission à ne pas continuer à financer  sur le budget de l’UE la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Le député européen de centre-droit slovaque Miroslav Mikolasik "Il est tout à fait inacceptable que de la recherche considérée comme éthiquement controversée soit financée avec l’argent de tous les contribuables européens. (…)

Bruxelles plaide que les projets inclus dans le chapitre controversé concernent seulement 0,002 % du total du budget de la recherche (…).

Parmi les députés européens qui ont demandé à la Commission de s’abstenir de financer la recherche détruisant des embryons, on note Ari Vatanen et Margie Sudre, élus en France.

HV

Conférence de la Famille : réactions contrastées

A l’occasion de la Conférence annuelle de la famille organisée aujourd’hui à l’Hôtel Matignon, une série de mesures a été annoncée (voir le post de Michel) : une nouvelle option de congé parental disponible à partir du troisième enfant; le doublement du crédit d’impôts pour la garde d’enfants hors du domicile; l’élargissement du champ, et de la diffusion, de la carte famille nombreuse; un assouplissement du congé de présence parentale auprès d’un enfant handicapé; enfin la fourniture de filtres sous contrôle parental avec les abonnements à l’internet.

L’AP donne quelques réactions, dont celle de Ségolène Royal : "Dans cette conférence de la famille, il n’y a rien sur l’augmentation des prestations familiales, or en deux ans elles ont augmenté de 2% alors que les charges familiales -loyer compris- ont augmenté de plus de 7%."

D’autres réactions sont très contrastées, y compris parmi les catholiques.

Christine Boutin se réjouissait hier des "avancées" de cette conférence, notamment sur le congé parental et l’internet :

Il apparaît évident qu’il s’agit de mesures qui vont dans le bon sens bien qu’elles ne sauraient résorber à elles seules le déficit démographique de la France. Ces améliorations même si elles demeurent marginales, visent à mieux accompagner le désir d’enfants des familles et constituent un vrai progrès.

Pour les AFC, très enthousiastes, la conférence a levé "le ‘tabou’ démographique.’ La CNAFC revendique en particulier la paternité du projet d’extension de la carte famille nombreuse.

Réagissant, avant la conférence, aux propositions, Familles de France en voulait davantage :

Familles de France pourrait accueillir favorablement la proposition d’un congé parental plus court et mieux indemnisé « optionnel ». Cependant, Familles de France aurait souhaité une ouverture de ce droit dès le premier enfant. De plus, le choix d’un forfait de 750 euros plutôt qu’une somme proportionnelle au salaire avec un plancher de 700 euros et un plafond de 1000 euros limite un peu plus le nombre de bénéficiaires déjà particulièrement diminué par l’ouverture du droit au 3ème enfant. Enfin, Familles de France désire que des mesures de protection et de reconnaissance soient prises à l’encontre du parent en congé parental durant 3 années : des droits propres à la retraite, à l’assurance maladie et la mise en place d’un véritable plan de formation de retour à l’emploi. (…)

Dès avant la conférence encore, la plus critique des associations familiales était l’Union des Familles en Europe : elle dénonce le changement de l’ordre du jour, qui devait porter sur les familles pauvres, et déplore que seules soient "invitées à la conférence les associations familiales largement subventionnées."

Dans Présent de mardi, enfin, Rémi Fontaine citait un communiqué du démographe Jean Legrand, pour qui l’objectif de ces mesures n’est pas d’aider les familles mais d’inciter les mères à reprendre plus vite un emploi :

"Sous prétexte de l’adapter en offrant à titre optionnel un congé raccourci à un an et mieux rémunéré (…), l’offensive du lobby hostile aux mères au foyer et qui n’accepte pas qu’une femme s’éloigne durant trois ans du marché du travail est sur le point de parvenir à ses fins."

Henri Védas

Benoît XVI encore sali par le Canard Enchaîné

Un lecteur attentif nous fait part de la une insidieuse de l’odieux journal : "Benoît XVI en pleine érection" à l’occasion de la mise en place de la statue du fondateur de l’Opus Dei.

Quelle structure catholique est assez réactive pour reprendre systématiquement ces informations, pour donner les suites ou entamer les poursuites qui s’imposent? L’AGRIF pourtant se démène…

Certains lecteurs nous demandent quelle peut être leur action.
Soit rejoindre l’AGRIF, soit fonder une association avec quelques hommes de loi pour faciliter le travail et attendre d’avoir 5 ans d’existence (délai légal) et le tour est joué.

