Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement : Un évêque quitte Amnesty International

Un évêque catholique anglais, monseigneur Michael Evans, a décidé de quitter Amnesty international pour protester contre sa position en faveur d’une dépénalisation de l’avortement :

"Le plus important des droits de l’Homme est le droit à la vie. Une
organisation de défense des droits de l’Homme devrait tenir compte de
la vie humaine la plus vulnérable qui soit
: celle de l’enfant dans le
ventre de sa mère (…) La question de l’avortement est si fondamentale dans la pensée
catholique que ce sera difficile pour les catholiques de rester
impliqués [dans l’organisation]
".

Ai
Le soutien d’Amnesty International à la culture de mort n’est pas récent :

  • Déjà en mai 2006, l’évêque de Calgary avait évoqué cette dérive pour annoncer qu’il cesserait de soutenir cette organisation. Le Vatican avait alors déjà réagi.
  • Une nouvelle offensive commençait un an plus tard : en mai dernier,la branche américaine de l’organisation posait, en cherchant à les dissimuler, les prémices de son action en faveur de l’avortement. Un mois après, le Vatican suspendait son soutien à Amnesty International.

Il y a des points non-négociables pour les catholiques. Monseigneur Michael Evans vient de nous le rappeler par des actes.

Lahire

Partager cet article

2 commentaires

  1. S’il n’y avait que la question de l’avortement…Certains mettent vraiment longtemps à comprendre!

  2. C’est une décision satisfaisante et encourageante. Elle montre que des évêques ont encore conscience de leur mission qui n’est pas confinée à des questions liturgiques. En France, il serait bien que certains de nos prélats prennent ouvertement position. Pas tellement sur le problème de l’avortement que sur d’autres sujets politiques sans avoir peur du politiquement incorrect ou plutôt du laïquement incorrect

Publier une réponse