Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France

Avortement : Marine Le Pen reprend le programme de 2007

E-deo a retranscrit les propos tenus hier par Marine Le Pen au sujet de l'avortement, face à Henry de Lesquen sur Radio courtoisie :

M "J'ai déjà à de multiples reprises, y compris sur votre antenne, répondu sur l'avortement en vous disant que je considérais que l'avortement était un drame et que le fait que l'avortement n'ait pas diminué dans son nombre devait profondément remettre en cause le système. En réalité, on est quasiment dans l'incitation à l'avortement aujourd'hui, c'est à dire que le Planning familial qui au départ, au départ hein, devait normalement servir à proposer aux jeunes femmes toute une série de choix, évidemment celui de garder son enfant dans des structures avec des aides économiques, éventuellement proposer l'adoption prénatale, en réalité a contribué, et croyez-moi je trouve ça terrible, à provoquer à l'avortement, à inciter à l'avortement en présentant cela comme une mesure qui n'avait aucune conséquence autre qu'un acte médical. Bon, tout cela est à changer, c'est-à-dire qu'il faut réintroduire dans la société française le respect de la vie de manière générale et il faut à nouveau donner aux femmes, et ne subventionner peut-être que cela, les structures qui donnent le choix aux femmes française et eux jeunes filles françaises de conserver leur enfant soit pour l'élever soit éventuellement pour le faire adopter compte tenu du fait qu'il y a dans notre pays des milliers de couples qui attendent d'adopter un enfant et il y a très peu d'enfants à adopter. En l'occurence, ces lois sur l'adoption sont à revoir.

En revanche je pense que la suppression pure et simple de la loi Veil est absolument inapplicable en l'état. Il faut d'abord tourner la société française vers le respect de la vie, donner la possibilité aux femmes française qui le désirent de conserver leur enfant alors même que pour un grand nombre, hélas elles ne le font pas, pour des raisons économiques. Je sais que c'est triste à dire. Qu'on va me dire que la vie passe au-delà de  l'économie. Bien sûr, c'est facile à dire sauf quand on est une femme avec 3 enfants et qu'on tourne le dos au 4ème parce qu'on n'a pas les moyens, parce qu'on n'a pas le logement, parce qu'on n'a pas d'emploi ou parce que son mari n'en a pas, ou parce qu'on a été abandonnée ou parce qu'on a été quittée ou pour mille autre raisons.

En revanche lorsqu'à nouveau on aura refait une grande politique nataliste, à nouveau on aura mis en place des aides pour la famille qui sont absolument essentielles, on aura mis en place au niveau régional comme nous l'avons réclamé à de multiples reprises au FN des aides au niveau des régions pour les jeunes femmes qui sont dans cette situation et qui sont en difficulté, alors il sera temps de faire un référendum sur ce sujet, ce qui a toujours été la position du FN sur ce sujet. (…) Entre 1986 et 1988, le Front national avait un groupe à l'Assemblée nationale, ce groupe a déposé une proposition de loi. Dans ce groupe il y avait des gens que vous connaissez bien comme Bruno Gollnisch, comme George-Paul Wagner (…) et cette proposition de loi ne visait pas à revenir sur la loi Veil, cette proposition de loi visait à supprimer le remboursement de l'avortement, et c'est tout ! Voilà, donc je ne crois pas trahir en l’occurrence la ligne du Front national, je suis exactement dans la ligne du Front national, et ce depuis 25 ans".

Dans le programme du FN de 2002 (pdf 187 pages), on trouve ceci :

"l’avortement, mettant en cause un tiers, l’enfant à naître, ne peut être tenu pour légitime ; quant à la Nation, elle doit pourvoir à sa continuité dans le temps. Allant donc contre le Bien commun de notre pays, les lois sur l’IVG seront abrogées."

Dans le programme de 2007, le FN a introduit l'idée de lois pro-natalité et pro-famille suivies d'un référendum sur le sujet, sans indiquer clairement (comme si cela allait de soi), que le FN militerait alors pour l'abrogation des lois sur l'IVG. Nous avions alors proposé une réflexion sur le sujet. Elle s'avère toujours actuelle.

