Bannière Salon Beige

Blogs

Le vote contre le blocage des facs

Mercredi 22 Mars auront lieu les élections du CROUS, elles peuvent être l’occasion rêvée pour les étudiants d’exprimer leur refus de la grève et de la mainmise de l’extrême gauche sur les universités. La procédure pour voter se trouve ici.

11 listes sont candidates à ces élections, parmi lesquelles des listes de gauche (lors des dernières élections 95% des étudiants se sont abstenus, ce qui a permis à la gauche et à l’extrême gauche de rafler quasiment tous les sièges). Il est donc important que les étudiants souhaitant travailler se mobilisent. Pour information, l’UNEF de Lille demande aux étudiants de ne pas aller voter par réaction contre le CPE. De fait, c’est justement pour que seuls les pro-UNEF aillent voter…

On trouve 2 listes de droites : l’UNI (ce groupe pro-UMP a pris pour thème de campagne l’égalité des chances…) et le RED (la droite sans complexe).

Michel Janva

Le tribunal administratif de Grenoble soutient les étudiants

…qui souhaitent travailler ! Dans son ordonnance rendue lundi soir et qui "prend effet à compter de la notification", le tribunal "enjoint" aux personnes occupant les 3 universités grenobloises "de mettre fin au blocage de l’accès à ces bâtiments et de libérer les lieux sans délai".

L’ordonnance précise qu’à défaut d’une exécution dans un délai de 72 heures, une "astreinte de 50 € par jour de retard sera mise à la charge de toute personne poursuivant l’occupation". Le tribunal estime que l’occupation "fait obstacle au fonctionnement régulier et continu du service public, et que par ailleurs, elle met en cause la sécurité des bâtiments qui n’est plus assurée par des personnes qualifiées".

Michel Janva

Benoît XVI parle de la “terrible persécution” des Arméniens

Alors qu’il recevait le patriarche de Cilicie des Arméniens accompagné de nombreux pélerins, le Pape a déclaré :

"les souffrances qu’il [le peuple aprménien] a endurées au nom de la foi chrétienne pendant
les années de la terrible persécution
qui reste dans l’histoire sous ce
nom tristement significatif de « metz yeghèrn », « le grand mal »."

Il a rappelé aussi les interventions des papes en faveur des Arméniens durant les années qu’a duré le génocide. Tout son discours est à lire, même si cette phrase à elle seule gardera un certain poids sur la scène internationale.

Lahire

Succès de “Chair de Ma Chair”

La pièce de théâtre sur l’avortement (que nous avions évoquée), écrite par Miriam Toulza et interprêtée par des jeunes pro-vie, a fait salle comble pour ses trois représentations parisiennes le week-end dernier (Blog pour la Vie). Une tournée est maintenant prévue en province.

Bravo !

Henri Védas

Ce soir sur Bafweb Radio

Bafwebradio_1… Bernard Antony parlera de son dernier livre, à propos de l’Islam.

Henri Védas

Le vade-mecum de manipulation de l’UNEF

Herd20of20sheep Un blog anti-blocage reproduit ce qui semble être un petit guide pratique du syndicat de gauche UNEF, à destination de ses militants : comment manipuler une Assemblée générale (AG) d’étudiants ? Le document ne peut pas être authentifié, bien sûr, mais il "sonne" vrai.  Extrait :

La tribune sert à éviter que les AG soient trop bordéliques. Elle est un outil technique important pour le bon déroulement de l’AG, il faut donc la maîtriser parfaitement. Sa fonction est d’organiser les débats.

Il faut donc absolument que l’UNEF y soit représentée et même majoritaire si possible. […]

–  Le président de séance : le mieux c’est que ce soit la personne de l’UNEF.

[…] Il est fondamental que cette personne […] sache où elle veut arriver à la fin de l’AG, qu’elle connaisse parfaitement la tête de toutes les autres forces, qu’elle soit assez intelligente pour gérer une liste d’inscrits. (limiter dès le début le temps d’interv’ pour tous et intercaler un mec UNEF et autres forces mais sans que cela soit visible)

[…] Pour aider, le camarade qui tient la présidence, il faut absolument un ou deux cadres qui soient chargés de gérer la salle, faire intervenir les camarades pour que l’UNEF ou des proches UNEF interviennent dans notre sens, aller parler aux gauchistes ou droitiers pour les occuper et minimiser leur prise de parole, gérer tout événement perturbateur puisque celui qui est à la tribune ne peut pas le faire.

