Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Quand la presse découvre que Benoît XVI célèbre la Messe

Comme tous les dimanches, le Pape a célébré la messe hier. La presse s’enflamme :

  • "Le pape fait un nouveau pas vers le rite ancien" écrit le Figaro,
  • "Le pape renoue avec un rite ancien durant la messe au Vatican" titre le Mode qui reprend une dépêche Reuters,
  • "Le pape célèbre une messe le dos tourné aux fidèles" souligne cyberpresse.ca en publiant une dépêche AFP…
  • etc

Que s’est-il passé pour que la presse relaye avec tant de verve la messe dominicale du Pape?
Zenit donne la réponse :

"Le pape a célébré l’Eucharistie à l’ancien autel situé au-dessous du
Jugement universel, au lieu de faire installer au centre, sur une
estrade, un autel supplémentaire, « pour ne pas altérer la beauté et
l’harmonie de ce joyau architectural
», explique une note vaticane.
Le
pape s’est ainsi parfois retrouvé « le dos aux fidèles et le regard
tourné vers la Croix, orientant ainsi l’attitude et la disposition de
toute l’assemblée
», tout en utilisant le Missel ordinaire, et non
celui qui précède le Concile Vatican II".

La presse est à côté : Il n’y a pas de rite ancien, il n’y a qu’un rite et deux formes de ce rite romain. Mais voilà, l’évènement permet de prêter une nouvelle fois à Benoît XVI une étiquette de "conservateur"…

Rien n’empêchait le Pape de célébrer la messe selon la forme extraordinaire, surtout pas la réaction des journalistes. Mais voilà, pas de scoop pour eux, rien qui mérite ces envolées : Benoît XVI a célébré la messe selon une des deux formes du rite romain, la forme ordinaire telle qu’elle est écrite, face à Dieu. Tout simplement.

Lahire

Partager cet article

14 commentaires

  1. Les ignares, souvent issus du marxisme, sortent, une fois encore, leurs inepties fruits de leur inculture religieuse.

  2. Voilà des gens qui ne sont jamais allés en Italie !!
    Il ya tant de joyaux dans ce pays, y compris dans de petits villages qu’il arrive bien souvent que le prêtre célèbre comme vient de le faire le St Père parce que la décision a été prise au plan matériel de ne pas dénaturer un choeur parfait dans ses proportions son décor et sa puissante évocation théologique.
    Faudrait peut être
    1 – voyager dans d’autres contrées que sa télé et l’AFP
    é – retourner un peu à la messe pour en comprendre le sens
    Qui sont ces gens pour juger ainsi sans savoir? Quand confiera t’on à des journalistes formés et respectueux la page religion ? Nous permettons nous de stigmatiser les imams sunnites si leur pratique est différente des chiites?
    Désormais, les chrétiens et leurs pasteurs devraient systématiquement relever ces erreurs (ou désinformations???) et réagir dans les blogs et les courriers des lecteurs de ces mêmes journaux. Merci au SB de le faire autant que possible, mais cette communication doit être beaucoup plus large!

  3. « le dos aux fidèles et le regard tourné vers la Croix, orientant ainsi l’attitude et la disposition de toute l’assemblée »
    ”Orientant”, c’est à dire indiquant aux fidèles l’orient, ”tourné” vers Jérusalem, le lieu du Golgotha, comme ont été construite toutes les églises et cathédrales de l’occident chrétien (sauf empêchement matériel topographique ou urbain), qui sont ”orientées” architecturalement vers la Croix.

  4. Comme il est amusant de voir le Pape taxé de “conservateur”…
    Cette réaction des médias est malheureusement assez logique, car le Pape travail très activement à redonner tout son sens à la messe en mettant fin aux “guerres” liturgiques, et en redonnant du sacré là où parfois les choses laissaient à désirer. Le monde n’aime pas quand la messe est bien dite

  5. Une question de “bon sens” en quelque sorte!Mais il y en a qui en sont tout retournés !Ce n’est qu’un début, poursuivons la réorientation des esprits qui passe par celle des attitudes corporelles.

  6. Le Figaro a publié un autre artcile plus détaillé dasn son édition papier. Le premier était issu d’une depeche d’agence. Bientot la réforme de la réforme !