Partager cet article

36 commentaires

  1. Tentative peu encourageante de se réconcilier les électeurs catholiques…

  2. Michel Janva, il n’y a rien à ajouter aux différents faits que vous mettez en regard. Et à ce titre, il faut remercier le Salon Beige de la qualité des informations et des analyses consultables sur notre blog préféré, quelles que soient nos positions respectives.
    MLP est partisane de la théorie du “moindre mal”, théorie qui appartient à la thèse libérale. Elle ne veut pas abroger la loi Veil. Elle pense pouvoir mettre en place une politique pro-famille contraire à la législation de mort qu’elle souhaite garder en l’état. C’est irréaliste. En fait, je pense que MLP donne des gages insuffisants aux amis de la culture de vie (politique incitative) mais qu’elle ne mettra jamais en place une politique resepctant le droit naturel et chrétien. Attendre que les Français soient sensibles à la culture de vie et soumettre la question du meurtre d’enfants innocents au référendum, c’est grotesque et inacceptable quand on est catholique ou tout simplement de bonne volonté.
    Là encore, on voit toute la différence d’idée et de stratégie avec Bruno Gollnisch qui a déclaré qu’il vise l’abrogation de la loi Veil (il a dit “changer la loi”) et son remplacement par une législation juste et efficace pour accueillir et protéger la vie de la conception au terme naturel.
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/10/avortement-bruno-gollnisch-veut-changer-la-loi.html#comments
    Bruno Gollnisch se situe en dehors de la théorie du “moindre mal” qu’il rejette totalement (voir lien précédent). Les choses sont donc bien claires pour tout le monde maintenant. Inutile de dire MLP a dit ou BG n’a pas dit. Les faits sont là, têtus, infalsifiables, dérangeants peut-être, mais ils sont là. Débattre en dehors de ces faits, ce ne serait plus débattre.
    [Je note quand même que MLP reprend simplement le programme du FN de 2007. Que BG soutenait aussi. MJ]

  3. @ MJ,
    J’ai été assez dure envers cette campagne calamiteuse de 2007 et j’ai pointé du doigt cette capitulation de nombreuses fois, en citant notamment la dépêche AFP du 19/12/2006 initiant l’infléchissement doctrinal du FN sur ce sujet capital
    http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20061219.FIG000000196_le_pen_enterine_l_evolution_du_fn_sur_l_avortement.html
    Cela m’a valu bien des injures et des attaques en tout genre. Je regrette qu’à cette époque Bruno Gollnisch soit resté dans le silence. Que pouvait-il faire d’autre ? Tout était à revoir dans cette campagne, des discours jusqu’aux affiches !
    L’important est qu’aujourd’hui BG prend position, de manière claire et définitive, comme il l’a fait dans le passé en rédigeant le programme du FN de 2002.

  4. Je ne pense pas que la défense de la Vie soit une priorité du programme de Marine le Pen. Vraiment, toutes ces divisions dans le parti national français sont à déplorer, ce n’est pas étonnant que notre pays connaisse le chaos.
    Il n’y a pas de paix possible tant que se pratique l’avortement, comme disait si clairement Madre Teresa de Calcutta. Mais malheureusement, nos politiciens sont au dessus de la sagesse des Saints.

  5. J’ignore ce aue MLP pense du sujet, peut-etre est-elle favorable au droit à l’avortement, mais sur la tactique à adopter, elle a raison : abroger la loi est infaisable aujourd’hui et il faudra d’abord promouvoir une culture de la vie au sein de la societe française et selimiter dans un premier temps à ne pas rembourser l’acte.
    En revanche, l’argument de la femme seule dans le besoin tient de moins en moins car il existe tellement d’aides et de subventions ! On voit tellement de personnes à faible revenus partir en vacances, acheter des ordinateurs ou des iphones qu’il doit bien avoir un peu de place pour un enfant !

  6. Comme il ne peut pas y avoir de parti catholique, les catholiques vraiment catholiques n’étant, en France, qu’une infime minorité, n’importe quel choix électoral sera, de toute façon, le choix d’un “moindre mal”. Il n’y a rien à faire pour rendre respectable la démocratie. C’est un système vicié dans ses principes mêmes. Plus : c’est une absurdité philosophique, car le peuple est, par définition, l’ensemble des sujets d’un souverain. Un peuple qui se gouverne lui-même, c’est un corps qui prétend se passer de sa tête. L’autorité légitime, c’est Dieu. Une société qui refuse d’être théocratique est forcément une société de malfaiteurs.
    [Une minorité peut avoir du poids, si elle combat de façon intelligente.
    Je ne vois pas pourquoi, la théocratie serait le seul système valide. Avec qui à la tête ? Un cardinal ? Pas très crédible ce genre de réflexion.
    MJ]

