Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Belle croissance de l’Institut du Bon Pasteur

Ordinations SSVP 1En ce samedi 23 juin, l’église Saint-Eloi de Bordeaux était comble. Le Cardinal Raymond Leo Burke, cardinal patronus de l’Ordre de Malte, y venait en effet pour ordonner 6 jeunes hommes issus du séminaire Saint-Vincent-de-Paul, la maison de formation de l’Institut du Bon Pasteur : 2 diacres et 4 prêtres. Belle promotion en ce temps de pénurie d’ordinations, qui fait de cette communauté la troisième institution non diocésaine à fournir le plus de prêtres séculiers en France cette année.

L’Institut du Bon Pasteur, érigé en 2006 avec la permission du pape Benoît XVI, s’est vu confier par le Saint-Siège la mission de promouvoir, sous son autorité directe et au service de toute l’Eglise, un apostolat traditionnel ordonné à la célébration des sacrements dans la forme extraordinaire du rite romain. L’abbé Vincent Baumann, directeur du séminaire Saint- Vincent-de-Paul, explique :

« Il s’agit, selon ces modalités spécifiques, de contribuer à l’élan de nouvelle évangélisation que les derniers papes ont appelé de leurs vœux ».

Ce sont aujourd’hui 45 prêtres qui s’acquittent de cette tâche au sein de l’Institut, dans le cadre de paroisses, de chapelles, d’écoles ou d’hôpitaux.

Ordinations SVVP2Fort de 35 séminaristes encadrés par 5 prêtres, ce séminaire est installé dans le village de Courtalain (28), dans le diocèse de Chartres. Au cours des 6 ans qu’ils y passent en moyenne, les futurs prêtres reçoivent une formation intense et complète. Aux offices et aux cours qui en constituent le cœur s’ajoutent les nombreux services qui permettent le bon fonctionnement de la maison et habituent les séminaristes à assumer des responsabilités et à garder le sens du réel. Sport, musique et autres activités de détente cultivent en eux le sens de l’équilibre et leur donnent de cultiver leurs talents. Enfin, l’animation d’un patronage et la participation à plusieurs pèlerinages au cours de l’année, ainsi que des camps, colonies et stages en paroisse l’été leur font acquérir les bases de la vie pastorale qu’ils auront à mener une fois prêtres.

Dans l’homélie qu’il prononça à l’occasion des ordinations, le Cardinal Burke a encouragé les ordinands en ces termes :

« Vous serez particulièrement bénis et renforcés dans votre ministère sacerdotal par votre fraternité avec vos frères prêtres de l’Institut du Bon Pasteur et avec les autres prêtres dans le ministère apostolique (…) Vous serez confrontés à de grands défis, à l’indifférence pour la foi (…) et même à la persécution dans l’exercice de votre charité pastorale. Ne vous découragez pas. Ne vous dérobez jamais à vos devoirs sacerdotaux d’enseigner, de sanctifier et de gouverner le troupeau de Dieu ».

De quoi galvaniser ceux qui étaient sur le point de rejoindre leur première affectation, dans l’un des 15 diocèses où leur institut est en charge d’une maison, en France, au Brésil, en Pologne, en Colombie, à Rome et en Ouganda. Attirés par une telle perspective, 9 candidats ont décidé ces derniers mois d’entrer au Séminaire Saint-Vincent-de-Paul.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services