Bannière Salon Beige

Blogs

L’analyse du général de Gaulle

"Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fourni que du bien, tout le monde lui ouvre les bras" – Général de Gaulle.
Je remercie le lecteur qui m’a communiqué cette citation, dont certains, y compris parmi les gaullistes, feraient bien de s’inspirer…
Précision : cette citation est issue du livre écrit par Philippe de Gaulle, De Gaulle mon père, T.1 Plon. Cette citation se termine ainsi : "Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses moeurs."

Avortement : un argument s’effondre

Merci beaucoup au lecteur qui nous adresse cette information importante :

"Un des arguments habituels pour l’avortement consiste à dire que le fœtus
est produit par le corps de la mère et donc qu’il lui appartient
. A
preuve : il n’est pas rejeté par le système immunitaire, comme c’est le cas
pour les organes transplantés.
Une recherche récente vient de renverser cet
argument
: le système immunitaire de la mère travaille bien à rejeter
l’embryon, et c’est la cause de nombreuses fausses couches. Mais l’embryon,
dès le sixième jour, secrète une enzyme spéciale, l’indoléamine
2.3-dioxygénase ou IDO, qui inhibe l’attaque des lymphocytes chargés de
lutter contre les tissus étrangers.
Indépendamment de l’argument génétique,
on dispose donc d’un argument physiologique déterminant qui prouve
l’individualité de l’embryon dès les premiers jours.

Résumé de l’article
« Avortement : un argument s’effondre » de Alexander  Williams paru dans Le
CEP, revue du Centre d’Etudes et de Prospective sur la Science d’octobre
2005 (4 rue de Beauvais 91410 Saint-Cyr-Sous-Dourdan)"

A diffuser sans restriction!

Lahire

Emeute : Censure de la vérité sur internet?

Je vous ai parlé des difficultés que rencontrait le Salon Beige auprès de Google. J’avais commencé un post hier sur les difficultés à accéder à deux autres sites, France-Echos et Occidentalis. J’y ai finalement renoncé, puisque j’avais cru réussir à retourner sur ces sites. Mais ce nétait qu’un leurre…
Ces deux sites, éloignés du politiquement correct, ont connu d’énormes soucis de connexion depuis trois jours : J’avais dix septs onglets ouverts sur la même page de mon navigateur. Lorsque le les actualisais tous, les deux seuls qui ne s’affichaient plus étaient encore ceux-là!

Cette censure (?) intervenant durant les émeutes semble avoir été bien réelle : occidentalis le confirme, novopress en parle et Bafweb le constate de lui-même!

Elle est belle la liberté d’expression en France! Qui a tant peur de la Vérité? On laisse la LCR appeler à la haine et on baillonne les Français…

Que Saint Martin, fété aujourd’hui, veille sur le pauvre pays qu’il avait su évangéliser.

Lahire

Emeutes : au mieux stagnation, au pire légère reprise des violences?

La 15ème nuit d’émeute offre un bilan au moins égal à celui de la précédente, qui ne confirme pas en tout cas, la tendance à la baisse orchestrée par les médias et constatable dans les chiffres officiels. C’est donc plus de 400 voitures qui ont été incendiées, la salle des fêtes d’Epinay sous Sénart dans l’Essonne, au moins 7 policiers blessés, montant le total des personnels des forces de l’ordre blessés dans émeutes à un minimum de 210!

Voilà qui laissent les autorités dans la crainte d’un week-end chaud à Paris, en particulier aujourd’hui où les manifestations ne manqueront pas, en particulier au Trocadéro où les étudiants palestiniens ont prévu le commémorer le premier anniversaire de la mort d’Arafat. Certains aimeraient en profiter pour  enfin "marcher sur Paris"…

Lahire

Un mot de Sarkozy pour les cathos

Dans l’émission de l’irrévérencieuse Arlette Chabot, Nicolas Sarkosy a eu un mot à propos des églises qui ont reçu des cocktails molotov pendant les émeutes, disant en substance qu’il rendait hommage à la communauté catholique et qu’il la remerciait car elle n’avait pas fait appel à la violence ou à la vengeance.
Il a tenu ces propos en comparant l’attitude des catholiques à la réaction de certains musulmans suite à l’affaire des gazs lacrymogènes qui sont rentrés dans une mosquée, que Sarkozy a dépeint lui-même comme un petit local de 20 mètres carré, comme un autre.
On prend acte, même si certains lui reprochent, sans doute à juste titre, d’être déjà en campagne.

