Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Culture

Battons-nous pour notre langue !

L'alerte est une nouvelle fois donnée pour protéger et sauvegarder la langue de Molière, notre langue maternelle – et pas celle du parent 1 ou 2 – que nous avons en dépot pour la conserver, la faire vivre et connaître et la transmettre. Bel article de Claude Hagège, professeur au collège de France : 

"
La France n'est certes que la source historique, et non la propriétaire exclusive de la langue française, que partagent avec elle, à travers le monde, les soixante-dix-sept Etats et gouvernements constituant ensemble l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Du moins jusqu'ici. Car le projet de loi Fioraso, qui veut imposer, en faveur de l'anglais, une très large extension des exceptions au principe du français langue de l'enseignement, des examens et des concours, pourrait avoir pour conséquence, du fait de la valeur symbolique d'un acte de sabordage du français par la France officielle elle-même, un doute croissant quant à la légitimité de la promotion de cette langue par les autres pays francophones. Heureusement, quelques espoirs subsistent : le directeur du Salon du livre du Beyrouth me disait, à la fin d'octobre 2009, en un français aussi classique que sa voix était sereine et teintée d'ironique mépris : "Laissez là vos alarmes : si la France torpille le français, d'autres pays seront toujours là pour le revigorer et galvaniser sa diffusion !"

On se demande, pourtant, d'où peut bien venir, en France, cet acharnement contre la langue française. De la monarchie à la République, surtout aux heures les plus tragiques de cette dernière, tout illustre ce dicton : "C'est par sa langue que vit une nation." Les dirigeants de la nation française sont-ils donc saisis d'une pulsion d'autodestruction ? A supposer que tel ne soit pas le cas, tout francophone lucide ne peut qu'adresser aux gens de pouvoir à Paris et aux intellectuels malvoyants qui les inspirent, le message suivant : "N'entendez-vous pas s'esclaffer les étudiants étrangers que votre exorbitante et naïve assuranceprétend attirer dans vos universités et vos écoles par un enseignement en anglais, alors qu'il n'y est pas langue maternelle ? Ne voyez-vous pas que les mieux informés d'entre eux commencent à avoir pitié de votre dérisoire servilité face aux mécanismes du profit, et à se demander quelle déplorable aliénation vous torture, alors qu'ils respectaient jusqu'ici la culture et la langue françaises ? Allez-vous protéger enfin vos tympans contre les sirènes des universitaires liés par des conventions avec des établissements anglophones, et qui n'ont pas encore compris que c'est en utilisant le français qu'ils accroîtront le prestige de leurs travaux, et non en mordant le sol devant l'anglais ?" (suite).

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

21 commentaires

  1. “A supposer que tel ne soit pas le cas”
    C’est sans doute là que le bât blesse.

  2. ” Quand un peuple tient sa langue, c’est comme s’il tenait la clef de sa prison. ”
    (Frédéric Mistral, cité en provençal par Alphonse Daudet dans La dernière classe/ Contes du Lundi)

  3. A signaler: le recteur de l’Institut catholique de Paris, dans une profonde inspiration dont seul le clergé français a le secret, a rebaptisé, l’année dernière, ce vénérable institut en “Catholic university of Paris”. A pleurer!

  4. Les journalistes enfreignent en permanence la loi Toubon sans jamais être inquiété(e)s !
    “Sociétal” au lieu de “social”, “live” au lieu de “direct”, “replay” au lieu de “rediffusion” etc.., etc..
    A se demander également ce que fait l’actuel Ministre de la Culture pour défendre la langue française !
    Il est vrai que même Caliméro a enjoint au CESE de rejeter les 700.000 pétitions citoyennes au prétexte qu’elles relevaient du champ “sociétal” (anglicisme pas reconnu par l’Académie française) et non du domaine “social”. Et M.Delevoye s’est couché! (un recours a été engagé auprès du Tribunal administratif de Paris :http://www.francecitoyenne.fr/index.php/recours-concernant-le-refus-de-saisine-du-cese/)

  5. À l’attention de Buffalo
    Alors que pour wikipedia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_catholique_de_Paris, a priori peu suspect d’intégrisme, on trouve bien Universitas catholica parisiensis au-dessus de ce sceau en langue anglaise!

  6. Je suis très heureux que le Salon Beige s’intérese – enfin – à ce problème gravissime. Il y a des lustres que j’essaie, avec des moyens qui ne sont pas les siens, de mobiliser l’opinion sur le sujet. Sans réaction. Pourtant tout se tient ! La langue anglaise a été retenue comme langue universelle… alors qu’aucun acte international ne l’ait décidé. Mais la langue anglaise est – ne l’oublions pas – la langue de la Franc-Maçonnerie, fondée à Londres le 24 juin 1717 – jour de la Saint Jean ! Ceci explique celà!

  7. Je souffle dans la corne de brume de David, je m’égosille, je trépigne, je crie, je sonne les cloches de mes compatriotes pour la langue française depuis des décennies, je m’arrache les cheveux en lisant les journaux tant les auteurs sabordent le français…
    “Réveille-toi, ô toi qui dors,
    Relève-toi d’entre les morts,
    Et le Christ t’illuminera !”

  8. Ces politicards socialistes, sont non seulement vendus à la francs maçonnerie, mais aussi aux services d’influence U.S. !
    Ils sont tellement obsédés par leur convoitise et leur ambition égoïste qu’ils s’offrent à tous ceux qui leur promettent une belle carrière.