Voilà  une autre manière de s’engager dans la vie publique pour la plus grande gloire de Dieu et de son Eglise.
Et si nous sommes nombreux à déplorer ces attaques, il convient désormais d’agir : les lamentations n’ont jamais rien réglé et les agressions augmentent régulièrement, faute de riposte.

Lahire

Lundi de Pentecôte gagné pour les écoliers

L’ensemble des écoliers de la maternelle à la terminale n’iront pas en classe le lundi de la Pentecôte. Pour leur part, les personnels des établissements scolaires devront se plier à une journée supplémentaire dont la date sera fixée par le chef d’établissement. Il pourra s’agir d’une journée ou de deux demi-journées. «Un projet d’arrêté et une note de service fixant le cadre de la journée de solidarité sont actuellement soumis à concertation» avec les organisations syndicales et seront présentés officiellement dans «la première quinzaine d’octobre», a indiqué à l’AFP le cabinet de Gilles de Robien. «Il s’agit d’une journée de travail supplémentaire, c’est donc pour les travailleurs, les enseignants, les personnels des établissements scolaires, pas pour les enfants».

Encore un effort et tout le monde aura son lundi.

Michel Janva

Achetez le Compendium dans une librairie catholique

Catholique.org propose le Compendium de l’Eglise catholique au pris de 9 euros port compris. Non seulement vous y gagnez (le prix est de 18 euros ailleurs) mais en plus vous aidez une librairie vraiment catholique et vous ne donnez pas votre argent à une maison qui ne perçoit le Compendium que comme "une vache à lait"…

Ce best seller contient, de façon concise et sous forme de 600 questions-réponses, "tous les éléments essentiels de la foi de l’Eglise, de manière à constituer, comme le souhaitait mon prédécesseur, une sorte de vade-mecum qui permette aux personnes, croyantes ou non, d’embrasser d’un regard d’ensemble la totalité du panorama de la foi catholique" (Benoît XVI).

Michel Janva

Le blogger : un cyberdissident

Reporters sans frontières publie un guide pratique du blogger et du cyberdissident, et notamment la liste des cyberdissidents emprisonnés à travers le monde pour avoir défendus leurs idées. C’est la très Populaire Chine communiste qui remporte la palme de la dictature médiatique…

"Reconnaissons que les blogs sont un formidable outil pour la liberté d’expression." "Dans les pays où la censure est reine, lorsque les médias traditionnels vivent à l’ombre du pouvoir, les bloggers sont souvent les seuls véritables journalistes."

C’est un peu comme cela que l’on peut qualifier Le Salon Beige : une dissidence dans l’univers médiatique français… Mais, indique RSF, le succès du blog passe aussi par son référencement dans les moteurs de recherche. Nous invitons donc les lecteurs à demander au plus connu (Google Actualités) le référencement du Salon (écrire à [email protected]).

Michel Janva

Bouteflika (suite)

Suite à mon message sur les propos scandaleux du président algérien, un lecteur réagit :

"Pour ma part, je me souviens du Bouteflika, ministre des affaires étrangères et même pendant sa traversée du désert, venir régulièrement à Genève s’enquérir du solde en constante croissance de ses compte numérotées. J’en sais quelque chose, j’ étais un des gestionnaires. Une multitude d’anciens dirigeant du FLN viennent régulièrement caresser la courbe ascendante de leurs comptes. Même Hocine Ait Ahmed, encore que lui y vivait. Il y a une vingtaine d’années alors qu’il retournait pour la première fois en Algérie, il a eu cette expression devant Christine Clerc du Figaro : ‘toutes les vignes ont été arrachées ! Et les routes sont impraticables’. Boumedienne, qui n’était pas un tendre, mais peut-être plus réaliste, disait à ces ministres : celui qui me répondra, suite aux échecs de son ministère,  – que la faute est due à la colonisation -, je le vire."

Bouteflika l’amnésique !

Le président de la République algérienne, Bouteflika, a appelé la France à faire son mea culpa pour les “exactions commises durant sa présence coloniale en Algérie”. Faisant allusion au traité d’amitié, dont les jalons ont été jetés lors de la visite d’Etat du Président Chirac en Algérie, en 2003, Abdelaziz Bouteflika rappelle qu’un tel traité reste conditionné par une reconnaissance solennelle par la France des “atrocités commises de 1830 à 1962″.