Lahire

La France fait des émules en Grèce

Après la Belgique et l’Allemagne, c’est la Grèce qui se retrouve victime de violences. Une trentaine de jeunes cagoulés ou casqués ont jeté jeudi des pierres et de la peinture rouge à l’entrée de l’Institut français de Thessalonique, dans le nord de la Grèce. Les agresseurs ont écrit à proximité de l’entrée de l’institut des slogans de soutien aux émeutiers français.

La presse ne le dit pas, mais il doit certainement s’agir de jeunes défavorisés, discriminés, sans éducation, pauvres, vivant précairement dans des logements insalubres et victimes d’humiliations quotidiennes par les forces de police…

Michel Janva

C’est encore Toulouse qui ouvre la danse !

3 voitures et une moto ont déjà été incendiées dans le quartier de la Reynerie à Toulouse. Et pendant ce temps, 200 personnes manifestent à Saint-Denis contre l’état d’urgence.

MJ

L’analyse de Bruno Gollnisch

Bruno Gollnisch a dressé le bilan synthétique des exactions : 6 060 voitures incendiées, 20 000 victimes molestées, terrorisées, atteintes dans leurs biens, 84 bâtiments publics détruits, deux églises vandalisées, 300 communes concernées, deux morts Jean-Claude Irvoas à Epinay, Jacques Le Chenadec à Stains, un autre Français grièvement blessé par le jet d’une haltère à Nice…

Le Délégué général du FN a relevé dans ce cadre "la fantastique omerta ou au moins un discours politiquement correct qui en est presque ridicule, d’ailleurs, pour les commentateurs étrangers. Ainsi le mot ‘immigration’ n’est pas prononcé. Or il s’agit en réalité d’une véritable guerre ethnique, qui s’en prend (…) à tout ce qui rappelle la France ou les Français. Et cette guerre ethnique était prévisible parce que quand on laisse entrer sur notre territoire, des millions de gens qui sont hétérogènes par rapport à la société française, sur le plan culturel, sur le plan ethnique, sur le plan religieux, sur le plan des mœurs et des coutumes, dans un pays où il y a déjà des millions de chômeurs (c’était le cas), et où il n’y a pas de travail, on sait que l’on va mécaniquement vers une situation explosive, dont d’ailleurs les immigrés ne sont pas responsables. (…) La société pluri-ethnique ou multiculturelle est un leurre. Les deux sociétés que l’on montrait en exemple de coexistence pacifique étaient le Liban et la Bosnie-Herzégovine ; on sait ce qu’il en est advenu. Nous sommes manifestement sur la voie qui a conduit ces pays à des conflits terribles".

Au-delà des mesures ponctuelles pour rétablir l’Etat de droit "il faut évidemment arrêter l’immigration" et "même en inverser le courant" et "pour inverser le courant, il faut immédiatement instaurer la préférence nationale". Il faut par ailleurs "avoir une politique de coopération avec le Tiers-Monde. (…) Des élites et dirigeants du Tiers-Monde sont désireux de récupérer leurs ressortissants chez eux. (…) Il faut expulser les clandestins, et faire savoir qu’il n’y aura pas de régularisation désormais en France (…) Il faut réformer le Code de la nationalité : la nationalité française s’hérite ou se mérite ! (…) Il faut contraindre les double-nationaux à l’option de nationalité. Il faut en deuxième lieu, pour résoudre le problème immédiat de sécurité, engager la responsabilité pénale des familles. Il faut appliquer fermement la loi. L’incendie volontaire est un crime".

Michel Janva

Les barbares cassent, la police trinque

Et voici un exemple malheureux sur la façon avec laquelle on veut garantir la sécurité en France. Huit policiers de Seine-Saint-Denis ont été suspendus dans le cadre d’une procédure disciplinaire, pour des "coups illégitimes" portés par deux d’entre eux à un jeune homme à La Courneuve, tandis que les six autres étaient témoins de la scène.