  7. BG n’a rien dit en 2007 sur le programme du FN mais rien dit non plus en 1987 quand son groupe à l’Assemblée Nationale a déposé une proposition de loi mettant fin au remboursement de l’IVG et non à l’IVG elle-même.
    Par ailleurs, je crois que vous oubliez tous la stratégie qui a prévalu à la création du FN en 1972. JMLP a été choisi comme vecteur d’unité et de compromis entre les différentes familles de la droite nationale pour aller à la bataille électorale. Aujourd’hui, Marine est prête à assumer le même rôle. Il ne s’agit pas de rêver d’un FN aligné sur les positions nationales-catholiques mais d’un FN fédérant les forces d’opposition nationale à l’Etablissement et acceptant en son sein une composante nationale-catholique influente. Un FN qui se réduirait à BN avec à ses côtés Bernard Antony et Carl Lang n’a aucune chance de conquérir l’électorat.
    [Je ne vois pas le rapport avec la composante nationale-catholique. Le combat pro-vie n’est pas spécifiquement catholique, c’est le devoir de tout être humain. MJ]

  8. Il me semble évident que la position de Marine Le Pen face à l’avortement est beaucoup trop “tiède” et ne correspond pas à la position que doit avoir tout vrai catholique(celle de défendre la vie dès son commencement et dans toutes les circonstances comme nous le demande Notre Saint Père le Pape Benoît XVI).
    [Pas seulement “tout vrai catholique”. Le combat pro-vie n’est pas une spécificité du Credo catholique, c’est la loi naturelle. Ce n’est pas un combat corporatiste, mais un combat pour tous. Ne réduisez pas le combat pro-vie à un combat catholique, même si l’Eglise est bien seule sur ce sujet. MJ]

  9. Un peu de patience !
    L’avortement est un crime, c’est un fait. Mais qu’on le veuille ou non, ce sont les électeurs, dans ce systéme démocratique pourri, qui porteront (j’espère) le FN au pouvoir et pas une minorité (ben oui, respectable) de catholiques. Et ces électeurs, qui pour une écrasante majorité de connaîssent RIEN à la politique (et qui souvent savent à peine écrire !) au contraire de vous tous, il ne faut pas les effrayer. Ben oui, Chochotte, je sais, ben c’est comme ça.
    Refuser de prendre en compte l’électoralisme, c’est finalement encore et toujours refuser la vérité appelée la prudence politique, c’est faire le même genre d’erreur que nos adversaires politiques quels qu’ils soient: “je pense que, je veux que…” et non “c’est comme ça”. N’est-ce pas toujours le pêché d’orgeuil ?
    ON NE REVIENDRA PAS EN UNE ELECTION SUR 30 ANS DE POLITIQUE DE MORT, admettez cette donnée une fois pour toutes.

  10. @ Solange
    On peut épiloguer sans fin sur la manière de faire passer un principe dans sa réalité concrète. Le risque du politique est aussi sa liberté, qui rejoint la liberté de jugement de chacun : entre les PNN et leur application, comment les mettre en oeuvre ?
    Est-il scandaleux de penser que ce que font les catholiques américains pro vie, convaincre par paliers, soit un modèle transposable en France ?
    Il ne suffit malheureusement pas d’un programme pour le rendre acceptable : le texte de 2002 demeure la base, mais la campagne de 2007 a proposé une méthode d’application politique, très proche de celle du MPF et de C. BOUTIN, soit dit en passant, avec lesquels Bruno GOLLNISCH pense des alliances possibles. Je ne suis pas certain car il ne l’a pas dit comme vous tenez absolument à le lui faire dire, que Bruno GOLLNIsCH soit opposé à cette méthode : il n’a JAMAIS dit abrogation immédiate, mais changer la loi.
    Vous devez accepter cette idée que quand on combat un mal, on n’y parvient pas en un instant : la drogue est illégale, et la lutte anti drogue laisse échapper d’énormes quantités consommées hélas, et une politique de renforcement de la famille et d’aide aux mères en difficulté laissera passer des avortements. Mais si chaque année, comme aux USA, comme en Italie, comme dans d’autres pays, le nombre en diminuait chaque année, cela démonterait que c’est possible, que la Vie et la Famille sont à nouveau favorisées, qu’elles ont un avenir et une valeur reconnues. Passer de 220 000 à 150 ou 100 000 avortements/an en qq années, ce serait la préparation à un revirement de la société. C’est la stratégie de l’épiscopat américain, et vous ne pouvez pas (au nom de qui et de quoi ?) vous ériger en censeur : l’un des principaux évêques américains animateurs de cette lutte pour la Vie est devenu au VATICAN l’un des cardinaux les plus proches de Benoit XVI.
    Le maximalisme verbal -un moralisme détaché du réel- ne remplacera jamais le réalisme dans les méthodes d’action -la charité possible.