Henri Védas

(Rappel) La Sorbonne demain : l’union sacrée

Tract_contre_manif … contre le blocage des facs : appellent à manifester SOS Education, Liberté Chérie, des collectifs anti-blocages … tout comme le syndicat pro-UMP UNI, Contribuables Associés, les Jeunes pour la France

Rendez-vous place de la Sorbonne à Paris (Ve), de 14h à 16h.

Henri Védas

Le ministre de la Santé chez les avorteurs

267080 Le Planning familial "fêtait" ses 50 ans ce week-end à la mutualité. Présent de demain rapporte que le gouvernement y avait dépêché le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, et son homologue à la parité, Catherine Vautrin.

Cette réunion fut l’occasion de prétendre que le délai pour avorter librement, passé de 10 à 12 semaines en 2001, est encore trop court, puisque 3000 femmes avorteraient chaque année à l’étranger.

Et de se lamenter à nouveau sur la prétendue difficulté d’avorter en Ile-de-France – bien que le taux d’avortement y soit, rappelle Présent, 50% plus élevé que dans le reste de la France.

Henri Védas

Emission pro-vie demain à la radio

Lba
Virginie Mercier
, porte-parole de "Choisir la Vie" et membre fondateur du collectif "30 ans ça suffit", sera l’invitée de Radio Notre-Dame (100.7) demain à partir de 09h00 pour présenter le livre blanc de l’avortement en France.

Voilà une action concrète : un rendez-vous à ne pas manquer.

Lahire

Initiation à la guérilla urbaine

Bénéficiant d’une impunité totale, le site altermondialiste Indymedia propose ses conseils aux émeutiers. "Ce texte a pour objectif de familiariser les jeunes activistes libertaires aux situations d’émeutes (attention donc à sa diffusion qui doit rester «ciblée» et à sa détention qui doit être discrète)". Pour la discrétion, ce sera loupé…:

"les projectiles : pierres, gravats, bouts de briques, bouteilles en verre, écrous, grosses piles usagées … Les projectiles doivent être assez lourds si l’on veut qu’ils aient un impact efficace. ATTENTION lors des jets de projectiles à ne pas toucher les manifestants. Prenez le temps de viser et de vous assurer que votre ligne de tir est dégagée. ATTENTION aussi aux ricochets de projectiles contre un mur, un véhicule ou une vitrine blindée et aux projections de verre lors de jets de bouteilles. Trop de manifestants agissent dans la précipitation et se blessent mutuellement."

20060311t081200z_01_nootr_rtridsp_2_ofrt_1 "Les activistes doivent viser ce qui représente et symbolise le capitalisme : banques, agences d’intérim, succursales de firmes multinationales, agences immobilières, agences de grandes assurances privées (fonds de pension), etc. … qui constituent des cibles légitimes. (…) Les caméras de vidéosurveillance doivent être systématiquement attaquées. On peut s’en prendre aussi aux parcmètres."

Ce document est scandaleux.

Michel Janva (via le Blog conservateur)

Compiègne : les anti-CPE sèment la terreur dans une école catholique

Lacour6_mini Une lectrice témoigne :

"A 9 heures, vendredi matin, mes enfants, à l’Institution Guynemer de Compiègne (collège privé, photo), voient par la fenêtre de leur classe débarquer dans la cour de leur collège une foule de collégiens et lycéens qui n’appartenaient pas à leur établissement. Ils étaient une centaine environ. Ils sont entrés en arrachant le grillage d’enceinte (qui certes ne tenait pas très bien…) Des surveillants du collège ont tenté de les intercepter, en vain. Les assaillants les repoussaient en leur jetant des canettes de bière ainsi qu’une poubelle.
"Les émeutiers se sont alors dirigés vers la cafétéria, où ils ont tout cassé, jetant le mobilier à travers les fenêtres dans le gymnase en contrebas. Voyant cela, les professeurs ont fait monter les élèves du rez-de-chaussée au premier étage pour les protéger des agresseurs, qui brisaient toutes les vitres. Les enfants étaient aux premières loges car tous les bâtiments sont entièrement vitrés.
Entre temps, la police est arrivée . Les émeutiers ont fui en courant, et pendant leur fuite, ils ont agressé un surveillant, qui a dû partir à l’hôpital, ainsi que quelques professeurs venus prêter main forte à la police.
"A mon avis, il s’agissait d’élèves du lycée public voisin, venus "casser du privé", avant de s’en aller manifester contre le CPE. J’ai récupéré mes enfants plutôt choqués (mon fils surtout), car ils étaient effrayés de voir que des élèves à peine plus âgés qu’eux étaient capables de porter la main sur des adultes et de tout casser, probablement en toute impunité. Mon fils a mis l’après-midi à s’en remettre, il ne parlait que de ça et j’ai fini par lui suggérer de penser à autre chose. "
Vous en avez entendu parler dans les médias, vous ?

