Bannière Salon Beige

Blogs

Terri Schiavo : tuée (aussi) par les médias

National Review revient, dans un éditorial titré "tuée par les euphémismes", sur le poids de la désinformation dans la mise à mort légale de Terri :

(…) (I)l y a apparemment des limites à ce que le public est prêt à accepter en matière d’euthanasie – et apparemment les défenseurs (de l’euthanasie) connaissent ces limites. On a donc vu déployer euphémisme après euphémisme pour brouiller les enjeux.

L’article cite comme principaux exemples des euphémismes employés : "laisser mourir" Terri ou "la débrancher" pour signifier sa mise à mort, sous-entendant de manière mensongère qu’elle était auparavant maintenue en vie artificiellement.

Les mêmes procédés ont été employés en France, comme nous l’avions remarqué.

Jeanne Smits, qui a fourni, et de loin, la meilleure couverture du calvaire de Terri dans la presse française, conclut dans Présent de demain :

(…) (L)es gros médias du monde ont été complices, passant presque systématiquement sous silence toutes les informations qui pouvaient nuire à la cause de Michael Schiavo. Celui-ci a fait savoir depuis longtemps qu’après la mort de Terri, très rapidement, il compte épouser celle qui partage sa vie depuis dix ans, la mère de ses deux enfants.

HV

Bruno Mégret

Le président du MNR livre son analyse de la Constitution dans Le Figaro. Sa conclusion : "Simple usine à gaz institutionnelle qui ne fonde nullement l’Europe puissance qu’il faudrait créer, cette Constitution ne définit pas les frontières de l’Europe. Elle n’établit pas le principe de l’indépendance de notre continent et ignore l’impératif de puissance, que ce soit sur le plan industriel, monétaire ou militaire. Cette Constitution ne sert donc à rien et ne fonde rien. Il faut dès lors s’y opposer pour arrêter le processus délétère de Bruxelles qui prétend faire l’Europe en la détruisant."

Michel Janva

Liberté de la presse en Turquie…

Le nouveau code pénal, qui devait entrer en vigueur aujourd’hui 1er avril, a été repoussé de deux mois à cause des critiques sur le caractère jugé «liberticide» de certains de ses articles sur la presse. Au nom de la présomption d’innocence et de la garantie de l’image de la personne, les textes sanctionnant la diffamation ont été durcis, prévoyant des peines de prison pouvant aller jusqu’à quatre ans. Ainsi, il est considéré comme diffamatoire d’évoquer un cas de corruption tant que la justice n’a pas tranché.

Même, le Premier ministre porte personnellement plainte au travers de ses avocats. «Cela montre le vrai visage d’un leader qui aime à poser en démocrate à Bruxelles, mais se montre toujours plus autoritaire chez lui», souligne Yavuz Onen, président de la Fondation des droits de l’homme. Les associations de journalistes manifestent contre «le risque de procédures arbitraires qui vont bourrer les prisons de journalistes». Une préoccupation partagée par Reza Turkmen, le juge turc à la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg, qui a tenu à rappeler que «celle-ci ne peut accepter que des journalistes soient châtiés pour ce qu’ils écrivent».

La question est d’autant plus sérieuse qu’Erdogan est de plus en plus chatouilleux sur son image. Son équipe scrute la presse, à la recherche du moindre article ou dessin jugé offensant ou diffamatoire. Le Premier ministre avait porté plainte contre le journal local d’Eskisehir (Anatolie de l’Ouest), qui avait reproduit la caricature du chat. Là, il a été débouté en première instance. Le président de la cour a souligné qu’«un Premier ministre qui a lui-même fait de la prison pour avoir récité une poésie devrait savoir être plus tolérant»…

Quelle belle démocratie.

MJ

Constitution européenne et Défense

Le texte de la Constitution déclare que, pour les Etats membres de l’OTAN, cette organisation demeure le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre. Quant on sait que ce sont les Américains qui financent majoritairement l’OTAN, on est en droit de se demander si la défense européenne a un avenir.