  11. Bravo pour l’intervention de MLP
    Je suis d’accord avec elle sur sa position vis à vis de l’IVG
    elle explique exactement le problème réel qu’engendre ce drame.

  12. “Le respect de la Vie n’est pas seulement un principe catholique mais aussi un principe de droit naturel” : Je suis d’accord mais il se trouve que certains militants nationaux, éloignés du catholicisme ou assumant un héritage “païen”, ne comprennent pas le droit naturel de la sorte. Sans doute leur jugement est-il obscurci, mais si on se prive de leur coopération, on ne pourra jamais obtenir de résultats. C’était le sens même de l’adhésion au FN de Bernard Antony en 1984 alors qu’il savait parfaitement quel genre de militants s’y trouvait depuis l’origine… Et sans doute aussi le sens de son attitude prudente lorsque le groupe FN proposait en 1987 la suppression du remboursement de l’IVG et non celle de l’IVG…
    [la suppression du remboursement de l’IVG fait partie de la logique des petits pas pour limiter puis abroger l’avortement. C’est donc une mesure légitime et prudente. Ajoutons que c’est le RPR qui a refusé cette mesure, à une époque où beaucoup croyait encore le RPR pro-vie.
    Invoquer la présence de païens au jugement obscurci n’est pas un argument. C’est comme invoquer la présence de fils de harkis pour ne pas demander l’abrogation du droit du sol.
    MJ]

  13. Monsieur Janva
    Les néo païens sont favorables à l’avortement en général.
    Les fils de harkis sont déjà français. Par le droit du sang et donc la filiation, puisque leurs parents étaient français, parfois depuis plusieurs générations .
    [Mais qui sont donc ces “néo-païens” qui empêchent au FN de penser sérieusement ? Mystère.
    C’est un mauvais argument pour le FN que d’invoquer la présence des néo-païens. C’est pourquoi j’ai pris le mauvais argument des fils de harkis…
    MJ]

  14. @ PG,
    Je crois pas aux mesures minimalistes qui ne sont en réalité qu’un alibi pour ne pas agir. Vous et moi savons que MLP est opposée à l’abrogation de la loi Veil, la théorie du “moindre mal”, en plus d’être erronée, n’est ici qu’un cache sexe. Votre soutien à MLP est cohérent. Vous vous êtes ralliés à ce renoncement. J’en ai pris acte.
    Ma position, tout comme celle de BG, est nette : “IL FAUT CHANGER LA LOI”, ce qui veut dire en français et dans le contexte supprimer celle existante pour la remplacer par une autre en sens contraire. Vous qui reprochiez à BG de n’avoir jamais rien dit en ce sens, vous voilà servi ! Nous ne sommes plus dans le moindre mal ou l’incitation. Il s’agit d’une politique volontariste et réaliste qui associe la pensée politique et l’action politique. BG connaît la loi naturelle et chrétienne et entend bien la défendre et l’appliquer. Sans cela, la charité n’est qu’un mot et ne signifie plus rien.
    Deux lignes idéologiques et stratégiques s’affrontent (au bon sens du terme). A nous de choisir entre la position catholique et naturelle, et la position libérale et moderne.

