Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Baisser les dépenses plutôt qu’augmenter les impôts

Lu dans Le Monde :

D"La France n'a pas d'autre choix que de faire baisser le niveau de son endettement public (1 700 milliards d'euros), qui la prive de marges de manoeuvre budgétaire et qui pèse sur sa croissance. […] Pour le résorber, la plus grande part du chemin restera à parcourir en 2013 et 2014. Telle est en substance la teneur du message que la Cour des comptes délivre dans son rapport public annuel pour 2012, remis mardi 7 février au chef de l'Etat.

En présentant, mercredi, les grandes lignes de cette somme à la presse, le premier président de la Cour, Didier Migaud, a insisté sur la nécessité de conduire l'effort de redressement dans toutes les entités publiques (Etat, sécurité sociale, collectivités territoriales) et de le faire porter davantage sur les dépenses que sur les recettes"en raison du niveau déjà atteint par les prélèvements obligatoires dans notre pays".

[…] A compter de 2013, "la mobilisation de nouvelles recettes atteignant ses limites, le volet des dépenses devrait apporter une contribution beaucoup plus importante au redressement des comptes publics", a insisté M. Migaud. Pour ce faire, a-t-il dit, l'effort doit être " ciblé ". "Les dépenses inefficaces devront être identifiées et réduites voire supprimées. A lui seul, l'Etat finance aujourd'hui plus de 1 300 dispositifs d'intervention. Qui peut dire qu'il n'y en a pas d'inutiles ?", s'est-il exclamé."

Quelques pépites de la Cour des Comptes :

"Les Hôpitaux de Marseille ont dépensé 14 millions d'euros depuis 2005 pour mettre en place le dossier médical informatisé… qui n'est toujours pas en place. Le prestataire retenu, sans références en France, employait le conjoint de l'agent chargé de conduire l'appel d'offres."

"Plages du Languedoc : La Cour dénonce les conditions d'attribution des concessions de plage au Grau-du-Roi "où des sous-traités ont été attribués à des proches de la municipalité".

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. s’il veut baisser les dépenses en Francs c’est beaucoup mieux qu’en euros…dommage,qu’on a l’euro

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!