Nous sommes en pleine émeute et le ministère de l’Intérieur fait la chasse aux policiers ! On va me rétorquer que, quelles que soient les conditions, les policiers n’ont pas à se comporter comme des tortionnaires. Et c’est bien vrai. Seulement voilà, le certificat médical n’a constaté que des lésions cutanées superficielles. Des policiers ont attrapé des criminels en puissance de façon un peu virile et les voici sanctionnés ! Faudra-t-il que les policiers invitent les délinquants à se rendre au poste avec des fleurs ?

Et c’est l’hyper médiatique mais très peu actif Nicolas Sarkozy, qui a immédiatement décidé de suspendre les huit fonctionnaires. Il est temps de modifier l’expression "Mais que fait la police ?" en "Mais que fait le ministre ?".

Michel Janva

Le glissement sémantique de Chirac

Chirac a promis de tirer toutes les conséquences des violences urbaines. Très bien et après, quelles actions?

Mais le plus important est bien le changement des mots. Il était question il y a quelques jours de la Marseillaise dans laquelle on peut entendre "Allons, enfants de la Patrie". On aime ou on n’aime pas : certains disent que l’on est tous les enfants de Dieu et de ses parents, et non d’un pays.
Dans son dernier livre (mémoire et identité), Jean-Paul II donne un sens tout particulier et intéressant à cette notion de Patrie, que Chirac a cru bon d’éviter aujourd’hui en déclarant : "Nous sommes tous les enfants de la République", faisant naître nos ancêtres, nos pères les plus lointains en 1789 au plus tôt!

Il renie de fait toute l’histoire de son peuple antérieure à la révolution dite française et la culture portée par nos pères que nous avons reçue en héritage. Cette apostasie historique contenue dans cette phrase n’est pas dûe au hasard où à la seule démagogie légendaire de son auteur.
Elle s’inscrit dans une logique idéologique solide et qui s’impose comme un rouleau compresseur : Au reniement de Dieu qui prévaut à la révolution française succède depuis et très logiquement un reniement de l’homme, de sa culture, de ses racines historiques.

On renie son histoire que l’on ne connaît plus, on oublie la Patrie qui ne correspond plus à quelque chose de concret puisque la terre de ses pères est habitée par d’autres et que l’inculture lui en a fait perdre la saveur et même la localisation.
Et on voudrait  nous accrocher à un système qui aujourd’hui ne tient plus qu’à un fil, à un système que Chirac nous donne comme mère, alors qu’elle n’enfante plus que le reniement perpétuel de Dieu, la destruction de l’homme dans sa Foi et dans son histoire et l’anéantissement de la France! Non merci, Président! On ne choisit pas sa mère et je vous assure que je n’en suis pas des enfants de la République…

Revenons à des choses simples et solides : Quand Jeanne d’Arc fut envoyée par Dieu pour sauver la France "en nom Dieu" et bouter l’ennemi du sol français, elle entendit du Ciel ces paroles : "Va, Fille de Dieu, je suis avec toi".
Quelle plus belle maternité que celle-ci, pour un homme ou une femme née chez la Fille aînée de l’Eglise?

Lahire

A côté des violences, la peur…

Les violences urbaines, pour reprendre la douce expression employée par nos médias, ne doivent pas nous faire oublier le climat général qui s’est instauré dans ces fameux quartiers. La peur. Les habitants respectables et honnêtes ne sont pas respectés et ils ont une frousse des jeunes banlieusards. Quand donc le gouvernement prendra-t-il en compte cette peur généralisée dans ses mesures ‘sociales’ ?

Les habitants d’un quartier de Nogent-sur-Oise où deux sexagénaires ont été secourus in extremis dans l’incendie criminel de leur pavillon dans la nuit de samedi à dimanche, sont inquiets et en même temps résignés après cet acte sans précédent. "Pourquoi moi ?", s’interroge Thomas, 65 ans, encore sous le choc de ce qui vient de lui arriver. Son pavillon a été entièrement détruit. "Par crainte de représailles", il refuse d’en dire plus au correspondant de l’AFP.