Henri Védas

Add. mardi 6h33 : ce blog local relate l’évélement, avec quelques photos (via "Le Conservateur")

Le cardinal Ruini intervient dans la campagne italienne

Card Le cardinal Camillo Ruini, qui présidait une réunion de la conférence épiscopale italienne, a évoqué "les tons emflammés et les multiples terrains de polémique" de la campagne, où chaque camp cherche à se gagner les faveurs des électeurs catholiques, dont le vote risque d’être décisif. Le mouvement de Silvio Berlusconi Forza Italia a adressé à tous les prêtres italiens une brochure pour vanter son programme "à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise". Mgr Ruini a rappelé que l’Eglise ne donnait aucune consigne de vote, mais a réitéré son opposition à "la légalisation des unions de fait", une mesure inscrite dans le programme de l’opposition :

"L’Eglise, son clergé, ses organisations, ne choisissent aucun mouvement ou parti politique, mais en même temps elles rappellent aux électeurs les points incontournables fondés sur la primauté et la centralité de la personne humaine", dont "le respect de la vie humaine de la conception à sa fin naturelle" et "le soutien à la famille légitime fondée sur le mariage".

Michel Janva

Faire entendre l’Eglise pour défendre l’homme dans les institutions internationales

Le Pape a reçu le Cardinal Angelo Sodano, Secrétaire d’Etat, accompagné des représentants du Saint-Siège auprès des Organisations internationales. Benoît XVI a dit que la présence du Saint-Siège au sein de ces organismes est

"une contribution fondamentale au respect des droits de l’homme et du bien commun, et par conséquent, à l’authentique liberté et à la justice". "Les relations entre les Etats et au sein des Etats sont justes dans la mesure où ceux-ci respectent la vérité. Quand, par contre, la vérité est bafouée, la paix est menacée, le droit est alors logiquement compromis et se déclenchent les injustices".

"Par exemple, une forme de désintérêt ou de désordre qui finit par léser la structure de la cellule originale de la société qu’est la famille. Ou une forme d’arrogance ou d’abus qui conduit à l’autoritarisme, faisant taire ceux qui non pas de voix ou qui n’ont pas la force de la faire entendre, comme cela arrive dans le cas de l’injustice qui aujourd’hui est peut-être le plus grave, celle qui supprime la vie humaine naissante".

Le Pape a conclu rappelant à ses hôtes que leur mission de représentation les "fait participer pleinement à la responsabilité prophétique de l’Eglise, qui veut continuer à faire entendre sa voix en défense de l’homme, même quand la politique des Etats ou la majorité de l’opinion publique est contraire. En effet, la vérité puise sa force en elle-même et non dans la quantité de consensus reçus".

Michel Janva

Les imams s’installent en France

Arton8465_1 Le Conseil français du culte musulman a annoncé l’ouverture en septembre d’un cursus de formation des imams au sein de l’Institut Avicenne des sciences humaines de Lille. Cet institut privé d’enseignement supérieur se fixe pour but de contribuer à l’émergence d’un ‘Islam français‘. L’établissement accueillera environ 150 étudiants, qui suivront un enseignement consacré à l’histoire et à la ‘civilisation’ islamique ainsi qu’à la théologie musulmane et à la connaissance du français et des institutions politiques.

Le conseil scientifique de l’établissement bénéficiera de partenariat avec de nombreuses universités théologiques ou musulmanes. L’institut Avicenne des sciences humaines de Lille n’est pas la première formation de ce type en France. En 1992, l’Union des organisations islamiques de France avait déjà ouvert un établissement semblable dans la Nièvre.

Certains objecteront certainement que cette université est un moyen de contrôler les imams ainsi que leur enseignement. Mais cette objection se heurte à 2 présupposés dramatiques :

– croire qu’il existe un islam modéré, différent de l’islamisme fanatique ;

– croire que l’islam peut être soluble dans l’Europe.

