Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Culture

Beautés de notre France : « Manière de montrer Meudon »

Avec plaisir, et parce que l'actualité comporte aussi des belles pages, je relaye bien volontiers cet article de Philippe-Guy Charrière, membre associé de l'Association des Journalistes du Patrimoine, sur ce beau livre de Franck Devidjian qui paraît aujourd'hui :

MmM"Tout parisien a entendu parler de Meudon, à deux pas de la capitale.

Mais qui sait encore aujourd'hui que Meudon possédait, avant la révolution de 1789, deux splendides châteaux sur le même site entourés de jardins grandioses assortis d'une perspective de 3,5 km, bien plus impressionnante que celle de Versailles ? Mais oui, vous avez bien lu : que Versailles !

Qu'en reste-t-il de nos jours ? Peu de choses. Le « Château-Vieux », construit vers 1520, fut incendié en 1795 et démoli sur ordre de Napoléon 1er qui se réserva toutefois le « ChâteauNeuf ». Ce dernier avait été construit sous Louis XIV par Jules-Hardouin Mansart. Il subit un incendie en 1871 ; restaurable, tout comme les Tuileries à Paris, il fut finalement entièrement remanié, arasé en partie et transformé en observatoire astronomique.
Reste le cadre, lui aussi très dégradé. Car cet ensemble comprenait une belle terrasse, une grotte artificielle, une orangerie et des jardins aménagés par le fameux André Le Nôtre, qui y construisit une époustouflante perspective sur un terrain irrégulier et difficile, allant de l'Avenue du Château (vers Sèvres et la Seine) au haut du Tapis Vert (vers Meudon-la-Forêt), se prolongeant même dans la plaine de Trivaux.

Louis XIV était particulièrement fier de ce domaine. Comme il le fit pour Versailles quand il écrivit sa « Manière de montrer les jardins de Versailles » (plusieurs textes existent, rédigés entre 1689 et 1705 ), il rédigea (ou peut-être son fils, le Grand Dauphin, mort à Meudon précisément), une, « Manière de montrer Meudon ».

Si la « Manière de montrer les jardins de Versailles » avaient été rééditée en 1982 par Madame Simone Hoog, Conservatrice au Musée National du Château de Versailles (éditions de la Réunion des Musées Nationaux ; 80 pages), rien n'avait été fait jusqu'à ce jour concernant Meudon".

Commande auprès de l'auteur, Franck Devidjian, ici avec d'autres informations passionnantes comme ce site où est restitué le château sous Louis XIV.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. En effet, Meudon était beau, comme le palais de Saint-Cloud son très proche voisin, rasé lui aussi à la fin du 19ème siècle.
    Du 16ème au 19ème siècle, du roi soleil à Céline, Meudon était beau.

  2. Il semblerait que cela soit l’église de MAZION en Gironde et non celle de Surgères.

  3. Il y a aussi Marly dont on a tous les plans.

  4. Merci à ce donateur. Il en sera récompensé au centuple.

  5. Petite précision, l’église concernée est celle de MAZION en Gironde (près de Blayes) et non celle de Surgères en Charente Maritime.
    bonne journée

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services