Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Belle histoire…

L'ancien légionnaire sauve un nourrisson d'une mort certaine :

" Le bébé, Roxanna, tout juste 2 mois. Il n'est même pas 18 heures, en ce mardi après-midi à Géant. Véra et Ludovic Martinache font leurs courses avec Julio, leur petit garçon de 7 ans, et Roxanna. « Elle est devenue toute rouge, s'est tétanisée, les yeux exorbités », raconte le père qui a encore du mal à se remettre de ses émotions. Il prend le bébé à bout de bras, traverse le magasin en courant vers l'accueil. « Vite, vite, appelez les pompiers, ma fille va mourir ».

L'agent de sécurité s'approche, et avec un sang-froid incroyable examine l'enfant posée sur le comptoir de l'accueil et entame rapidement un bouche à bouche et nez, en même temps qu'un massage cardiaque externe à deux doigts sur le nourrisson. « Elle ne respirait pas. Malgré les insufflations, rien… L'air ne passait pas ». Il regarde si le bébé n'a pas avalé sa langue. La mâchoire est serrée. Le sauveteur garde tout son calme et parvient même à rassurer Julio, le « grand» frère qui s'inquiète et n'arrête pas de s'enquérir : « Qu'est ce qu'elle a ma petite sœur ? ». « Elle va bien ». À force, à force, il lui semble qu'un filet d'air parvient à passer. Il persiste, veut y croire quand tout d'un coup, ça y est. Il sent que c'est bon, approche sa joue, le bébé respire. Les sapeurs-pompiers arrivent, enfin. Roxanna est vite mise sous oxygène et c'est là, dans le camion des secouristes, qu'elle se mettra à crier. « Ils sont arrivés très vite mais le temps nous a semblé interminable », confie le papa. « À moi, aussi », abonde Laurent Viateur.

Hier, les parents ont souhaité rencontrer celui qui a sauvé la vie de leur bébé. « Aux urgences, on nous a dit que sans lui, Roxanna ne serait plus là. On l'a vue morte, elle était raide, ne bougeait plus », rapportent les parents encore sous le coup de l'émotion."

Partager cet article

7 commentaires

  1. n’est ce pas…!
    les legionnaires sont loin d’etre des assassins sanguinaires qu’une certaine presse se complet à nous presenter.
    article paru sur la Depeche edition de l’Aude.
    Legio Patria Nostra.

  2. Belle histoire et bravo au sauveteur !
    J’en profite pour glisser un conseil bien à propos : pour avoir effectuer ces gestes, ce sauveteur a été formé : c’est UNE journée de formation.
    Alors, n’hésitez pas : c’est à la portée de tous (surtout vous les parents !) : les secouristes – essentiellement les pompiers – n’arrivent que rarement avant 5 mn (voire 15 à 20 hors agglomération) et tout se joue dans les 5 premières minutes…
    La défense de la vie passe aussi par là !

  3. merci à l’armée qui forme des hommes maîtres d’eux-mêmes et capables…
    merci d’une mère à lui et à eux

  4. Voilà un “fait divers” plaisant à lire !

  5. Et une bonne nouvelle de temps à autre donne un regain d’optimisme sur le genre humain. Félicitations à l’ancien légionnaire et agents de sécurité secouriste

  6. Un Para de Bayonne sauve une Mamie agressée et arrête l’un des auteurs, un Légionnaire sauve la vie d’un bébé …. N’y aurait-il que les militaires pour se préoccuper de leur prochain ? Dans tous les cas, BRAVO SOLDATS !!!!

  7. Ne mériterait-il pas plus la Légion d’Honneur que les pipoles à la c… ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services