En somme, cette université contribue à installer sur le sol français, encore un peu plus durablement, une religion anti-occidentale, voire contre-nature.

Michel Janva

L’Algérie, islamiste et cathophobe

Algerie En Algérie, où l’islam est religion d’Etat, de par la constitution, tenter de convertir un musulman à une autre religion est désormais passible de peines de prison, après l’adoption aujourd’hui par le parlement d’une loi réglementant l’exercice religieux pour les non-musulmans. Les membres du Conseil de la nation, la deuxième chambre du parlement, ont voté un texte portant approbation de l’ordonnance relative aux conditions et règles régissant la pratique des rites religieux non musulmans.

La loi prévoit des peines de 2 à 5 ans de prison et une amende de 5000 à 10000 € contre toute personne qui :

"incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion". Et voici comment le dialogue entre les religions peut être supprimé s’il s’avère que les catholiques finissent par convaincre les musulmans qui auraient accepté ce dialogue.

Les mêmes sanctions sont prévues contre toute personne qui :

"fabrique, entrepose, ou distribue des documents imprimés ou métrages audio-visuels ou tout autre support ou moyen, qui visent à ébranler la foi musulmane". Sera-t-il permis de distribuer la Bible ? Il est permis d’en douter. De retransmettre les allocutions papales ?…

Le texte interdit l’exercice du culte autre que musulman en "dehors des édifices prévus à cet effet et subordonne l’affectation des édifices pour l’exercice du culte à l’obtention d’une autorisation préalable".

Chirac continuera-t-il à soutenir Bouteflika, qui vient d’aligner son pays sur la législation des Etats ouvertement islamiques, afin de faire allégeance aux fous d’Allah en Algérie ?

Michel Janva

Le pseud-scientifique Hwang, renvoyé

Hwang Le pseudo-pionnier du clonage, Hwang Woo-suk, a été renvoyé de la plus prestigieuse université de Corée du sud, une mort professionnelle pour ce scientifique. Son titre de ‘professeur’ lui a été retiré. 6 autres professeurs de son équipe ont subi le même sort. La décision a été prise à l’issue d’un conseil de discipline, ayant conclu que lui et ses collègues avaient déshonoré l’école. Le scientifique, qui avait bénéficié de financements publics pour ses recherches sur le clonage, pourrait également être poursuivi pour détournement de fonds.

Michel Janva

Homoparentalité rejetée

Le tribunal des affaires de la Sécurité sociale de Nantes a rejeté la demande formulée par Elodie qui avait demandé à la CPAM (caisse primaire d’assurance maladie) de Nantes un congé paternité après la naissance de l’enfant de sa compagne Karine il y a un an et demi. D’après le tribunal, la loi suppose que la personne bénéficiant du congé paternité soit de "sexe masculin" et qu’elle soit rattachée à l’enfant par un lien de filiation établi.

Une claque pour les adeptes de la théorie du genre, qui nie la différence des sexes.

Michel Janva

Euthanasie et Etat nazi…

Giov Vendredi, à la radio, le ministre italien des Relations avec le Parlement, Carlo Giovanardi, a comparé la législation néerlandaise sur l’euthanasie à la législation nazie : "la législation nazie et les idées de Hitler sont en train de renaître en Europe, avec l’euthanasie aux Pays-Bas".

Le Premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende s’est scandalisé. Vendredi soir, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Bot, a convoqué l’ambassadeur italien pour obtenir une explication.

Une explication ? La voici.

Le Figaro d’aujourd’hui offre honteusement une tribune à Marie Humbert, afin qu’elle plaide ouvertement pour l’euthanasie. C’est l’occasion de relire le témoignage de l’équipe médicale qui a suivi Vincent Humbert, trahie et manipulée.

Michel Janva

Délire musulman au Tchad

Au Tchad, un groupe d’hommes musulmans armés de machettes et de bâtons ont croisé le chemin d’une religieuse chrétienne, administratrice de la Mission Vision Africa. Ces sauvages ont bondi sur elle et mis le feu à sa voiture. Elle a sauté de la voiture, a été saisie, déshabillée en public puis traînée dans des quartiers nue devant tout le monde. Ils lui ont laissé la vie sauve.