Les habitants refusent de parler directement à la presse mais acceptent de s’exprimer anonymement par téléphone, avouent leur crainte d’être à leur tour victimes de nouvelles violences. "Ça m’inquiète, mais qu’est-ce que vous voulez faire ?", soupire une voisine, refusant de dévoiler son identité car "il vaut mieux se méfier, on ne sait jamais...".

Jean-Marie Le Pen s’était donc trompé en affirmant dans Le Monde du 19 avril 2003 que "le jour où nous aurons en France non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont […] et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux". Les Français rasent déjà les murs. Ces propos lui ont valu une condamnation alors qu’il était en-dessous de la réalité…

Michel Janva

SOS Racisme, complice des émeutiers

Dominique Sopo, président de SOS-Racisme (association raciste anti-française), a annoncé que son association saisissait le Conseil d’Etat avec un référé liberté, au lendemain des déclarations du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy qui a demandé aux préfets d’expulser les étrangers condamnés pour des violences urbaines. Dans cette procédure, le Conseil d’Etat a 48 heures pour se prononcer.

Dominique Sopo a justifié les violences par la "ghettoïsation" de certains quartiers et la "discrimination massive" dont sont victimes les habitants de ces quartiers, notamment en terme d’emploi et de logement. "Il y a un effet de frustration, d’humiliation, de ressentiment" qui explique les violences. Le tour de passe-passe est joué, dans la plus pure logique de désinformation, les casseurs sont les victimes, les victimes sont les coupables !

Mais nous savions déjà que l’extrême-gauche soutient l’émeute, laquelle ne serait qu’un épisode de la lutte des classes, chère à Marx.

Michel Janva

Des islamistes attisent l’Intifada française

Les émeutes urbaines en France sont exploitées par des internautes islamistes, qui appellent au jihad. Ces violences, perpétrées par des jeunes d’origine maghrébine et africaine dont beaucoup sont musulmans, n’ont certes été revendiquées par aucun groupe de la mouvance jihadiste, mais les sites islamistes regorgent de commentaires incendiaires (dans tous les sens du terme…) :

"La police française a causé la mort par électrocution de deux jeunes musulmans. Les musulmans ont manifesté. La police a riposté violemment en lançant des grenades lacrymogènes contre des fidèles dans une mosquée durant la prière. Et de plus, le ministre de l’Intérieur a traité de “racaille” les immigrés musulmans", affirme ibn al-fourat .

"Paris brûle", titre le site al-firdaous avec, à l’appui, 57 photos de voitures calcinées et de bâtiments éventrés. Les photos sont accompagnées de slogans incendiaires : "Allah Akbar !", "Allah, ajuste les frappes des moudjahidine !", "Allah, accorde-leur la victoire !".

"L’intifada, à laquelle les responsables français ne s’attendaient pas, va-t-elle se transformer en un front jihadiste ?", feint de s’interroger un autre internaute. "Ces jeunes doivent s’enorgueillir d’être des moudjahidine", répond-il lui-même.

"Les actes de violence s’intensifient en France malgré les mises en garde des responsables et les menaces de lourdes peines de prison. La France fait face aux plus graves actes de violence de son histoire. Allah Akbar", se félicite al-saf.net.

"Une lecture attentive des informations en provenance de Paris laisse penser qu’il s’agit d’une révolution islamique. C’est le gouvernement français qui a commencé par provoquer les musulmans dans ce pays", estime Mohammed Hafedh sur al-saha. Pour éteindre "l’intifada", il préconise "des négociations immédiates avec les dirigeants des musulmans en France pour satisfaire leurs revendications".

Tout en estimant que "la violence et le sabotage ne sont pas les meilleurs moyens (de s’exprimer) dans un État de droit", le rédacteur en chef du quotidien arabe londonien al-Quds al-Arabi, Abdel-Bari Atwan, déplorait mardi dans un éditorial "l’offensive sauvage en Europe contre l’islam et ses adeptes depuis les événements du 11 septembre" aux États-Unis. "L’intifada des marginalisés, des affamés et des opprimés en France pourrait s’étendre à Berlin, à Francfort, à Amsterdam, à Londres, voire à Stockholm".