Les amis du non n’en pensent pas moins : L’article I-41 est éloquent, il affirme l’arrimage complet et non discutable de la politique européenne de sécurité et de défense à l’OTAN. Fini le rêve d’Europe puissance indépendante et libre de ses choix stratégiques, dotée d’un outil de défense militaire commune !

Michel Janva

Encore un mensonge de Raffarin

Le chômage a de nouveau augmenté en février, de 0,5%, après une hausse de 0,7% en janvier. La hausse atteint 0,9% pour les jeunes, dont le taux de chômage s’élève désormais à près de 23%. Quasiment un jeune sur quatre n’a pas d’emploi…
"On n’a pas de bons chiffres, on s’y attendait", a déclaré Gérard Larcher, le ministre des Relations du travail. Ce à quoi les Français étaient censé s’attendre, c’est pourtant à une baisse du chômage, annoncée plusieurs fois par Jean-Pierre Raffarin, et précisément chiffrée: une baisse de 10% en 2005.

Ces mensonges divisent le gouvernement : Jean-Louis Borloo, ministre de la Cohésion sociale, à savoir le super-ministre de tout ce qui touche à l’emploi, n’a pas craint de dire ouvertement à la radio que les 10% de baisse ne seraient pas tenus dans le délai annoncé.

Et encore une raison de voter oui : s’il ment sur le chômage, pourquoi ne mentirait-il pas sur la Constitution ?

Michel Janva

Santé du Pape (suite)

L’état de Jean Paul II est "stationnaire" mais demeure très grave, a annoncé le porte-parole du Vatican Joaquin Navarro-Valls en fin de matinée, assurant que le pape était toujours conscient.

Le souverain pontife est toujours "lucide, pleinement conscient et extrêmement serein", a ajouté Joaquin Navarro-Valls, visiblement très ému et parfois au bord des larmes. "C’est sûrement une image que je n’ai jamais vue au cours de ces 26 années", a-t-il dit à l’issue du point de presse, avant de quitter la salle en étouffant un sanglot.

Le porte-parole du Vatican a précisé que la pression artérielle du souverain pontife restait instable et que la salle de presse du Vatican resterait ouverte toute la nuit, une mesure inhabituelle pour le Saint-Siège.

Jean Paul II "est pleinement conscient de la gravité réelle de la situation et il a demandé s’il était strictement nécessaire d’aller à l’hôpital", a-t-il expliqué. "Il a décidé de rester" au Vatican.

D’après le porte-parole du Vatican, Jean Paul II a demandé à ses proches de lui lire un passage de l’Evangile décrivant la 14e et dernière station du Chemin de Croix, qui décrit la Passion et la mort du Christ. Lors de cette ultime étape de la Passion quand le corps de Jésus est descendu de la Croix, enveloppé dans un linceul et placé dans son tombeau. Le pape a suivi attentivement cette lecture et fait le signe de la Croix, a rapporté Joaquin Navarro-Valls.

MJ

Lundi de Pentecôte

Suite à l’évaluation demandée par Raffarin sur le suivi du jour férié imposé, on nous communique :

C’est un mensonge, car ce n’est ni Léonetti, ni l’UMP, ni Raffarin qui demandent une évaluation, c’est une décision qui avait été arrachée en novembre 2004 au Premier ministre par un petit groupe de députés conduits par Jean-Louis Christ, et qui n’avait pas encore été mise en place… Mais vu que le torchon brûle en ce moment, "on" se dépèche de la ressortir !

Voter non, c’est sauver la France !

Nos politiques nous resservent la recette quasiment infaillible pour faire voter leurs populations dans le sens d’une intégration européenne accrue : la menace du chaos. L’argument avait déjà été servi lors du référendum sur le Traité de Maastricht.

