Benoît XVI : droits des femmes, des hommes, des enfants et devoir de l'Etat

Tout est lié :

"Dieu confie à la femme et à l'homme, selon leurs spécificités, une vocation et une mission particulière dans l'Eglise et dans le monde.

Je pense ici à la famille, communauté d'amour ouverte à la vie, cellule fondamentale de la société. Dans la famille, la femme et l'homme, grâce au don de la maternité et de la paternité, exercent ensemble un rôle irremplaçable à l'égard de la vie.

Dès le moment de leur conception, les enfants ont le droit de pouvoir compter sur le père et la mère qui prennent soin d'eux et les accompagnent dans leur croissance.

L'Etat, quant à lui, doit soutenir, par des politiques sociales appropriées, tout ce qui promeut la stabilité et l'unité du mariage, la dignité et la responsabilité des conjoints, leur droit et leur devoir irremplaçable d'éducateurs de leurs enfants.

Par ailleurs, il est nécessaire que la femme ait également la possibilité de collaborer à la construction de la société, en valorisant son « génie féminin » caractéristique".

Sur le "génie féminin" cité ici, la remarquable lettre aux femmes de Jean-Paul II de 1995.

Sur la dignité de la femme, l'encyclique mulieris dignitatem du même Pape.

3 réflexions au sujet de « Benoît XVI : droits des femmes, des hommes, des enfants et devoir de l'Etat »

  1. india

    bonjour,
    Lorsque vous faites une citation, vous serait il possible de mettre une référence précise ce qui nous rendrait la tâche plus facile?
    [On le fait à chaque post et de façon systématique : il suffit de suivre le lien hypertexte proposé. JL]
    En tout cas un grand merci pour votre blog vraiment fort intéressant.

Laisser un commentaire