Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis / Pro-vie

Bethlehem Project : aide aux femmes qui décident de ne plus avorter

De l'agence Fides :

"Le Resurrection Medical Center, hôpital catholique de Chicago, en collaboration avec deux groupes pro-vie de la zone, la Pro Life Action League et le Centre local d’assistance aux femmes, est le premier aux Etats-Unis à assister les femmes qui ont changé d’avis et ont décidé d’interrompre la procédure d’avortement chimique au troisième mois de grossesse.

S L’initiative qui vient d’être lancée s’appelle «Bethlehem Project» et prévoit le traitement des femmes qui arrivent à l’hôpital et ne désirent plus avorter. Dans un entretien accordé à la Catholic News Agency, le vice-président de la Pro Life Action League, Ann Scheidler, a expliqué que la procédure abortive à ce stade du développement fœtal peut demander plusieurs jours.

Depuis le mois d’octobre, quatre femmes ont été hospitalisées au Resurrection Medical Center, dont trois sont parvenues à interrompre l’avortement et à poursuivre leur grossesse au travers d’une thérapie demandant le respect d’un protocole précis. La Pro Life Action League se déclare disponible à assister tout autre hôpital catholique désireux de mettre en œuvre le programme. Selon l’entretien accordé par Ann Scheidler à la Catholic News Agency, Sœur Donna Marie Wolowicki programme actuellement l’introduction du protocole au sein des cinq autres hôpitaux où l’association est engagée à Chicago. Par ailleurs, les membres du Bethlehem Project examinent actuellement si un avortement chimique précoce peut être enrayé."

Partager cet article

2 commentaires

  1. J’ignore comment vous contacter, mais j’ai trouvé cette video, assez ininteressante sauf les dernieres minutes où l’interviewé agnostique repond à la question: “quelle est la plus grosse connerie de votre vie?” et celui ci repond: “l’avortement…”
    http://www.ina.fr/ardisson/double-jeu/video/I07263388/laurent-baffie-a-propos-de-sa-vie.fr.html

  2. Je connais personnellement plusieurs jeunes femmes ayant “avorté”. Aucune d’entre elles ne sont en paix et ressentent un grand vide que même d’autres enfants enfantés par après ne parviennent à combler. La femme qui “porte” un enfant dès sa conception a déjà “enregistré” ce petit être en gestation. Paniquée pour diverses raisons que je peux comprendre, elle se retrouve avec un choix terriblement difficile à prendre et malheureusement ne trouvant aucun secours ne voit plus que la solution de l’avortement ! C’est ce processus qui doit changer. Lui offrir une prise en charge. On dépense des millions pour des choses vraiment accessoires mais on fait peu pour ces jeunes personnes.
    Merci Madame de vous en préoccuper.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services