Michel Janva

Lyon : 2 à 4000 pro-turcs nient le génocide arménien

Lyon_1_ Libération raconte les heurts samedi entre des Turcs et… des manifestants anti-CPE qui se sont joints à des contre-manifestants arméniens.

Ce site pro-arménien donne des détails sur les incidents, et nous apprend qu’une manifestation turque similaire s’est déroulée à Berlin. Sur le site extrémiste Indymedia, un anti-CPE raconte les incidents de Lyon.

Sur le génocide, rappelons la mise au point qu’avait faite l’AGRIF après des déclarations de M. Chirac en 2004 :

[Q]uantitativement, le génocide arménien commencé en 1915, auquel il faut joindre les massacres des Chrétiens assyro-chaldéens perpétrés par les Kurdes en 1916 puis en 1932, s’est soldé par l’extermination d’un million et demi d’Arméniens de Turquie et de cinq cent mille Chrétiens de l’actuel Kurdistan irakien.

Mais outre son immense ampleur, dont les chiffres dûment prouvés, ne suscitent aucune contestation, il a été perpétré avec un raffinement de cruauté généralisée qui n’a été égalé dans les temps modernes que par le sadisme des tortures des Khmers rouges.

C’est ainsi que pendant les marches de la mort organisées pour l’extermination des femmes et des enfants, les arméniennes nues, violées, eurent souvent à agoniser dans le comble de l’horreur, leurs enfants égorgés dans leur bras avant qu’elles ne soient elles mêmes écorchées vives selon les pires traditions de barbarie de l’Empire Ottoman.

Henri Védas

Vidéo de la soirée parisienne d’hier

Incendies de voitures, charges de CRS, violences… : une vidéo de la télé suisse!
Bonus : regardez le drapeau de ces manifestants en gare de Rennes hier…

Lahire

Manifestations récupérées par le mouvement altermondialiste

La lutte contre le CPE n’est qu’un prétexte pour le mouvment altermondialiste de déchaîner la violence, dans une logique de lutte des classes de type anarcho-trotskiste. Lahire en a déjà parlé, mais quand on lit que ceux qui luttent pour leur liberté ont plus peur de la récupération que de l’objet même de leur lutte, il apparaît important de montrer quel est le camp qui est le plus récupéré.

Le site Indymedia (Independent media center) est à lire si on veut se tenir au courant des prochaines actions (dates, heures, lieux des prochaines assemblées générales…) manigancées par ces altermondialistes (internationalistes…) plus avides de lutte contre ‘la société’ que contre le CPE.

Ce sont les même qui ont fait parler d’eux à Milan, samedi 11 mars, lors d’une contre-manifestation qui a tourné à la guérilla urbaine. Pour empêcher un défilé du Mouvement social-Flamme tricolore, 400 contre-manifestants se sont réunit : Black blocs, anarchistes, squatters des centres sociaux, altermondialistes, antagonistes, situationnistes : l’extrême gauche était présente et déterminée à en découdre avec les forces de l’ordre.

Manifs_reprimees_milanbody0001 A 12h30, les manifestants ont mis le feu à la première voiture et donné le départ à 2 heures de guérilla. Aux charges de la police, les insurgés répondaient par des jets de cocktails Molotov ou de pierres. Le corso Buenos Aires, artère commerçante de Milan, n’était plus qu’un champ de bataille. Les manifestants ont saccagé plusieurs magasins et un siège d’Alliance Nationale. "On aurait dit Beyrouth, a raconté un témoin. Ils ont poussé les voitures au milieu de la rue avant d’y mettre le feu. Puis ils ont essayé de mettre aussi le feu à un immeuble." A Porta Venezia, les insurgés ont fait exploser à coups de barres de fer les vitrines d’un McDonald qui, comme tous les samedis, était plein d’enfants. Partout, les mêmes méthodes…

Mais les habitants n’ont pas partout la même réaction : lorsqu’ils ont été isolés, les manifestants ont été pris à partie par les Milanais. Ils n’ont évité le lynchage que grâce à l’intervention… des forces de la police.

Michel Janva

Jean Madiran dans le Nord

Id_madiran2 Vox Galliae offre une vidéo d’un segment de la conférence qu’a donnée Jean Madiran au début du mois dans le Nord. Même si le son est un peu incertain, l’extrait permet de voir s’exprimer "en personne" ce pilier du laïcat chrétien.

