Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Benoît XVI demande de ne pas céder devant la culture hédoniste

Heureusement que Benoît-et-moi est là pour nous traduire les homélies du Saint-Père, très vites déformées par nos grands médias qui s'obstinnent à y trouver des indications politiques… A Venise, devant plus de 300 000 fidèles, Benoît XVI a déclaré :

B "aujourd'hui, cette appartenance au Christ risque de se vider de sa vérité et de ses contenus les plus profonds; elle risque de devenir un horizon qui, seulement superficiellement – et dans les aspects plutôt sociaux et culturels – englobe la vie ; elle risque d'être réduite à un christianisme dans lequel l'expérience de la foi en Jésus crucifié et ressuscité n'illumine pas le chemin de l'existence […]. Cette attitude tend malheureusement à se répandre aussi dans votre terre: ceci advient quand les disciples d'aujourd'hui s'éloignent de la Jérusalem du Crucifié et Ressuscité, ne croyant plus en la puissance et en la présence vivante du Seigneur. Le problème du mal, de la douleur et de la souffrance, le problème de l'injustice et de l'oppression, la peur des autres, des étrangers et des lointains qui arrivent sur nos terres et semblent attenter à ce que nous sommes, portent les chrétiens d'aujourd'hui à dire avec tristesse: nous espérions que le Seigneur nous délivrerait du mal, de la douleur, de la souffrance, de la peur, de l'injustice.

Il est nécessaire, alors, pour chacun de nous, comme cela est arrivé aux deux disciples d'Emmaüs, d'être enseignés par Jésus: d'abord, en écoutant et aimant la Parole de Dieu, lue à la lumière du mystère pascal, afin qu'elle réchauffe nos cœurs et éclaire nos esprits, et nous aide à interpréter les événements de la vie et à leur donner un sens. Ensuite, nous devons nous asseoir à la table avec le Seigneur, devenir ses hôtes, afin que sa présence humble dans le Sacrement de son Corps et son Sang, nous restitue le regard de la foi, pour regarder tout et tout le monde à travers les yeux de Dieu, à la lumière de son amour. […]

P Même un peuple traditionnellement catholique peut, toutefois, ressentir de façon négative, ou assimiler presque inconsciemment, les répercussions d'une culture qui finit par insinuer une façon de penser dans laquelle est ouvertement rejeté, ou subrepticement caché, le message de l'Evangile. Je sais ce qu'a été et ce que continue d'être la hauteur de votre engagement à défendre les valeurs éternelles de la foi chrétienne. Je vous encourage à ne jamais céder aux tentations de la culture hédoniste et à l'appel du consumérisme matérialiste. […]

Autour d'Aquilée se trouvèrent réunies des populations de langues et de cultures différentes, rendues convergentes non seulement par des exigences politiques, mais surtout par la foi dans le Christ et par la civilisation inspirée par l'enseignement évangélique, la civilisation de l'amour. Les Eglises générées par Aquilée sont appelées désormais à renforcer cette antique unité spirituelle, en particulier à la lumière de l'immigration et de la nouvelle situation géopolitique en cours. La foi chrétienne peut certainement contribuer à la réalité d'un tel programme, qui vise au développement complet et harmonieux de l'homme et de la société dans laquelle il vit."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services