Si l’Islam n’est pas la seule cause des violences, il se pourrait bien que ces imams de la guerre les fédèrent et les exploitent.

Michel Janva

Emeutes : décrue ou calme avant la tempête ?

A 4h00 du matin, le bilan s’élevait à 394 voitures brûlées et 169 personnes interpellées, ce qui marque un net fléchissement par rapport à la nuit dernière. Enfin, tout est relatif, les voitures stationnées dans les quartiers ‘sensibles’ devant devenir rares… Et puis il y avait foot hier… Avec le long WE qui arrive, il est à craindre que les violences croissent, à moins qu’une bonne vague de froid et de pluie décourage les émeutiers…

Hier, sur Radio-Courtoisie, des policiers (Jean-Christophe Carme et Michel Thooris du syndicat Action Police CFTC) affirmaient que la quantité affichée par les médias du nombre d’interpellés n’est qu’une vaste fumisterie destinée à rassurer les Français. En effet, ils sont plus de 2000 à avoir été ‘interpellés’ et seulement 173 à avoir écopé de prison ferme (8,7%), laquelle se limite à un mois ou deux (le temps de passer l’hiver au chaud). Le reste des interpellé est soigneusement raccompagné par la police, dont on ignorait qu’elle faisait taxi…

Michel Janva

Précision : le bilan global serait de 482 voitures incendiées. Mais qui gare encore sa voiture dans les banlieues pourries ?

Les socialistes s’arrachent les cheveux

La motion Hollande aurait obtenu plus de 55% des suffrages des adhérents du PS, celle de Fabius autour de 20% et celle du Nouveau parti socialiste 24 à 25%. Mais le député Claude Bartolone, proche de Fabius, estime que le vote des adhérents a fait l’objet d’"opérations litigieuses" menées par la direction, le sénateur Jean-Luc Mélenchon, également signataire de la motion de Fabius, "ne croit pas au résultat" qui a été "arrangé".

La direction du PS accusée de fraude électorale.. rien ne va plus au sein du parti marxiste, ce qui n’est pas pour nous déplaire…

Michel Janva

Au coeur de la 14eme nuit d’émeutes

A 2h30, 340 voitures avaient été incendiés. des quartiers de Lyon plongés dans le noir, privés d’électricité, Une éole de Belfort détruite, etc…

Lahire

Garraud veut déchoir les voyous naturalisés

Le député UMP Jean-Paul Garraud a annoncé le dépôt prochain d’une proposition de loi car "les délinquants qui participent à la guérilla urbaine actuelle cherchent par des objectifs précis à détruire la Nation française. Ils expriment aussi par ces violences leur rejet de la France". Pour le député de Gironde et ancien président du TGI de Paris, "il est plus que jamais nécessaire de donner la possibilité aux tribunaux de déchoir de la nationalité française les étrangers qui l’on acquise, si leur culpabilité est reconnue pour des faits graves ayant démontré leur volonté de porter atteinte aux valeurs de la République".

"Les voyous ne s’attaquent pas qu’à des biens matériels. Ils visent à travers eux les symboles de notre culture, les fondements de la nation française. Ces comportements s’apparentent à du fascisme culturel. Quand des écoles, des crèches ou des livres brûlent c’est un peu de notre civilisation qui part en fumée".

C’est le dogme de l’immigration qui est ici ébranlé.

Michel Janva

Royal pour le retour du service militaire

Tandis que le Parti socialiste joue actuellement son avenir, la députée socialiste des Deux-Sèvres Ségolène Royal prône le rétablissement du service national, seul moyen selon elle de "cadrer" des jeunes qui ne l’ont pas été dans leur famille ou à l’école : "Il faut rétablir une forme de service national, au moins pour six mois", déclare l’ancienne ministre déléguée à la Famille dans un entretien que publie jeudi le quotidien gratuit "20 minutes". "Sa suppression (par Chirac en 1995, NDLR) a été une grave erreur. C’était le seul endroit où des jeunes qui n’avaient pas été cadrés, structurés, avaient une chance de l’être".

Elle a presque raison ; en effet, 6 mois c’est trop court pour ‘cadrer’ des jeunes qui ne sont pas structurés.