Et de mesurer que l’internet permet, par ces vidéos en ligne, de contourner le blocus médiatique dont sont l’objet des intellectuels de sa trempe.

Henri Védas

La peine capitale pour s’être converti au christianisme

Une intention de prière supplémentaire : Abdul Rahman est afghan. Il était musulman. Il est aujourd’hui chrétien. Il a été dénoncé par sa famille car il s’est converti ou plutôt car il a abandonné l’Islam. S’il refuse d’embrasser à nouveau le Coran, il sera condamné à mort et éxecuté.

En effet, depuis janvier 2004, la nouvelle constitution de l’Aghanistan repose sur l’application de la charia qui interdit à tout musulman de se convertir à une autre religion. La loi afghane précise bien : "aucune loi ne peut être contraire aux principes de la religion sacrée de l’islam".
Le juge va même jusqu’à dire : "Il s’agit d’une attaque contre l’Islam (…) la peine de mort a donc été requise par le procureur".

"L’Islam est une religion de paix et de tolérance" nous redit-on sans cesse. CQFD.

Lahire

Sit-in de l’Hôtel de Ville

La mobilisation anti-blocage de cet après-midi a rassemblé une foule conséquente, et semble avoir été remarquée par les médias.

Sur le "fil CPE" du Nouvel Obs (également sur le Fil News de TF1):

Paris 700 à 1.500 étudiants manifestent en s’asseyant devant l’Hôtel de Ville pour s’opposer aux blocages des facultés, à l’appel du collectif "Halte au blocage", arborant pour la plupart des tee-shirts blancs.

Mais l’éternelle question de la "récupération" s’est posée, rapporte la dépêche AFP :

Dans une ambiance bon enfant, les jeunes, dont certains étaient accompagnés de leurs parents, ont repris en choeur pendant près de deux heures: "une solution c’est la libération" […].

Malgré des appels répétés des organisateurs qui voulaient que leur rassemblement soit "pacifique, sans couleur politique ni syndicale", certains manifestants, proches de la droite ou de l’extrême droite, ont distribué des tracs [sic] ou des autocollants avant que les responsables de la manifestation ne fassent scander par les participants "non à la récupération" et alors qu’une partie de l’assistance quittait la place de l’Hôtel de Ville.

Des débats se sont alors instaurés entre petits groupes, certains dénonçant la volonté de quelques manifestants de "politiser leur mouvement" […].

Si j’avais un conseil (d’ancien) à donner aux organisateurs, ce serait d’aller de l’avant sans être paralysés par le souci d’éviter la "récupération". Il y a un équilibre à trouver entre la naïveté (laisser détourner un mouvement par des stratégies partisanes) et la paranoïa (accuser systématiquement de "récupération" les forces qui vous soutiennent). Les mouvements subversifs de gauche n’ont pas ces scrupules…

Prochain rendez-vous : mardi après-midi, à l’appel notamment de SOS Education et Liberté chérie.

Henri Védas

Addenda : dépêche Reuteurs; AP; communiqué de l’UNI.

Victoire du blog MonPuteaux.com

Moiaout2004Le rédacteur de ce blog (photo; journaliste de profession, militant au PS et à SOS Homophobie et… catholique pratiquant), avait été traîné en justice par la mairie de Puteaux qu’il s’est fait une spécialité de critiquer.«Comme je dérangeais, raconte l’intéressé, la municipalité a porté plainte contre moi après la reproduction sur mon blog d’un extrait d’un article du Parisien dans lequel une ex-employée de la mairie mettait en cause sa hiérarchie.»

La Justice a relaxé le blogueur, donnant tort à ceux qui voudraient contrôler l’internet en imposant aux blogs les exigences des lois sur la presse – mais en précisant les conditions qui ont valu au blogueur d’être reconnu de bonne foi. Extrait de la décision :

"Le prévenu dirigeant le site litigieux à titre purement privé et bénévole n’était pas tenu de se livrer à une enquête complète et la plus objective possible sur les faits qu’il évoquait (..) Il pouvait donc, dans une rubrique consacrée à une revue de presse, citer des extraits d’un article relatif à un litige mettant en cause la mairie de Puteaux publié dans le quotidien régional Le Parisien -dès lors que, comme au cas présent, il précisait exactement sa source et ne lui faisait subir aucune dénaturation-, sans avoir à vérifier le bien fondé des informations qu’il reproduisait.
Il pouvait également librement, en qualité de citoyen et de contribuable local, lire dans cet article (du Parisien) la confirmation de son opinion sur le coût excessif d’une dépense engagée par sa ville, sans avoir, à cet égard, à démontrer le bien fondé de ce point de vue".

