Big brother ne se cache plus

Où que l'homme se trouve, il sera désormais espionné et toutes ses données seront enregistrées, conservées, lues, écoutées, décortiquées… au cas où… :

Ut2"L'objectif de cette Babel du renseignement est de capter, décoder et analyser des données issues de communications classiques (courriels, conversations téléphoniques, recherches sur Google), de tous types de données personnelles (factures de parking, itinéraires de voyages, achats en librairies…) et de données issues du "Web profond", non directement accessible (informations financières, transactions boursières, accords commerciaux, communications militaires et diplomatiques étrangères, documents légaux, informations personnelles confidentielles…) (…)

Le centre de données de l'Utah puise ses sources en se branchant directement sur les "prises" des compagnies de télécommunications (un système déjà exposé par le New York Times en 2005) en surveillant les stations terrestres du réseau AT&T, de gigantesques paraboles qui gèrent les communications entre Etats-Unis, l'Europe, le Moyen-Orient, l'Asie et la zone Pacifique.

Pour décoder les données protégées ainsi collecter, la NSA travaille avec un superordinateur, situé dans le "bâtiment 5 300" du centre de Bluffdale, appelé sobrement "Zone de recherche multiprogrammes". Des responsables de la NSA ayant participé à la création du site déclarent à Wired que l'équipe en charge du décryptage a récemment réussi "une percée" technologique, mais qu'elle a besoin de plus de capacité de traitement pour la mettre en action. C'est dans l'Utah qu'elle prévoit de le faire.

La NSA souhaiterait mettre en route un ordinateur capable de coordonner la collecte, la lecture et le classement de ces milliards de données à travers le monde d'ici 2018. Selon l'un des responsables anonymes cités par Wired : "Tout le monde est une cible ; toute personne qui communique est une cible."

8 réflexions au sujet de « Big brother ne se cache plus »

  1. Lutin bleu

    D’accord mais votre article n’explique pas pourquoi tant de fichage : si c’est pour des fins commerciales, çà a toujours existé mais en réalité, pourquoi un tel fichage ? Qui pourra avoir accès ? Pour quelle raison ?

  2. PG

    Il est certain qu’à côté de cela, l’histoire de l’angevin poursuivant Google Earth parce qu’il avait été photographié en train de satisfaire un besoin naturel dans son jardin fait presque sourire.
    Il vaut mieux acheter ses livres en librairie si on ne veut pas être ”profilé” dans ses opinions et goûts : les librairies en ligne de droite etc….. sont devenues à leur insu, des trous de serrures.

  3. Remi Chateauneu

    C’est une excellente, excellente chose que vous citiez des articles de http://www.wired.com : Ces sites technologiques américains (Comme slashdot.org, the register.co.uk ) sont des mines d’information sur les évolutions et changements de notre monde. Il est capital que la Chrétienté en soit informée au plus tôt, les juge à la lumière de la Foi et puisse réagir pour le bien et à temps.
    Merci de cet article.

  4. Sopotec

    Le pigeon voyageur va bien redevenir un moyen de communication fiable.
    Plus sérieusement, on est une cible à partir du moment ou on a quelque chose d’important à cacher. Je ne vois pas l’intérêt pour le super ordinateur américain de connaitre mes gouts et mes opinions religieuses et politiques…

  5. nicole

    Regardez les séries américaines NCIS et NCIS-LA : l’accès aux fichiers est immédiat (carte de crédit, permis de conduire, appels téléphoniques, etc..) et la localisation géographique est immédiate..

  6. Hazel

    Si seulement on utilisait toutes ces technologies à des fins médicales par exemple…qu’il serait intéressant pour des attachés de recherche clinique d’avoir accès à de vrais bases de données bien documentées, ou de faciliter l’accès et la transmission de informations pour les médecins.

Laisser un commentaire