Michel Janva

Attentats en Jordanie

Trois attentats viennent d’être commis à Amman en Jordanie, selon l’ensemble de la presse. Ce sont 3 hôtels qui ont été la cible d’explosions. On dénombre déjà 18 morts et 120 blessés.

Précisions : les déflagrations ont eu lieu au Grand Hyatt Hotel, au Radisson SAS Hotel et au Days Inn Hotel vers 20h50. Ces explosions portent la marque d’Al-Qaïda. Les établissements hôteliers, situés dans le quartier Jebel Amman, sont fréquentés par des diplomates et des hommes d’affaires européens et américains.

Michel Janva

23h00 : Il y aurait au moins 53 morts et 300 blessés.

Et Mulhouse suit…

C’est un camion contenant des matières inflamables qui est pris pour cible (Source TF1).

Lahire

Et ce soir, Toulouse ouvre le bal

Une école maternelle du quartier de la Reynerie à Toulouse a été partiellement endommagée par un incendie mercredi en début de soirée. A 20h, quatre voitures ont été incendiées dans la ville. Une voiture en feu a été lancée vers 18h30 contre l’école Didier Daurat, située au coeur du quartier de la Reynerie.

MJ

L’extrême-gauche soutient l’émeute

Le réseau de sites Indymedia est d’extrême-gauche, certes, mais il a pignon sur rue… Il est en particulier répertorié sur News Google, contrairement à ce blog.

Or Indymedia (remarqué par le vigilant Bafweb) a publié cet après-midi un article qui soutient le principe d’une émeute (riot en anglais) dans Paris, mais critique le choix d’un rendez-vous à la Tour Eiffel :

(orthographe et grammaire d’origine)

réponse au rendez-vous sous la tour eiffel pour le 11… ce crendez-vous est un piège à cons. Bon, je m’explique… Les flics ce qu’ils aiment c’est un endroit dégagé ou ils peuvent avoir une vue d’ensemble. Sous la tour eiffel c’est ce qu’ils y a de mieux pour eux. Tout autour c’est des embassades, immeubles avec grilles etc hyper protégés, au milieu il n’y a que de la terre à jeter. En 90 ils ont laissés tout le monde s’installer tranquillement au milieu, ils ont bloqués toutes les sorties, ils ont gazés un bon moment et ils ont ramassés les morceaux. Je ne suis pas contre un rendez-vous riot à Paris mais ce qu’ils nous faut c’est un lieu en compléte opposition à celui-la, des ruelles et des pavés et beaucoups de touristes pour être noyer dans la foule. Le mieux je pense c’est le quartier St Michel…

Un autre article, dûment répertorié par News Google :

Ne sommes nous pas dans une situation proche de la révolution que Marx attendait ? ? Vous avez peur de perdre votre place ? ? ? Je comprends que le fait de brûler des écoles puisse vous choquer (et encore), mais cette éducation que s’efforcent à critiquer les militant, il faut bien l’attaquer par un bout. C’est pas le meilleur, mais ça à le mérite d’être fait.

Est-on bien loin des "skyblogueurs" qui ont été à juste titre interpellés pour avoir incité à l’émeute : ""Ouais Ile-de-France, unissez-vous, faites tout cramer les keufs" ?

Mais l’appel de la Ligue Communiste Révolutionnaire à "braver" le couvre-feu en manifestant "de nuit s’il le faut" avec les "jeunes en colère" n’est lui non plus pas beaucoup moins grave…

Henri Védas

Emeutes : solution (très) orthodoxe…

Le vice-président du Département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, l’archiprêtre Vsevolod Tchapline estime que la violence des fauteurs de troubles en France doit être réprimée de la manière la plus sévère. "Quand on sème le chaos, qu’on cherche à résoudre tel ou tel problème au moyen du sang versé, il convient d’opposer à ceci la résistance la plus ferme, sinon la société risque la paralysie de la volonté et l’autodestruction", a-t-il déclaré. Et si certains vont jusqu’à verser le sang, a ajouté le représentant de l’Eglise Russe, "ces gens doivent être mis en prison ou, en cas de résistance, anéantis."

Sans ambiguïté.