En 1992, seul le Danemark avait osé réfuter l’argument, conservant du même mouvement et sa monnaie et sa souveraineté politique. Le moins qu’on puisse dire est qu’il ne s’en plaint pas : non seulement son taux de chômage (6 % en janvier) est inférieur de moitié à celui de l’Allemagne, mais ses finances publiques ont connu, l’an dernier, un excédent équivalant à 2,8 % de son PIB… À comparer avec le déficit de 2,7 % qui caractérise les treize pays de la zone euro qui, en 1992, avaient choisi la “sécurité”.

Les chiffres ne trompent pas.

Michel Janva

Dernières nouvelles du Pape

La place Saint Pierre de Rome était calme vendredi matin, quelques touristes ou fidèles s’arrêtant pour lever les yeux vers la fenêtre des appartements pontificaux. Comme toujours, les gardes suisses se tenaient devant la porte de bronze qui, selon la tradition, est fermée à la mort du souverain pontife.

Après avoir fait savoir jeudi soir que Jean Paul II souffrait d’une forte fièvre liée à une infection urinaire, le Vatican ne dissimulait pas vendredi la gravité de l’état du souverain pontife. "Ce matin, l’état du Saint-Père est très grave", a annoncé Joaquin Navarro-Valls, en précisant que le pape avait subi jeudi après-midi un choc septique accompagné d’un arrêt cardiaque. "A la fin de la journée hier, il y a eu une stabilisation de la situation clinique qui, toutefois, a évolué de façon négative dans les heures suivantes".

Dans le même temps, Joaquin Navarro-Valls a assuré que Jean Paul II demeurait "conscient, lucide et serein" et qu’il avait concélébré vendredi une messe à 6h du matin. La volonté du pape de rester au Vatican et de ne pas être hospitalisé a été respectée, a précisé son porte-parole, confirmant par ailleurs que le pape avait reçu jeudi le sacrement des malades, l’extrême onction.

Une équipe médicale comprenant son médecin personnel, deux spécialistes des soins intensifs, un cardiologue, un ORL et deux infirmières s’occupent du pape qui a reçu tous les traitements appropriés et une assistance cardio-respiratoire, ajoute le communiqué. Il a eu "une nuit difficile et dure", confiait un prélat. "Nous espérons et nous prions". Oremus.

Dernière nouvelle : le pape Jean Paul II a sombré dans le coma, selon l’agence italienne Apcom. L’information vient d’être démentie par le Vatican.

Michel Janva

“L’Europe, l’Europe, l’Europe !”

Voter pour la Constitution c’est "voter pour la France" car ce texte est "bon pour la France" et qu’on y "sent l’influence de la pensée française". A entendre la dernière raffarinade de notre Premier ministre, on pourrait croire que la France est redevenue l’Empire napoléonien. Et Raffarin d’appeler à "la France éternelle".

Raffarin a ajouté que "le vote non est un vote conservateur". Il faudrait savoir : si on fait référence à la France éternelle, on est un tant soit peu conservateur. Mais chacun sait que les racines de l’Europe, et donc de la France, ont été délibérément omises de la Constitution.

"Les Français jugeront sévèrement l’imposture pathétique d’un Premier ministre qui entre en campagne pour le oui avec pour argument le pire des mensonges sur la Constitution européenne". Car, loin d’être au service de la France ou de donner à notre pays une place prééminente, "la Constitution européenne supprime la France de la carte du monde en la réduisant à une simple province d’un conglomérat apatride régi par Bruxelles", selon Jean-Marie Le Pen.

Michel Janva

Quand l’UMP va exploser…

Lors de l’émission "Cent minutes pour convaincre" (invité pour la 3è fois !), Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, s’est mesuré une nouvelle fois à Jacques Chirac en jugeant concevable qu’un candidat UMP se présente à l’élection présidentielle de 2007, même au cas où le chef de l’Etat briguerait un nouveau mandat. Ce qui nous fait déjà deux camps dans le parti du rassemblement…

Or, pour revenir sur l’actualité, ces deux futurs candidats prônent tous les deux le oui à la Constitution européenne, tandis que certains députés UMP militent pour le non… Philippe Marini ne considère pas que le nouveau traité marque un progrès suffisant dans le sens d’une organisation efficace de l’Europe, économique et surtout monétaire, et que ce résultat, trop modeste, ne vaut pas une Constitution.

