Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement au Portugal : à quoi sert le référendum ?

Le ministre socialiste portugais Antonio Correia de Campos a pris position en prônant au Centre Culturel de Belén le «oui» à l’avortement lors du référendum qui devrait avoir lieu en janvier. C’est ce jeudi que le Parlement portugais est appelé à se prononcer sur la question de la tenue du référendum. Le ministre a ajouté qu’en cas de victoire du «non», le gouvernement fera appliquer la «loi actuelle» (modifiée à sa demande) qui légalise l’avortement pour raisons de santé de la mère, en cas de malformation fœtale ou de viol. Et il le fera au «sein du Service national de santé ; ou en dehors» s’il le faut. Et il y aura plus de planning familial et plus d’information sur les contraceptifs. Le ministre compte sur une ample coopération pour mettre fin aux poursuites visant les femmes coupables d’avortements clandestins.

Autrement dit, que les Portugais le veuillent ou non, l’avortement légal fera partie du paysage portugais. Mais forcément, si l’épiscopat portugais ne s’oppose pas clairement à ce projet criminel, il est évident que, comme en France, la loi passera comme une lettre à la poste.

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bref ce référendum ne sert à rien, si ce n’est à ‘libérer’ des péniches d’euros pour la propagande ‘électorale’ pendant 6 mois pleins, les trois derniers étant légaux.
    Genre ‘zégoïsmes nationaux et replis zidentitaires ‘ tels qu’il nous a fallut subir 3 mois avant le début officiel de la campagne référendaire TCE 2005, suivis de 85% des mêmes pendant les trois mois suivants, puisque parlemement rouge-noir-blanc notre ‘de gouvernement’ était d’accord. On voit que, rafinement portugais 2007, même perdu, le résultat référendaire ne changerat rien. Mais quels budgets de ‘com’ entre temps !!
    Ouais !!! Vive le progrès écharpe rouge 2007 !! Ouais !!

  2. L’esclavage est un crime contre l’humanité,l’avortement aussi !

  3. Allez-vous enfin comprendre que c’est le but ultime de la démocratie.

  4. Vous allez me trouver pessimiste, mais l’avortement c’est comme pour l’Europe : si le référendum ne donne pas le résultat escompté, on en refera un autre et encore un autre; ou alors on passera par une autre voix : le but n’est pas de faire ce que le peuple veut : le but, c’est que le peuple vote comme on veut qu’il vote…
    Une sorte de manipulation. Parce que je vous parie que si le oui remporte, on est pas près de revoir un débat démocratique sur le sujet.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services