L’ancien terroriste du FLN ignore sans doute que lorsque la France est arrivé à Alger en 1830, l’Algérie n’existait pas. Que cette expédition a été programmée (avec succès) dans le but de réduire à néant le repaire des barbaresques, ces pillards et marchands d’esclaves qui attaquaient tout navire croisant en Méditerranée… Qu’après son arrivée, les colons français ont construit des routes, des voies de chemins de fer, des hôpitaux, des dispensaires, ont cultivé la terre, ont développé ce pays.

J’ignore si M. Bouteflika regrette les marchands d’esclaves, mais il est certain que depuis le départ des Français en 1962, l’Algérie n’a construit aucune route, aucune voie de chemin de fer, que le pays sombre dans la crise économique, alors qu’avec ses ressources naturelles, il pourrait être le plus riche d’Afrique…

Les autorités françaises se coucheront-elles devant le mensonge ? Il est à craindre que Douste-Blazy (surnommé Mickey d’Orsay), n’ait pas l’envergure de sa fonction…

Michel Janva

La téléréalité passe à la drogue

L’animateur d’une nouvelle émission de talk-show néerlandaise prévoit de consommer de l’héroïne et d’autres drogues illégales à la télévision, dans le cadre d’un programme destiné aux jeunes. La première de l’émission, appelée "Se piquer et avaler", est programmée le 10 octobre, en deuxième partie de soirée. Pendant que l’animatrice de l’émission interrogera les invités sur les usages et les abus de drogues, l’animateur Filemon Wesselink, accompagné d’un autre collègue, s’adonnera à des expérimentations avec la drogue et le sexe sur le terrain. Wesselink, 26 ans, prévoit ainsi de prendre du LSD, ou encore de l’héroïne en direct sous la forme d’une pilule, a précisé le porte-parole de la maison de production BNN.

Mais même aux Pays-Bas, où la marijuana et le cannabis sont ouvertement vendus et consommés, cette initiative télévisuelle demeure illégale et soulève un tollé chez les membres de l’Union chrétienne-démocrate. "Nous allons demander au ministre de la Justice son point de vue sur ce que la loi dit sur cela et sur les dangers et les risques" de l’émission. Or selon le porte-parole du ministre de la Justice, Ivo Hommes, il n’est pas certain que Wesselink puisse être traduit en justice pour avoir consommé de la drogue. "La consommation de drogues est un problème de santé et non pas un acte criminel", a affirmé Hommes.

A quand l’ouverture d’un Loft, avec élimination des candidats par overdose ?

Michel Janva

Messe traditionnelle

Monseigneur Daucourt a annoncé au milieu du mois de juillet qu´il autorisait la célébration d’une messe traditionnelle à compter du premier dimanche de l´Avent chaque dimanche et fêtes à 9h30 à Sainte-Marie de Fontenelle (30, avenue Felix Faure à Nanterre).

L’Europe va-t-elle financer la recherche sur les cellules souches embryonnaires ?

70 membres du Parlement européen lui avaient demandé de s’en abstenir, mais la Commission a annoncé hier qu’elle incluait, dans les programmes qu’elle financerait en 2007-2013, tant la recherche embryonnaire que le clonage "thérapeutique".

HV

Mariage catholique : du nouveau…

Fort du constat qu’ un mariage civil sur deux en France est suivi d’un mariage catholique et, dixit le Figaro, "l’ Eglise catholique n’étant pas dupe d’une pratique relevant plus souvent de la tradition que de la foi et d’une ignorance parfois profonde de sa signification spirituelle", les évêques francophones viennent, après douze ans de travail, de traduire l’édition originale latine éditée en 1991 et d’ éditer un livre de 108 pages (au lieu de 39 précédemment), qui servira désormais à la célébration des mariages dans toutes les églises catholiques de France.

Les évêques veulent notamment rappeller aux futurs mariés " qu’ils se marient dans la foi de l’Église, et non dans la leur". On pourra trouver sur le site du Centre National de Liturgie Pastorale (CNLP) un dossier expliquant toutes les nouveautés.

Philippe Carhon

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services