Toute cette incohérence dans un parti désuni laissera des traces…

Michel Janva

Nouvelles du Pape

Le Saint Père a reçu l’Extrême-Onction a déclaré Navarro-Valls (pas encore de lien en français, en anglais ici.) Son état est décrit par le Vatican comme "très grave."

Page news.google ici.

HV

La politique familiale, ça marche

La preuve par l’Australie : le pays connaît depuis l’été dernier un petit "baby boom."

Cet article fait le lien avec une "prime à la naissance" mise en place par le gouvernement de droite l’été dernier, mais ne dit pas tout. C’est un discours nataliste pleinement assumé qui a accompagné cette mesure, le ministre du budget exhortant même ses concitoyens, en l’annonçant, à faire

"un enfant pour votre mari, un enfant pour votre femme, et un pour votre pays." (…) "Maintenant rentrez chez vous et faites ce soir votre devoir patriotique."

(Source, v.o.)

Henri Védas

Culture de Vie

Tugdual Derville, délégué général de l’Alliance pour les Droits de la Vie, vient d’écrire un livre intitulé Le bonheur blessé – Avortement, eugénisme et euthanasie en question  et sorti en France le 25 mars à l’occasion du dixième anniversaires de l’encyclique Evangelium Vitae.

Il répond ici aux questions de Zénit.

Philippe Carhon

Mort de Terri Schiavo

Terri est morte aujourd’hui après 13 jours de privation d’eau et de nourriture.

Le Frère O’Donnell, qui accompagnait ses parents, a déclaré juste après sa mort que ces derniers et les frère et soeur de Terri "ont été empêchés d’accéder" à la chambre de Terri "au moment de sa mort. Ils demandent à entrer, comme vous le savez, depuis une heure, et l’accès leur a été interdit par Michael Schiavo. Ils sont actuellement à l’intérieur, en train de prier à son chevet." (source)

HV

19H05 : réactions et prières sur le Forum catholique.

Terri Schiavo et l’ONU

Je tombe sur cette dépêche de l’AFP où Jean Ziegler,  rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation accuse les Etats-Unis d’utiliser comme arme de guerre, la privation de nourriture et d’eau.

J’ai tout de suite pensé à Terri Schiavo, à la guerre déclarée à la Vie à laquelle elle s’attache et que ses parents défendent au nom de la Culture de Vie.
Mais non, il s’agit de la guerre en Irak. Deux poids, deux mesures. Des vies qui ont le droit d’être vécues, d’autres non. Au seul nom de la discrimination du handicap, de la maladie…

Une depêche à lire : Le Vatican, à l’instant, précise qu’assister immobile à la mort de Terri signifie se rendre complice d’un meurtre.

Lahire

La polygamie et la France

Jean-Gilles Malliarakis lève à juste titre le paradoxe qui existe en France entre l’interdiction de devenir polygame en France et la possibilité de vivre très grassement en polygamie en France, sitôt que les mariages ont été contractés ailleurs. Le tout aux frais du contribuable… monogame.

Lahire

Chirac : “Je me fiche des Turcs!”

Non, Ce n’est pas en 2005, pour l’entrée de la Turquie dans l’Europe, mais en 1979 que Jacques Chirac,  maire de Paris, écrit cette phrase.
Si, Jacques Chirac a eu de belles paroles! D’autres exemples :
"Son ciment ("de l’Europe") a été le christianisme et la civilisation qu’elle incarne demeure dans ses finalités profondément chrétiennes".
"Droît sacré de la vie, donc à naître", 1979..

Je ne vous en livre pas plus… le très catholique Bernard Billaud (à découvrir) le fait très bien dans " D’un Chirac l’autre" aux éditions Bernard de Fallois. Il nous dévoile le retournement de celui qui a enfin atteint son but, au nom de tant de reniements, être président de la République française avant que celle-ci ne se dissolve et ne se liquéfie dans une pseudo-politique européenne.
Qu’importent les paroles, les promesses faites au petit peuple, qu’importe aussi l’intérêt réel de l’Europe, de la France et des Français : seul compte l’intérêt personnel; même s’il faut pour cela retourner sans cesse sa jacquette!