Le revers de cette décision est qu’elle encouragera sans doute M. Donnedieu de Vabres à légiférer pour brider l’internet au profit de la presse établie. Il ferait mieux de s’inquiéter de sites qui ont pignon sur rue et appellent ouvertement à la violence

Henri Védas

Bilan des émeutes de la nuit

On se croirait revenus au mois de novembre dernier : 52 personnes ont été blessées dans la nuit. La préfecture de police fait état de 167 interpellations. 18 manifestants ont été blessés, dont un a été hospitalisé pour un malaise cardiaque. Dans les rangs des forces de l’ordre, 34 blessés étaient recensés, dont 26 gendarmes mobiles, 6 CRS et 2 agents de la préfecture de police.

Sur les 167 personnes interpellées, 70 ont été placées en garde à vue, dont une pour vol dans un magasin dégradé, deux pour port d’engins incendiaires, et les autres pour vol, violences, dégradations ou jets de projectiles. 3 voitures ont été incendiées intra-muros, 2 autres ont été dégradées tout comme dix commerces -9 dans le quartier de Nation, le dixième dans le quartier Saint-Michel. 6 abribus, 2 cabines téléphoniques, 1 feu tricolore, 1 panneau d’information, 1 kiosque à journaux et 1 container à verre ont également été dégradés.

Et ça rien qu’à Paris.

Michel Janva

Rapport Castera : : “La France n’a plus les moyens d’accueillir des immigrants”

Le Monde dit avoir eu copie d’un rapport d’étape de la mission d’évaluation sur l’immigration confiée par le Ministère de l’Intérieur à Richard Castera, inspecteur général de l’administration, en septembre 2005. La teneur en est explosive, parce qu’il dit ce que tout le monde sait être vrai. Extraits :

– "La France n’a plus, dans l’état actuel de son économie, les moyens d’accueillir des immigrants. […] [Elle] n’a d’autres choix que de réduire, au moins pendant quelques années, le flux des personnes entrant sur son territoire. […] Faute de quoi, elle s’expose à de nouvelles explosions comme celle qu’elle a connue en novembre dans les banlieues."

Dans le domaine du logement : "Les capacités d’accueil des populations immigrées sont donc totalement saturées. Et les premières victimes de cette réalité sont les étrangers".

–  Le vieillissement de la population ne rend pas nécessaire le recours à l’immigration : "Le chômage et le sous-emploi […] offrent des gisements considérables de main-d’oeuvre. […] Si des emplois sont à pourvoir, la priorité doit être impérativement accordée à réduire le chômage, et notamment celui des immigrés déjà présents en France."

Sur l’immigration choisie : "L’immigration "choisie" ne se substituera pas à l’immigration "subie", elle risque au contraire de créer une vague supplémentaire d’entrée d’immigrés qui ne seront pas à l’abri du chômage."

Le Monde remarque que le Ministère de l’Intérieur s’est bien gardé d’ébruiter ce rapport.

"Ses premières conclusions battent en brèche l’idée d’"immigration choisie" que Nicolas Sarkozy entend promouvoir à travers le nouveau projet de loi qu’il devrait présenter en conseil des ministres en avril."

On se demande si les conclusions définitives de la mission pourront être aussi franches, et, si oui, comment le Ministère parviendra à les étouffer.

Henri Védas (via Vox Galliae)

L’Eglise copte tient à sa liberté vis à vis de la justice

Un tribunal civil veut imposer à l’Eglise copte de remarier des divorcés. Réaction du chef de l’Eglise copte-orthodoxe en Egypte :

Perep
"Prononcer des divorces est du recours du tribunal, mais il n’a pas le pouvoir de marier des gens, seule l’Église peut le faire (…)
Soyez sûrs qu‘aucun pouvoir sur terre ne forcera l’Église à faire quelque chose de contraire aux enseignements des Évangiles (…) 
L’Église ne mariera jamais des divorcés (…) quelles que soient les décisions de justice".

Voilà une fermeté affichée et une saine vison de la séparation du spirituel et du temporel qu’il ne faut pas avoir peur de reprendre quand il s’agit de défendre sa foi.

Lahire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services