  15. C’est impensable aujourd’hui déclarer vouloir abroger la loi Veil : ce serait un blocage immédiat .
    Par contre plus subtilement éduquer les français au respect de la vie , encourager la natalité chez les jeunes femmes dans le doute par des mesures financières , administratives … Faire en sorte que l’avortement devienne l’exeption .
    Promouvoir la vie plutôt que la mort
    [L’un ne va pas sans l’autre : on ne peut pas cacher l’objectif, même si on mène une politique des petits pas. Regardez aux USA. Nous agissons au grand jour et oui nous voulons abroger l’avortement.
    C’est contradictoire d’invoquer le blocage alors que ce blocage existe sur les sujets comme l’immigration. Alors le FN pourrait remettre en question le droit du sol et inverser les flux migratoires, malgré les blocages, mais pas l’avortement, à cause des blocages ? Cela ne tient pas debout.
    MJ]

  16. C’est « amusant » de lire chez certains tous mous qu’il est impossible de revenir en arrière, qu’il faut tenir compte du passé, de l’électorat et autre fariboles et billevesées…
    Croyez-vous qu’il y a 30 ans, lorsque les ennemis de la Vie ont fait voter leur loi mortifère, ils aient pris des gants avec le passé, l’électorat, etc. ?
    La loi est passée CONTRE l’avis MAJORITAIRE de la population française (et avec la complicité passive du clergé français)… Aujourd’hui, cet avis SERAIT minoritaire… Qu’importe ! Le peuple n’a jamais su ce qui était bien pour lui… sinon, ça fait belle lurette qu’il aurait mis à la porte tous les politiciens français…
    La seule attitude digne d’un élu pro-vie serait d’enclencher IMMÉDIATEMENT un processus de suppression de cette loi…
    Tout le reste n’est qu’engagement à reculons… c’est-à-dire pour être clair, un engagement CONTRE la vie…
    « Que votre oui soit oui et votre non un non ».
    Pour moi, la clause est entendue. MLP est une politicienne mais n’est pas une politicienne pro-vie. BG semble l’être quant à lui.
    Je le dis avec d’autant que convictions que je ne suis pas républicain pour deux sous !
    Prions la Sainte Vierge de nous envoyer des chefs dignes et vertueux !

  17. Je trouve assez consternant, qu’au moment où les thèses et mouvements de “droite” ou nationalistes, trouvent de plus en plus d’écho en Europe, la France soit incapable d’avoir, sans jeu de mots, un front uni des droites nationales. Et qu’au sein même du principal parti sensé représenter cette tendance, l’on se déchire ainsi.
    Le vieux fond gaulois, sans doute.
    Tout cela me conforte donc dans mon sentiment monarchique. La monarchie sera la dernière chance pour la France de perdurer.

  18. Vous semblez oublier qu’aux USA les anti-avortement acceptent souvent de cohabiter au sein du parti républicain avec des pro ou des mous. Pourquoi n’en serait-il pas de même au FN ? Bush était contre l’avortement et il n’a pas fait voter de réforme législative ou constitutionnelle renversant la jurisprudence de la Cour suprême.
    Votre position condamne le FN à rester un groupuscule. Si l’abolition de l’IVG est mise en avant de manière trop voyante, l’électorat ouvrier déchristianisé ne votera plus FN. Il ne sera donc pas possible d’entreprendre d’autres aspects du relèvement national : lutte contre l’immigration, contre l’insécurité, contre le marxisme rampant.
    C’est ce genre d’attitude qui contribue à me faire fortement douter, non de la défense de la Vie, mais de l’approche magistérielle romaine. En Grèce, l’Eglise orthodoxe condamne l’avortement mais elle collabore néanmoins avec les autorités civiles, qui admettent l’IVG, dans le cadre de l’existence d’une religion d’Etat et d’une constitution qui reconnaît l’existence de la Sainte Trinité : position souple et réaliste qui permet de continuer le bon combat dans tous les domaines de la vie sociale.
    [Aux USA, les pro-vie cherchent à éliminer les mous et les pro-mort lors des primaires.
    Buch ne pouvait pas faire voter de réforme : la jurisprudence étant celle de la Cour suprême, il n’y a que la cour suprême qui peut revenir dessus. Pour ce faire, Bush a nommé des juges pro-vie à la Cour.
    Il ne s’agit pas de “mettre en avant” l’IVG ou quoi que ce soit, cela relève de la stratégie politique, il s’agit de vouloir abroger la légalisation de l’avortement.
    MJ]

  19. @Solange. Je ne suis pas adhérent du FN donc ne voterai pas en janvier mais comment pouvez vous dire que BG dit qu’il veut abroger la loi veil alors qu’il commence en disant qu’il ne veut pas revenir à l’état antérieur à celle-ci. Si les mots ont un sens “abroger” veut dire “supprimer” pas “modifier”. Donc en substance mais avec des mots différents il dit la même chose que Marine et que le programme du FN d’ailleurs.