Lahire

Franc-maçonnerie (2)

Alors que la franc-maçonnerie en France commence à être courtisée par certains hommes politiques pour le soutien du oui au référendum, les propos de l’ historien et écrivain espagnol Ricardo de la Cierva rapportés par HV (voir post précédent) nous invitent à rappeller l’incompatibilité qui existe entre l’appartenance à la franc-maçonnerie et à l’Eglise catholique.

L’entretien donné par Mgr Brincard sur ce sujet est particulièrement éloquent.

Philippe Carhon

Constitution européenne et sociétés secrètes

Catholique.org rapporte une analyse de l’ancien ministre espagnol Ricardo de la Cierva : le projet constitutionnel aurait été rédigé "par des francs-maçons, dont l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing."

On tombe des nues.

HV

Et pendant ce temps là, en Turquie…

… l’ambassadeur de France, Paul Poudade, déclare (en anglais ici) : " la France soutient la Turquie dans le vote d’une date de négociation d’entrée dans l’UE. Lors de ma réunion avec le Premier ministre Erdogan, je lui ai affirmé que la France soutient pleinement la promesse d’entrée de la Turquie." et ajoute également : "le sentiment négatif du peuple français à l’égard de l’adhésion de la Turquie ne contraint pas les politiques menées par l’Etat français."

En résumé, la France c’est Chirac et le peuple français, on s’en fiche.

Philippe Carhon

Constitution Européenne et associations homosexuelles

Les associations homosexuelles s’engagent pour le oui.

En effet, dans la charte des droits fondamentaux est  «interdite toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race (…) ou l’orientation sexuelle» (article II-81). Ceci entraîne Jean-Luc Romero (UMP) à déclarer : "L’Europe a toujours été porteuse d’avancées et d’égalité pour les minorités, notamment pour les gays et les lesbiennes " et appelle les homosexuels à voter oui.

Libération n’a pas tort de conclure son article en écrivant que si, le 29 mai, le traité est adopté de justesse, les partisans du oui sauront à qui dire merci.

Philippe Carhon

Referendum : Pourquoi le PS vote Oui

Nul ne le sait : On tourne en rond au PS. On a du mal à trouver de bonnes raisons pour le oui. Remarquez, c’est le cas pour tout le monde. Mais le n° 3 du parti, François Rebsamen, annonce son nouveau slogan : "L’Europe sociale passe par le oui", et rajoute : "le traité constitutionnel n’est pas le paradis, mais c’est une étape importante". Voilà enfin une demi-phrase de vérité, mais avouez que ça manque de conviction et présente un bel argument pour le "non".
Et, en politique comme ailleurs, la solution du moindre mal prouve souvent que les problèmes sont mal posés. …

Lahire

Terri Schiavo : nouvel échec

… des parents de la jeune femme. Mais ils n’abandonnent pas, demandant

"Que personne ne jette l’éponge tant que (Terri) est encore avec nous."

Tant pis si les média et les téléspectateurs se lassent de leur combat à rebondissements : les Schindler ne vivent pas dans le temps médiatique, mais dans la vraie vie, celle où leur fille handicapée est déshydratée et affamée à mort.

HV

Où s’arrête la plaisanterie,

… et où commence la désinformation ? Un "hoax" (le troisième sur ce message) d’apparence sérieuse semble montrer que les états américains qui ont le plus voté pour Bush aux dernières présidentielles sont ceux où le QI moyen est le moins élevé.

Ce "hoax" avait, il y a quelques mois, piégé le vénérable The Economist, qui l’avait imprudemment cité, avant de publier un erratum dans le numéro suivant. Des détails sur ce hoax pas si innocent sont ici (v.o. anglais.)

