Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Banqueroute de la Sécu en 2011 ?

V C'est le bruit qui court. La semaine dernière, la commission des finances de l'Assemblée nationale n'a pas adopté le projet de loi de financement de la sécurité sociale. Les députés UMP n'étaient pas assez nombreux en commission et le rapporteur UMP Marie-Anne Montchamp s'est abstenu. Elle a jugé que le PLFSS était "insuffisant" car "il met en lumière les limites du système et l'insoutenabilité des déficits dès 2010".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Et celle de la France???

  2. Il y a encore de quoi lever de la dette et des impôts, donc de quoi perpétuer encore un peu ces déficits chroniques.
    Si banqueroute il y a, ce sera parce que tout endettement supplémentaire sera impossible, ce qui pourrait arriver si la bulle de l’endettement des Etats venait à éclater. Mais le problème dépasserait alors celui de la Sécu.

  3. – La France est en faillite…ce n’est pas Mr FILLON qui l’a dit il n’y a pas si longtemps ?
    – Si les finances des ménages étaient dans la même situation que celles du pays…eh bien nous serions tous en prison !
    – Quels sont les pays qui doivent de l’argent à la France au titre de la sécu ?
    – La dernière fois que Boutef’ est venu chez nous se faire soigner, qui a payé ?

  4. On peut économiser en ne remboursant pas :
    les pillules en tout genre, les avortements,
    les opérations esthétiques de confort, n’accorder la CMU qu’à ceux qui ont cotisés etc… la liste n’est pas exhaussive !
    La rumeur dit aussi que les organismes d’état ne paient pas toujours les cotisations de leurs salariés, est-ce vrai ?

  5. Si j’en crois une interview d’Eric Woerth dans le Figaro du 27 octobre 2009, au lieu de s’attaquer aux abus de la CMU et de l’AME, on va s’en prendre aux malades couverts par l’ALD !Comme le dit le ministre, dans sa langue de bois administrative :”il faut avoir une gestion plus active de ce système”.

  6. en dehors du fait que la sécu est devenue un systéme passoire qui rembourse des dépenses non médicales et qui a des créances impayées ,n’est ce pas une obligation de s’aligner sur les directives européennes de libre concurrence ?

  7. Clandestins et autres bénéficieront toujours plus que les autochtones du soutien médical…à moins que la situation économique ne fasse lever le nez des “sales blancs (au chômage) de la France moisie” (comme disent les gauchistes et rappeurs) qui pourtant votent majoritairement UMPS !
    Je me souviens de multiples joutes peu courtoises (!?) des deux côtés, par Radio Courtoisie interposée, entre Lesquen et Reichman sur la possibilité de ne plus passer par la Sécu.
    Où cela en est il ?
    Peut être que l’Etat lui même va nous demander de ne plus passer par le régime commun pour le conserver pour les “autres”, les “discriminés”, etc…. ?
    Les choses évoluent tellement rapidement que cela ne m’étonnerait presque pas !

  8. Il paraît que :
    Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n’est pas reversée, 7.8 milliards
    Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée. 3.5 milliards
    Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu, n’est pas reversée 1. 6 milliards
    La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n’est pas reversée 1,2 milliards
    La part de TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée. 2.0 milliards
    Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards
    Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards
    En faisant une simple addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros. Qu’attendent nos dirigeants pour prendre toute mesure nécessaire à la récupération de ces sommes et effacer ainsi le déficit de la sécurité sociale ?

Publier une réponse