Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bernard Antony, Pau, Tarbes et Toulouse

Bernard Antony appelle à faire battre Bayrou à Pau, Glavany à Tarbes et Cohen à Toulouse :

Bayrou "Si je demande de battre François Bayrou, c’est qu’il représente le pire possible dans l’acharnement du discours du refus de toute influence de la morale chrétienne sur les lois. Lui seul, je le répète, protesta contre le fait que les églises sonnent le glas du décès de Jean-Paul II. […]

Glavany Si je demande à mes amis de Tarbes, ma ville natale, de tout faire pour battre Glavany, c’est, je le rappelle encore, que ce dernier fut celui qui, dans la Nouvelle République des Pyrénées osa proférer l’énormité suivante : "Faire œuvre de laïcité aujourd’hui, c’est favoriser l’implantation des mosquées" […]

Cohen L’actuel maire Jean-Luc Moudenc […] ne m’enthousiasme certes pas politiquement. Mais il n’est pas toujours mal entouré. Je l’ai cotoyé pendant plusieurs années au Conseil Régional. Toujours courtois, il n’a jamais été haineux contre mes amis et moi. C’est un homme discret, travailleur et je suis persuadé de son honnêteté et de son intégrité. Enfin si ses choix de politique nationale sont sur bien des plans mauvais, sur le plan municipal ils ne le sont pas. Notamment il n’est pas un homme de subversion culturelle. Je n’en dirai pas autant de Pierre Cohen […] auquel tout nous oppose politiquement et culturellement. Son élection comme maire de Toulouse équivaudrait à une submersion du Capitole par une camarilla beaucoup plus rouge que rose et l’utilisation pour les projets socialistes de la richesse de cette mairie".

Michel Janva

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. je suis catastrophée d’être tombée sur un tract en face de l’école publique dont j’ai les enfants au KT;en plein centre de Nice(école Rothschild)il appelait les musulmans en français et en arabe à voter Estrosi!!!Au moins Peyrat était ferme sur ce point là!nous avons à Nice une très forte natalité muslmane qui n’a aucune intention d’intégration elle ne parle même plus français dans la rue!moi même je suis fille et épouse d’émigrés et je ne comprend pas!merci pour votre site on a l’impression qu’on n’est moins naifs quand on le lit!bien cordialement caroline Simpson

  2. Et c’est reparti !
    Pour ne pas faire la politique soit-disant du pire combien ont apporté leur voie à M. Sarkozy, combien ont voté contre leur conscience pour des candidats appliquant des idées subversives au prétexte que les autres étaient pires. Et ca fait des décennies qu’on est dans le tunnel avec les mêmes principes, repartant la fleur au fusil et les convictions en berne à chaque deuxième tour des élections. Il parait qu’on a évité le pire, c’est consolant pour certains, surtout pour les candidats élus par ces voix qui n’hésitent d’ailleurs pas à… ne rien promettre aux hommes de vraie conviction, puisque de toute facon une partie continue à voter pour eux s’ils sont “moins pire que le pire”… Quel réservoir de voix à récupérer peut bien miroiter devant leurs yeux angoissés entre les deux tours ? Celles du “centre” bien sûr…
    En considérant comme normal d’éviter à tout prix la politique du pire on se demande dans quel cas tout à fait extraordinaire pourrait bien s’appliquer “l’objection de conscience électorale” dont parle l’Eglise…

  3. Heureusement qu’il y a des hommes comme Bernard Anthony !

  4. à PAU le choix est entre le frére URRIETA
    la rapporteuse de lois pour l’ivg et BAYROU
    inclassable mais ennemi juré de sarko et dont un proche dirige le conseil général,un chrétien conséquent ne peut voter pour aucun des trois. BAYROU sera élu trés certainement

  5. La position de Bernard ANTONY étonne : M. MOUDENC a été courtois avec lui au Conseil régional, c’est rare de la part d’un UMP, mais c’est le minimum de la politesse. Par contre pourquoi vouloir le faire élire par des électeurs catholiques ? Selon la position du moindre mal, M. Moudenc n’est pas un moindre mal ; il ne s’est engagé en rien pour une politique de la Vie et de la famille, ni localement, ni nationalement. Pourquoi faire battre son adversaire socialiste COHEN sur Toulouse et faire élire à Pau soit la socialiste du Grand Orient (Droit Humain loge féminine) ou l’ex-maire socialiste membre lui aussi du Grand orient, soutenu ….par l’UMP.
    Bayrou est loin d’être parfait, mais il est catholique pratiquant, et cette histoire de drapeau en berne (et non de glas dans les églises) pour J-P II est assez hypocrite, parce que Chirac aurait mieux fait de suivre un petit peu l’enseignement pour la Vie de J-P II, plutôt que de mettre en berne les drapeaux après sa mort : en ce sens Bayrou était logique. De plus il a s’en est expliqué sur le site LIBERTE POLITIQUE et a écrit l’un des plus beaux hommages sur Jean-Paul II http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article.php?id=1264
    Enfin si la courtoisie est le critère, BAYROU a toujours été courtois avec les élus FN et publiquement correct avec JM LP : de toute évidence les critères du vote catholique ne sont pas là.
    Et sur Tarbes, B. ANTONY appelle t il à voter UMP pour faire battre Glavany ? Parce que selon ce raisonnement, il fallait voter Sarkozy et UMP aux présidentielles, aux législatives, puis maintenant aux municipales et cantonales.
    Sur ce coup là, les amitiés toulousaines et régionales de Bernard ANTONY l’emportent sur la morale catholique : dommage, il ne faut pas tout mélanger.

  6. Je ne suis pas du tout d’accord avec Romain sur la logique Bayrouiste : Ce n’est pas parce que Chirac était un salaud sur la foi et les moeurs (avortement, racines chrétienne et bien d’autres choses) que Bayrou devait jouer lui aussi à l’apostat dans le domaine public (on se souviendra qu’il s’était également opposé aux racines chrétiennes dans la défunte constitution européenne).
    De plus, la dignité de l’Etat passe devant les considérations de personne (Chirac vs Bayrou), il était absolument normal qu’il y ait un deuil publique en France pour le décès de JPII. Le contraire aurait constitué en pratique une apostasie politique (une de plus!).
    Voici ce que disait Bayrou pour se justifier sur le site Liberté Politique:
    ” Le deuil et le chagrin devant un chef spirituel, le plus grand des chefs spirituels, ne requièrent pas la mobilisation des signes ” ostensibles ” de l’Etat. Ce deuil, cette tristesse, cette gratitude, cette espérance, sont à la fois d’ordre intime et de l’ordre d’un peuple. Ils n’appartiennent pas à l’ordre de l’Etat, ils ne demandent pas de circulaires officielles, ni la convocation des préfets de la République en uniforme au premier rang des offices religieux. ”
    Je suis désolé mais cela fleure bon le laïcisme et le confinement de la foi catholique dans le domaine privé, ce qui est absolument contraire à la doctrine catholique. M. Bayrou devrait méditer “Quas Primas” et ses conséquences toujours valables.
    ” Le devoir de rendre à Dieu un culte authentique concerne l’homme individuellement et socialement. C’est là la doctrine catholique traditionnelle sur le devoir moral des hommes et des sociétés à l’égard de la vraie religion et de l’unique Eglise du Christ. En évangélisant sans cesse les hommes, l’Eglise travaille à ce qu’ils puissent pénétrer d’esprit chrétien les mentalités et les mœurs, les lois et les structures de la communauté où ils vivent (…). L’Eglise manifeste ainsi la royauté du Christ sur toute la création et en particulier sur les sociétés humaines ” CEC

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services