  9. L’aristocratie Russe parlait FRANÇAIS entre eux .
    Mais presque tous les précepteurs et trices provenaient de Suisse Française où nous avons un excellent français !
    Le dernier précepteur du tsarovich était Pierre Gillard du canton de Vaud !
    Lorsque nous, de suisse française parlons en France, nous sommes toujours SURPRIS de l’ignorance de la langue de bien
    des français !
    Ma foi quand pour 70 on dit 60/10 au lieu de septante, pour 80 on dit 4/20 au lieu de huitante et pour 90 on dit 4/20/10 au lieu de nonante, il ne faut pas s’étonner du reste !!!

  10. Barret Max, les gens ont tout accepté. Pourquoi les diplômes comme la licence, la maîtrise, le doctorat, sont-ils devenus le “master” ? Pourquoi ont-ils accepté que l’anglais soit enseigné à l’école primaire ? Combien de personnes “pleurnichent-elles” parce-que les français ne seraient pas bons en anglais ? Qu’ils commencent par bien apprendre le français !

  11. Tant vaut la langue, tant vaut la culture.
    La langue anglaise est imposée aux forceps pour être l’outil du mondialisme, elle ne se prête pas à la spéculation philosophique, le Cardinal Newman faisait des cours à ses élèves en français lorsque l’anglais était trop défaillant.
    La langue Française a fait l’admiration de tous les peuples, pour eux elle était la plus belle parlure du monde, Frédéric II de Prusse,le pote à Voltaire ne lisait qu’en français, sa bibliothèque n’ était composée que d’ouvrages en français.
    L’attaque contre le Français vient du fait très simple qu’il s’agit de la langue des Roys de France et de la Fille Aînée de l’Eglise, c’est là que le bât blesse pour ses ennemis, regardez le nombre et la qualité de nos écrivains, et celui des anglais, chez nous , il y a le Génie, chez les anglais il n’y a que quelques polards pour relever le niveau, et le forcing imposé dans les sciences.

  12. Bonjour,
    Il existe une pétition (près de 8 700 signatures à ce jour) pour exiger le retrait de ce projet totalement contraire aux intérêts de la France :
    http://www.petitions24.net/contre_la_loi_esr_fioraso_parce_que_pour_la_langue_francaise
    A faire circuler au besoin !

  13. Il y a fort longtemps que le ver est dans le fruit à ce sujet !

  14. L’Académie Française confirme l’analyse de l’UPR et demande au législateur de renoncer à la loi Fioraso
    http://www.u-p-r.fr/actualite/france/lacademie-francaise-confirme-lanalyse-de-lupr-et-demande-au-legislateur-de-renoncer-a-la-loi-fioraso

  15. une pulsion dautodestuction)oui c’est bien de cela qu’il s’agit et dans de nombreux domaine.mais quand on a vendu son ame au diable il ne peut en aller autrement,il conduit ceux qui ont ecouté sa voix et l’ont suivi.

  16. Mais il me semble qu’en ce moment , c’est plutôt la langue de bois et la langue de vipère qui est officialisée en France !

  17. Détruire une langue vivante est un CRIME CONTRE L INTELLIGENCE DE L HUMANITÉ (pas le journal, la société de hommes de bien, donc pas les associaux) .
    Il faut dire que le crime n’est que la dernière étape après tous les délits.
    Titres de journaux sans verbes, acronymes, apparition de Nouveaux verbes qui sont du premier groupe, enfin créolisation par réduction du contenu compréhensible, sensible, intelligent des journaux …
    Mais surtout confusion; par exemple un couple ce n’est pas un Duo sauf au cabaret.
    CABARET c était pas une revue musical qui fit FURHER ?
    Plus sérieusement, il est normal que ces gens veuille supprimer la langue qui NOMME LE MONDE. Mais voilà, quand le langage sera Babelifié, le fromage Roquefort sera une masse informe. Car l expérience et la compétence auront aussi disparu.
    Ils retourneront sur leur DÉSERT MARTIEN, d où ils n’auraient jamais du s extraire.
    Il y a aussi la trahison des intellectuels, gens de langue, mais sans compétence particulière que de discuter sur l apparence des choses. Il s en trouve beaucoup qui n ont jamais transpiré derrière un établi ou une perceuse, mais qui cependant connaissent et jugent de tout … allégrement. Tyrannie de la Pensée pour la Pensée, par la Pensée ;o)
    Saint BENOIT patron des Bénédictins voyant ses moines s’échapper vers les folles contrées de l INTELLECTUALISME, mis en place le travail MANUEL. Car disait il : LA VÉRITÉ, POUR AVANCER, S APPUIE SUR LA VÉRITÉ.
    La langue Française est un Joli conteneur de la VÉRITÉ.
    Pépin LA HURE, chef de guerre et cruciverbiste.

  18. @ Antoinette Ducret
    Il suffit de lire les actes notariés de l’Ancien régime, les termes “septante”, “octante” et “nonante” étaient couramment utilisés par les Français de cette époque.

  19. Gravissime!Organiser l’enseignement en anglais dans l’Université en France,c’est tuer un génie propre.Et les assassins sont des ministres!

  20. Il y a des décennies que la Langue française est attaquée, bafouée, ridiculisée bien souvent par les français eux-même … y compris hélas par certains catholiques, ces derniers estimant lors de conversations que c’est un “combat d’arrière garde et dépassé” !
    Aujourd’hui nous payons la facture de ce mépris ouvertement affiché, le nivellement des cultures devant le rouleau-compresseur anglophone est engagé.

  21. Antoinette Ducret
    Vous avez raison, d’autant plus que les Italiens, par exemple, disent Settanta, Ottanta,Novanta , les vieux de certaines régions de France, proches de la vôtre utilisaient encore ces mots d’origine latine il y a peu.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services