Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Biographie de Claude Duboscq

Bio Claude DuboscLes éditions TerraMare viennent de publier la première biographie de Claude Duboscq, écrite par son dernier fils, l’abbé Gilles Duboscq, premier aumonier du MJCF et longtemps attaché à la Chapelle Notre Dame des Armées à Versailles. Duboscq était un génie, très ami des frères André et Henri Charlier et qui, comme eux, a consacré son talent et sa vie à l’art sacré.

« C’est le don des grands artistes de parler des choses éternelles, même contre leur temps. Et dans notre époque d’anarchie… tous les grands artistes, depuis plus d’un siècle, ont été témoins du spirituel et de l’éternel contre leur temps. » Henri Charlier

« On a beaucoup écrit sur Claude Duboscq : articles, brochures, analyses critiques et courts essais biographiques. Les sources abondent. Avec des rédacteurs de qualité et d’une autorité indiscutable. Mais depuis sa mort le 2 mai 1938, il devenait indispensable de rédiger et publier une sérieuse biographie de référence, laquelle manquait cruellement, jusqu’à ce jour ; ce qui suppose le devoir de sélectionner dans nos archives les meilleurs documents permettant d’aboutir à une synthèse, sinon exhaustive, du moins la plus complète possible. Ainsi concourent les multiples affluents d’un fleuve, se rejoignant pour atteindre la même embouchure. En 1958 j’avais déjà rédigé une première biographie, encore assez succincte. Avec le recul du temps et de la réflexion, j’ai repris des années plus tard mon manuscrit, pour le mettre à jour et l’étoffer plus abondamment. Parvenu au bout d’un long travail, j’ai le plaisir et la satisfaction de présenter enfin cette biographie à nos lecteurs. Vous verrez, je l’espère, que j’ai voulu traiter mon texte à la manière d’une chronique alerte, dotée d’un style narratif. Il s’agit ici de raconter une histoire hautement édifiante, de dérouler le fil d’un récit, parfois exaltant, parfois douloureux, sur le canevas d’une vie soulevée par un sublime idéal, mais ponctuée, hélas !, d’événements tragiques… allant jusqu’au sacrifice total. Mais nous l’avons appris par la voix suprême : « Si le grain ne meurt, il ne pourra porter son fruit. » Alors, amis lecteurs, puisse la cueillette aux branches de ces pages vous apporter une fructueuse et consolante récolte. » Abbé Gilles Duboscq

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services