Michel Janva

Etats-Unis : victoires pour la gauche

Hier ont eu lieu une série de scrutins locaux dans de nombreux états des Etats-Unis. Les résultats sont favorables aux Démocrates : ils ont conservé les postes de gouverneur au New-Jersey et en Virginie, et ont défait lors de référendums des propositions réformistes du gouverneur de la Californie Arnold Schwartzenegger. La maigre consolation des Républicains est d’avoir conservé le poste de maire de New-York – mais leur candidat était le sortant Michael Bloomberg, Républicain qui penche à gauche dans le domaine des valeurs.

Plus grave, certains référendums ont vu la victoire de la culture de mort : en Californie, une mesure proposait d’obliger les médecins à notifier les parents d’une mineure sur laquelle ils pratiquaient un avortement – et 53% des électeurs l’ont rejeté. Ce rejet pose d’ailleurs une question tactique aux pro-vie : l’amendement qu’ils avaient proposé définissait l’avortement comme "causant la mort d’un enfant-à-naître". Est-ce qu’un langage plus "neutre" aurait permis de faire passer la mesure ?

Dans le Maine, en Nouvelle-Angleterre, 57 % des électeurs ont décidé de conserver une loi interdisant la discrimination non seulement  à l’encontre des homosexuels, mais aussi des des travestis et des transsexuels…

En revanche, au Texas, un amendement prévoyant d’inscrire dans la constitution de l’état que ce dernier ne reconnaîtrait que les mariages entre un homme et une femme a été approuvé avec 76 % des voix.

HV

Décidément, Google n’aime pas le Salon Beige

Alors que le site était référencé sur Google actualités depuis plusieurs mois, un beau jour de juillet le Salon Beige a cessé de faire partie de la presse autorisée.

Du même lecteur, j’ai reçu ces deux mails :
le 7 novembre : "J’ai installé il y a quelques temps Google desktop sur mon ordinateur. Je n’ai plus besoin d’ouvrir mon navigateur internet pour savoir s’il y a du nouveau sur "Le salon beige", automatiquement la "barre" me montre les titres d’articles nouveaux et le texte entier de l’article. Vous le savez déjà, évidemment, mais je voulais vous dire que je trouve cela très agréable de vous lire pendant le travail quotidien!"

Et aujourd’hui : "format RSS : Pourquoi le site du Salon Beige n’est plus pris en compte par Google
Desktop
, depuis deux jours ? c’est vraiment dommage, car Libération et Le Figaro tiennent toute la place.
"

Sur Google, la censure continue, laissant le terrain au politiquement correct et à la pensée unique… Ceci dit, vous avez été plusieurs milliers à nous lire durant ces deux dernières semaines cruciales sans que nous soyons référencés sur Google Actualités (demande de référencement ici) : Le bouche à oreilles pour faire connaître le Salon Beige fonctionne bien et doit continuer.

Lahire

Jean-Louis Missika sur le traitement médiatique des émeutes

Enseignant à Sciences-Po, le sociologue des médias Jean-Louis Missika était interviewé ce matin par la chaîne d’information continue BBC World . La journaliste britannique était intriguée par l’étrange traitement médiatique des émeutes dans les médias français : Missika a expliqué que ces derniers s’étaient délibérément "auto-censurés", par "esprit de responsabilité", montrant plutôt des carcasses de voitures calcinées que les voitures en flammes, et surtout limitant le temps d’antenne consacré aux événements. La couverture a ensuite été plus étendue, a-t-il poursuivi, mais pour traiter des aspects "sociaux" des banlieues.

Missika a eu des mots critiques envers la politique du service public et de Paul Nahon, qu’il a accusé de franchir la limite entre "autocensure" et "désinformation" quand il a décidé de ne plus annoncer de bilan des dommages de la nuit précédente.

Dans le naufrage des grands médias français ces derniers jours, j’ai noté que certains organes ont heureusement tranché par leur (souci de vérité : la radio RMC; le quotidien France-Soir et le site yahoo actualités.