  7. En fait cela mérite tout de même l’attention. En effet, même si ce n’est pas un « retour vers le rite ancien », ni même vers l’ancienne forme du rite, il s’agit d’un signe fort, d’un exemple donné aux clercs catholiques. Car il existe un véritable terrorisme de la pensée, en France et ailleurs, face au fait même d’envisager la possibilité de célébrer « dos au peuple ». Et l’on sait que précisément dans les décennies qui ont précédé les clercs ont fait bien peu de cas de ce qu’imposait le respect du mobilier sacré et de la disposition antique d’une église.
    Le pape prend donc tout un ensemble de gens, qui comprend des évêques et des prêtres, et aussi des animateurs liturgiques, à rebrousse-poil. Et c’est fort bien.

  8. Il faut par ailleurs signaler que le Pape célèbre tous les matins la messe en italien dans sa chapelle en étant tourné vers l’autel (mais ça, les media gauchistes n’en avaient pas eu vent… Ils sont vraiment pitoyables quand ils s’y mettent !).
    http://www.dailymotion.com/video/x1tzu2_la-messe-privee-du-pape-benoit-xv
    Quand les journalistes qui parlent du Pape auront une once de connaissance de la liturgie, ils pourront scribouiller sur leur feuille de chou. […]
    Mélanger “conservatisme”, “traditionalisme”, “rite tridentin”, “forme extraordinaire”, “fanatisme”, “intégrisme”, “messe en latin”, “dos au peuple”… Aaaaaaaaaah ! Vraiment ces media sont impayables… Enfin, ils nous avaient déjà habitué à ce type de raccourcis.

  9. @ Pascal G :
    “Orientant” : cela signifie tourné vers l’Orient.
    Or un Japonnais tourné vers l’Orient se détourne de Jérusalem.
    L’Orient est le coté du Soleil levant symbolisant le Christ ressuscité.
    Et si certaine église (comme St Pierre à Rome qui est tournée vers l’Ouest) ne sont pas tournée vers l’Orient pour cause de topologie inadéquate, d’autres (comme Notre Dame de Chartres) sont sur un axe propre à une autre symbolique de la Lumière (NO-SE de mémoire, à vérifier, qui est le cas de la majorité des cathédrales dédiées à Notre Dame).
    On remarquera que Benoît XVI célèbre toujours “ad Orientem” à Rome, sauf que St Pierre est “à l’envers” donnant l’impression qu’il célèbre “face à l’assemblée”.

  10. L’article du Monde en ligne sur cette messe est un petit bijou ! Du grand journalisme (d’opinion).

  11. Ce qui est important et plein d’espérance pour l’UNITE des cathos est comme le dit le précédent post du SB : “c’est la première fois qu’il le fait PUBLIQUEMENT.”
    Je suis donc très satisfait que les médias en parle comme ça les “cathos tièdes” sont informés. Et ce bien que les médias soient orientés…comme d’habitude. Fallait pas s’attendre à des “vive le
    Pape” de leur part !…
    Bref, on est papiste où on ne l’est pas !

  12. Une telle réaction des médias n’est hélàs guère surprenante, mais plutôt révélatrice de l’esprit et de la crainte qui les animent: la crainte du retour de la vraie religion catholique dans l’Eglise, celle qu’ils combattent depuis toujours, en se faisant les portes drapeaux de l’internationale anticléricale.
    C’est là, la tactique traditionnelle qui consiste à crier très fort avant d’avoir mal dès que le moindre signe avant-coureur d’un courant contraire à l’idéologie dominante semble s’élèver. Mais ne nous voilons pas la face, le combat est loin d’être gagné.

  13. En résumé : dos au peuple, c’est pas bien, mais dos à Dieu, c’est bien.
    Je ne me souviens plus de l’auteur de : “face au peuple et fesses à Dieu”. Je l’ai entendu à Radio Courtoisie.

  14. Ave,
    Pour ma part, j’ai déjà servie des messe Paul VI orientée au maître autel de St Germain l’Auxerrois, et je ne regrette vraiment pas ! La messe de Noël à ND de la Nativité de Bercy (Paris 12) étais orientée durant la première partie (liturgie pénitenciel, etc.). C’est fou comme l’orientation du prêtre oriente les fidèles vers la croix. Jamais, je n’ai vécu un Confiteor en telle harmonie entre les paroles et le corps. Hier j’ai participé à une messe face au peuple dans une chapelle et c’étais criant de voir que le prêtre étais surexposé : il se tenait la majeure partie du temps derrière l’autel face à lui. Il fallait faire un véritable effort pour se tourner corps et âme vers le tabernacle.
    Bref, je vote des deux mains pour du Paul VI orienté. Je pense que la différence la plus grave entre les deux missel est le calendrier liturgique. J’espère que Benoît XVI harmonisera les calendriers liturgique afin que la paix liturgique vienne.
    Cordialement,
    Étienne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services