Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Blasphème d’Avignon : mauvaise surprise

Elle vient du diocèse de Dijon sous forme d'une volée de bois vert contre les mystérieux et énigmatiques "catholiques intégristes". Voilà ce qui arrive quand on se laisse embobiner par la presse qui déclare gratuitement que ceux qui ont brisé la vitre sont des catholiques, qui plus est intégristes. Cette allégation sans fondement confirme que "plus c'est gros, plus ça passe" et a transformé l'accusé en victime.

Quand on sait que cette photo prise en 1987 a été fortement contestée aux Etats-Unis en 1989, abimée en Australie en 1997 et détruite en Suède en 2007, il y avait du souci à se faire en France et le coup de "marteau" porté sur la vitre qui protège la photo de "l'oeuvre" tombe à pic. Un "commando" armé d'une masse entre sans souci dans le musée, aucune caméra vidéo n'a enregistré quoi que ce soit, aucun gardien n'a rien vu ou entendu, un seul coup de marteau porté (sur le visage du Christ…), les morceaux de verre restés à terre : avant même le référé, on sait que l'exposition restera ouverte pour montrer "où mène l'intégrisme". De plus, tout cela devient l'oeuvre de catholiques intégristes. Ah bon? Et pourtant la justice n'a pas encore commencé son travail…

Trop beau, trop gros et ça prend en divisant en plus les catholiques. Diabolique réussite et diabolisation réussie.

C'est pour ne pas en ajouter à ce succès, surtout en ce jour Saint, que je ne mettrais pas en ligne les commentaires qui joueront le jeu de la division et de la prise à partie de ceux qui croient aux accusations publiques avant que la justice ne fasse son travail.

Si justice il y a encore dans cette affaire, mais ceci est une autre question…

Partager cet article

18 commentaires

  1. En ce qui concerne les montages, manipulations et autres, rappellons nous que Carpentras n’est pas si loin d’Avignon ?
    Les vrais coupables n’ont jamais été retrouvés, ou habilement dissimulés. On ne retrouvera pas non plus ceux d’Avignon !

  2. Plus ça va, et plus j’ai l’impression que la destruction – provisoire – de cette photo blasphématoire est ce que les américains appellent un “inside job”, en bon français un “attentat” sous faux-drapeau…

  3. Concernant l’affaire de Carpentras, les vrais coupables avaient été trouvés. Mais le problème fut que ces derniers n’avaient absolument rien à voir avec le Front National, contre lequel tous les bobos s’étaient retournés au début du fait.

  4. Ayons en ces heures où la montée vers le Golgotha se rapproche une prière pour ceux qui furent envoyés en “mission” pour créer, à dessein, le contre-scandale d’Avignon.
    Sont-ce les mêmes que pour le cinéma de Saint-Michel avec la projection du film blasphémaoire? Ce n’est pas l’auteur réel de la tentative qui fut inquiété…pas plus que ceux de l’affaire de Carpentras.
    Aujourd’hui, après Strasbourg, il apparaît qu’il est nécessaire de punir le Français blanc catholique et de l’abaisser dans ce qu’il a de plus sacré.
    Le silence des “beaux” esprits est significatif…
    Parce Domine

  5. La faute en revient aussi aux catholiques.
    Je pense que les catholiques sont désorganisées et leurs actions sont sans coordination et faibles.
    Pourquoi pas une organisme chargé de lutter contre les ennemis de la foi chrétienne. Ne pas lutter par la violence physique mais la violence des mots et l`ostracisme sont permis comme le disent les Évangiles. De plus les catholiques doivent se trouver un poid politique afin de peser sur l`avenir des gouvernements car cela commence a devenir grave. Ces gouvernents athés et franc-macons transforment nos pays en future Bosnie-Hezégovine.
    Les catholiques devraient commencés a penser a s`organiser politiquement et a combattre leur ennemis et a les désigner par leur nom. Paul n`a jamais été faible dans son combat – Il disait explique, exhorte mais aussi menace et fait taire ceux qui propagent de fausses doctrines.
    De plus, l`église est bien trop molle. Quand je regarde les premieres comunautés chrétiennes – ils étaient beaucoup plus durs et sans compromis a propos de la doctrine et de l`appartenance communautaire. Ceux qui rouspétaient étaient excluent de la communauté et ostracisés. Ne leur dites plus salut dit les Évangiles alors que l`Église donne des services aux mauvais chrétiens meme a ceux qui toute leur vie ont craché sans regret sur cette église.

  6. Si nos évêques avaient des le départ fait bloc contre cette expo de Serrano,au lieu de le cautionner( lire l’article de Rémi Fontaine) dans le journal “Present” de ce jeudi) nous n’en serions pas la!!! Honneur a Mgr Cattenoz qui, lui, a réagi de suite…

  7. Pardon,c’était “Present” de mercredi…

  8. @Marie : surtout lorsqu’on voit écrit que les “vilains intégristes” sont partis au cri de : “Vive Dieu, vive Dieu”. Personnellement, c’est un cri de ralliement que je n’ai jamais entendu.