HV

Pour ceux qui aiment les manifs, il en manquait une

GRANDE MANIFESTATION

En présence de Jean-Marie LE PEN

« Immigration, émeutes, explosions des banlieues : ASSEZ ! »

MJ

LUNDI 14 NOVEMBRE 2005 – 18h30
Place du Palais Royal
75001 Paris

Martine Aubry au coeur des émeutes

Ces paroles datent du 3 novembre dernier, alors que les émeutes en France étaient exponentielles :

"Le mois que vous venez de passer, fait de réflexion, de jeûne, mais
aussi de rassemblement, a permis de ressouder les liens entre les
musulmans
(NDLR : on s’en est rendu compte!)… et entre eux et la société. Cette convivialité, cette solidarité sont particulièrement chères à mes yeux…".

Mais ce n’est pas possible, Martine Aubry est aveugle ou, pire encore, aveuglée par l’idéologie ambiante. Totalement déconnectée de la réalité du terrain, elle pense tout haut dans sa bulle étanche de la pensée unique.
Ces phrases sont extraites des voeux qu’elle a adressés aux musulmans de Lille, exemple parfait de la démagogie lâche et pleutre :

"J’ai également redit combien je considère que la présence de la
communauté musulmane est précieuse et contribue à la richesse et à
l’épanouissement de la ville de Lille
comme de notre société toute
entière.
"

Les musulmans ne lui ont pas rendu la politesse. Aubry déclare aussi : "Il n’y a pas de contradiction entre appartenance religieuse et citoyenneté". On attend donc de sa part au moins la même chose pour Noël ou Pâques ou plus tôt encore, pour le premier dimanche de l’Avent, début de  notre année liturgique.

Lahire

La France, pays voyou

A l’occasion de la publication du 7e rapport annuel du département d’État américain sur la liberté religieuse, les États-Unis considèrent que huit pays ont violé les libertés religieuses au cours de l’année 2005. Sur cette liste figurent la Chine, l’Iran, la Birmanie, la Corée du Nord, le Vietnam, l’Érythrée, le Soudan et l’Arabie Saoudite.

Le rapport cite aussi des pays européens, la Belgique, la France et l’Allemagne, comme des pays "continuant d’utiliser une législation restrictive et des pratiques» visant des religions minoritaires identifiées comme des "cultes dangereux" ou des "sectes". Bizarrement, le Pakistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan ne figurent pas sur la liste noire, en dépit de recommandations de la commission. Israël n’échappe pas aux critiques, en dépit des promesses de l’État hébreu d’assurer l’égalité sociale et politique pour tous.

Michel Janva

Sarkozy fait la guerre à l’économie parallèle

Les mesures sociales décidées par le Premier ministre semblent nous éloigner de la réalité vécue dans les banlieues. Ainsi, (confirmant l’analyse de Polémia) la véritable cause de l’émeute serait la volonté de Nicolas Sarkozy de démanteler l’économie parallèle qui y règne (démantèlement mis en oeuvre depuis la création des GIR). La réaction hyper-violente des bandes ne serait que le geste de survie d’une économie faite de trafics en tout genre (armes, drogue, cigarettes, marché noir…), parfois en lien avec l’islamisme, et c’est pourquoi tant de jeunes demandent la démission du ministre tant redouté de l’intérieur. Visiblement, ce dernier a mis un grand coup de pied dans la fourmillière…

Il vient d’annoncer à l’Assemblée nationale que 60 enquêtes étaient en cours "pour démanteler l’économie souterraine" dans les quartiers sensibles et que neuf d’entre elles venaient de déboucher sur 18 interpellations. "Dans les heures qui viennent, plusieurs dizaines d’autres vont sortir avec des interpellations". Le gouvernement vient par ailleurs de "décider la création d’une plate-forme d’identification des avoirs criminels". "Que personne ne se trompe : l’action de sécurité dans nos quartiers n’est pas simplement liée aux violences urbaines. C’est une action déterminée qui s’installera, le temps qu’il faut pour que les habitants des quartiers et des banlieues aient droit à la même sécurité que tous les autres Français", a conclu Nicolas Sarkozy.

Ceci explique sans doute pourquoi des jeunes ont fui dans un transformateur EDF devant la police ou encore la contagion des violences en Belgique et en Allemagne, l’économie parallèle devant certainement avoir des ramifications dans toute l’Europe…

Michel Janva

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services