Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Billère : le préfet veut faire tomber le mur des expulsés

Nous en parlions ici et ici. Le préfet, Philippe Rey, a saisi jeudi dernier le tribunal administratif de Pau au titre du contrôle de légalité pour trois motifs, dont deux sont liés à la forme et un autre au fond. Les deux premiers motifs : défaut de transmission d’une délibération relative à cette initiative et absence de déclaration préalable de travaux. Troisième motif : le préfet considère

«qu’il y a là l’usage d’un mur d’un bâtiment public pour un objet autre que l’intérêt communal et y voit avant tout une expression ayant une connotation politique».

Partager cet article

1 commentaire

  1. Promouvoir et encourager des action illégales, à savoir entrer et se maintenir clandestinement sur le territoire français, ne tomberait pas sous le coup de la loi ? Ces gens ne seront-ils donc jamais sanctionnés ?
    Comment s’étonner de l’exaspération des français ordinaires dont les libertés légitimes sont sans cesse réduites !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]