  9. Malheureusement, j’entends déjà parler de catholiques intégristes “aussi dangereux que les extrémistes musulmans” autour de moi… de la bouche de chrétiens. Pourtant, protestant, je ne peux que m’associer à ce témoignage de respect envers le Christ que nous aimons. Il faut croire que bien des chrétiens ont peur de se faire traiter de réacs, d’intégristes – au point, quand même ! de faire comme si protester équivalait à massacrer des gens -, tellement attachés à leur confort moral qu’il est facile d’attaquer ceux qui protestent.
    Quant à ceux qui ont attenté à l”oeuvre d’art”, oui, tout cela est trop troublant pour être si simple…

  10. Oui à Michel et à Claude : certes les catholiques sont désorganisés, mais en France ils n’ont personne à la barre ! On ne peut même pas parler des évêques , en bien ou en mal, quand on a “côte à côte” Mgr Cattenoz, Mgr Rey et …Mgr Rouet par exemple! Il est peu probable qu’ils partagent le même point de vue …ni peut-être la même foi ?!

  11. [email protected] tout à fait. vive Dieu, n’est pas un cri de ralliement catholique, ça c’est sur. Ensuite un catholique n’aurait pas frapper une photo représentant une soeur priant. ( les auteurs du forfait n’ont sans doute pas bien compris les consignes) Et pour finir, les RG dont le professionnalisme est de premiere qualité aurait déjà mis des noms sur les visages.
    Dommage, je croyais qu’on était vivant.

  12. Excellent post Lahire !
    Donc No Comment, mais je n’en pense pas moins !
    On peut aussi penser par charité que les propos venant de Dijon ont été tronqués par le journaliste…

  13. Effectivement le cri “Vive Dieu, vive Dieu”, en plus des éléments que vous citez, est très suspect … Il pourrait très bien être inventé par des ignares qui se seraient inspirés du cri bien connu d’une autre religion !

  14. @ Marie la Bretonne, Meneau &… @u diocèse de Dijon
    ‘Inside job’ : of course! What else?
    Non seulement ce n’a pas été “Montjoie Saint-Denis” qui a été hurlé [mais, comme je le faisais remarquer à NdF sur lequel site nous avait redirigé le SB : //www.ndf.fr/general/17-04-2011/exclusif-le-piss-christ-defonce-a-coup-de-masse, bien plutôt “le calque maladroit de l’invocation qui accompagne la décapitation rituelle bien trop fréquente de certains de nos frères, ecclésiastiques ou laïcs, sous des latitudes plus méridionales (et des longitudes plus orientales)”] mais encore, c’est LE VISAGE de N-S J-C qui a été visé et atteint !
    Ceci confirmant mon impression première, mon intime conviction est établie : Inside job.

  15. @ Meneau : effectivement, ça fait plus penser à ce que des personnes ignorantes des “moeurs” catholiques pourraient imaginer de crier en se référant aux “Allah Wak bar” des musulmans. De là à penser que ces personnes ignorantes seraient commanditées par des gens proches des milieux (prétendument) culturels avignonais…
    De vrais catholiques n’auraient jamais formulé les choses ainsi ; ils auraient plutôt crié “Vive le Christ-Roi !”.

  16. vive dieu ! le salut intellectuel et spirituel viendra du petit peuple. Messieurs les savants retournez donc un peu à l’école.
    Par contre : vive la France ! (enfin une certaine France)

  17. Ce ne sont pas des catholiques qui ont fait le coup en démolissant l'”oeuvre” de Serrano, mais des athés ou des anticléricaux membres d’organisations satanistes et extrêmistes. Cela, la police pourrait s’orienter de ce côté-là. C’est une piste sérieuse.

  18. Je suis fille d’artiste et, l’ayant signée, j’avais fait suivre à ma mère la pétition contre cette “oeuvre d’art”. Elle ne l’a pas signé et m’a expliqué pourquoi: le scandale provoqué par une oeuvre fait monter en flèche la cote de l’artiste et le prix de l’oeuvre. Tout ce ramdam rend un immense service à l’artiste blasphémateur qui en ressortira richissime et auréolé de gloire dans son milieu. Le pire coup que l’on puisse lui faire, selon ma mère, c’est de l’ignorer. En réagissant comme nous l’avons fait, nous lui avons rendu un grand service. D’autre part la “destruction” de l’oeuvre ne sert à rien non plus: il refera la photo et l’exposera dans un autre pays, pour plus cher, en espérant un nouveau scandale, qui le rendra encore plus riche. C’est bon à savoir.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services