Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Berlusconi et la Communion

Lors du baptême d’un clocher en Sardaigne, Silvio Berlusconi a interpelé monseigneur Sanguinetti, soi-disant sur le ton de la plaisanterie :

"Monseigneur, vous qui le pouvez, intercédez pour que nous les divorcés
puissions avoir aussi l’eucharistie. Mais quand est-ce que vous allez
changer cette règle?".

Le prélat n’a pas répondu sur le coup. Bien que cette anecdote révèle si ce n’est le besoin de communier, au moins l’importance accordée à la communion par Berlusconi, divorcé-remarié lui-même,  la "règle" n’est pas modifiable : c’est l’Église qui l’enseigne et il n’y a pas de discussion possible.

"C’est au Magistère
universel de l’Église qu’il revient, en fidélité à la
Sainte Écriture et à la Tradition, d’enseigner et d’interpréter
authentiquement le dépôt de la foi
.

Face aux nouvelles solutions pastorales mentionnés ci-dessus, cette
Congrégation juge donc qu’elle a le devoir de rappeler la doctrine et la
discipline de l’Église à ce sujet. Celle-ci, fidèle à la
parole de Jésus-Christ(5), affirme qu’elle ne peut reconnaître
comme valide une nouvelle union, si le mariage précédent l’était.
Si les divorcés se sont remariés civilement, ils se trouvent dans
une situation qui contrevient objectivement à la loi de Dieu et, dès
lors, ils ne peuvent pas accéder à la Communion eucharistique
,
aussi longtemps que persiste cette situation"

Cette norme n’a aucun caractère punitif ni certes discriminatoire à
l’égard des divorcés remariés, mais elle exprime plutôt
une situation objective qui par elle-même rend impossible l’accès à
la Communion eucharistique
: "Ils se sont rendus eux-mêmes incapables
d’y être admis, car leur état et leur condition de vie est en
contradiction objective avec la communion d’amour entre le Christ et l’Église,
telle qu’elle s’exprime et est rendue présente dans l’Eucharistie. Il y a
par ailleurs un autre motif pastoral particulier: si l’on admettait ces
personnes à l’Eucharistie, les fidèles seraient induits en erreur
et comprendraient mal la doctrine de l’Église concernant l’indissolubilité
du mariage".

Dont acte.

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il faudrait rajouter pour bien comprendre cette règle que ce n’est pas un règle destinée aux divorcés remariés!
    En effet toute personne en état de péché devrait ne pas communier au Corps du Christ. Ainsi donc c’est parce qu’il sont en contradiction avec ce qu’enseigne le Christ sur le mariage, donc en état de péché qu’ils ne peuvent communier.
    Peut être que la vrai charité envers ces personnes serait de nous appliquer la règle à nous même. Je crois en effet que le scandale n’est pas qu’ils n’aient pas accés à la communion sacramentelle mais que des chrétiens en état de péché grave y aient accés. C’est eux qui sont un contre témoignage et qui par leur conduite instaure un sentiment d’injustice chez les divorcés remariés qui essayent d’obéir à l’Eglise. Sentiment d’injustice qui à ce moment là est justifié.

  2. Par ailleurs, il est inexact de dire que l’eucharistie est refusée aux divorcés. Elle est refusée aux divorcés REMARIES, ce qui est bien différent!
    Un des conjoints qui se voit contraint au divorce mais qui reste fidèle à son engagement n’est certainement pas excommunié.

  3. Berlusconi communier ? Qu’il arrête déjà de faire pression sur le Sénat italien pour qu’il cesse toute poursuite judiciaire en cours à son encontre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services