HV

Palmarès des ventes de livres

Bonne et mauvaise nouvelles :

Dan Brown cumule les deux premières places dans la catégorie "fiction."

Mémoire et Identité, de Jean-Paul II, est dans les cinq premiers pour la troisième semaine consécutive dans la catégorie "essais".

Le KGB impliqué dans la tentative d’assassinat

… de Jean-Paul II le 13 mai 1981. C’est ce qu’affirment, citant des archives de la Stasi, deux des principaux quotidiens italiens (source ici, en anglais.)

Le Corriere della Sera rapporte que le service soviétique a donné l’ordre d’assassiner Jean-Paul II, et que des agents bulgares ont recruté Agca pour la tentative. Ce rapport confirme une théorie avancé par le Pape lui-même, dans son livre Mémoire et Identité; le Pape a écrit qu’il était convaincu que Agca n’avait pas agi de sa propre initiative mais que "quelqu’un d’autre l’avait planifié et commandité."

Ici, l’article du Corriere en italien.

Henri Védas

Turquie et christianisme

Jean-Gilles Malliarakis rappelle l’attitude de la Turquie moderne vis-à-vis du christianisme et des chrétiens (si le post a changé, le retrouver ici), et fait état de l’inquiétude du gouvernement de ce pays asiatique devant le nombre de conversions au christianisme : on parle de… 368 cas.

En France, on parle de 30.000 convertis à l’Islam. Ou peut-être 50.000. Pourtant, est-ce qu’on s’inquiète ?

HV

Nouvelles du Pape

Bien qu’apparu aujourd’hui en "meilleure forme" que les jours précédents, le Saint Père a commencé à être alimenté par sonde gastrique. Le communiqué du Vatican laisse espérer qu’il ne s’agit que d’une mesure provisoire.

HV

Humour politique

Le jury du Prix "Press Club, Humour et Politique" a sélectionné une deuxième série de "perles", en vue du Prix 2005 qui sera décerné en juin. Cinq petites phrases ont été retenues par le jury :

– Jean-Luc Benhamias (ancien secrétaire national des Verts): "Le miracle permanent des Verts, c’est que les gens nous attendent encore pour refaire le monde".

– Jean-Louis Debré (président de l’Assemblée nationale, après la réception de la délégation des Jeux Olympiques): "A l’Assemblée on s’occupe des J.O. et on laisse les Jeux para-olympiques au Sénat".

– Valéry Giscard d’Estaing (parlant du projet de Constitution européenne): "C’est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit: je le dis d’autant plus aisément que c’est moi qui l’ai rédigé".

– Robert Hue (ancien secrétaire national du PCF): "Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l’auraient appelé Sarkozy".

– Manuel Valls, député-maire PS d’Evry (Essonne): "J’étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui".

En décembre 2004, une première série avait été sélectionnée:

– Michel Barnier (ministre des Affaires étrangères): "Que l’on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l’endroit où elle se trouve".

– Malek Boutih (secrétaire national du PS à propos de la venue de Lionel Jospin aux universités d’été du PS): "Cela fait toujours plaisir de revoir ses grands-parents".

– Hervé Gaymard (ministre de l’Economie): "Je n’ai pas le sentiment de tromper ma femme quand je suis avec la France".

– Bernard Poignant (PS, parlant de Laurent Fabius): "L’an dernier, les carottes étaient râpées, cette fois elles sont cuites".

– Jean-Pierre Raffarin: "Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints".

Le Prix de l’Humour politique 2004 a été décerné à Jean-Louis Debré pour avoir déclaré à propos de la Corse: "Je n’imagine pas un instant cette île séparée du continent". Un Prix Spécial a parallèlement été remis à Michel Charasse notamment pour la phrase "Mamère Noël est une ordure" prononcée après le mariage homosexuel de Bègles.

Le jury se réunira fin juin pour une troisième "fournée" et désigner le lauréat 2005. Personnellement, j’hésite entre Michel Barnier et Manuel Valls…

Michel Janva

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!