  20. La loi Veil est un mal en elle même. C’est à cause d’elle que je n’ai pas mis le bulletin Giscard dans l’urne en 1981.
    Cependant son application, les lois qui ont suivi sont pires.
    Le blocage qui existe sur cette loi n’est pas de même nature que celui qui existe sur le droit du sol. La majorité silencieuse est contre le droit du sol. La popularité de la “merveille” prouve qu’il n’en est pas de même pour la loi Veil.
    Dans le contexte actuel, on a donc tout intérêt, si l’on veut sauver des vies, à adopter la politique préconisée par madame Le Pen.
    Maintenant il ne tient qu’à nous à changer l’opinion. Le jour où il y aura autant de manifestants à la marche pour la vie qu’aujourd’hui pour la retraite, l’abrogation de la loi Veil sera, comme au Brésil, au cœur de la campagne électorale.

  21. @ Michel JANVA @PK
    Comparaison n’est pas raison.
    Le droit du sol n’existe pas dans un certain nombre de pays européens, dont l’Allemagne, où c’est le droit du sang qui s’applique : un ou deux millions d’Allemands des pays de l’Est (Sudètes, Allemands de la Volga, et autres pays) en ont bénéficié après la chute du Rideau de fer. Dans le cadre euroépen, la France n’aurait donc aucun obstacle majeur à surmonter : elle ferait ce que d’autres font depuis toujours.
    Par contre sur l’avortement, il est évident que le sujet est d’un autre ordre, plus important, mais touchant aussi beaucoup plus à la morale et aux comportements individuels, aux moeurs : on ne réforme pas les moeurs que par la loi, même si la loi a contribué à les dégrader jusqu’à banaliser la mort des enfants à naître.
    Le referendum est risqué : c’est une évidence, et l’exemple du DAKOTA montre qu’il faudra recommencer. Or, tout le monde raisonne ici, @Solange particulièrement, comme si l’abrogation de la loi VEIL, si elle était votée, devrait être irréversible : le FN n’aspire pas à abolir les élections, et s’il devait gouverner, il perdra un jour des élections. La loi VEIL serait-elle rétablie ?
    Seule une réforme des moeurs, un changement profond des mentalités, un consensus social dépassant les questions partisanes, permettra de pérenniser la défense de la Vie. On le voit aux USA, où malgré des échecs, dont le pire est l’élection d’OBAMA, il existe une quasi majorité des américains désormais pour rejeter l’avortement. A contrario l’exemple chilien démontre que l’avortement n’étant pas légalisé, est pratiqué massivement au point que le renouvellement des générations est à peine atteint.
    Se focaliser sur la seule loi ne prend en compte que l’aspect secondaire (dans les effets, non dans le principe) de la question.
    Le SB dans son étude de 2007 écrivait : “L’engagement à tenir ce référendum exclut-il la mise en oeuvre de mesures pro-vie “coercitives” intermédiaires ? Certaines, acceptables en l’état actuel de l’opinion publique, pourraient pourtant être rapidement adoptées par voie législative, par exemple le rétablissement d’un entretien obligatoire avant l’avortement incluant une information sur les alternatives.” C’est ce que vient de proposer M LP et certainement B. G. dans une loi nouvelle.
    “Enfin, le scénario référendaire de Le Pen a le mérite de rappeler qu’il ne s’agit pas pour les pro-vie de “prendre le pouvoir”, mais de convaincre leurs compatriotes. L’épisode montre aussi que les citoyens attachés au respect de la vie ne doivent pas attendre des partis politiques qu’ils soient le moteur du combat pro-vie en France. Cette bataille cruciale ne sera gagnée que si un mouvement pro-vie puissant se développe en-dehors des partis.”
    Si les mouvements pro Vie s’unissaient au lieu d’organiser trois marches, s’ils avaient une plate forme unique, des slogans uniques, une logistique unifiée, les politiques comprendraient mieux ce qu’ils veulent : or honnêtement, il existe un vrai cafouillage catholique sur la méthode politique pour faire reculer le fléau de l’avortement.
    L’honneur du FN, quoi qu’on pense de JM LP, de MLP et de BG (ce qui n’ aucun rapport ave cle sujet), a été de maintenir ce sujet dans son combat politique : au lieu de l’accabler de reproches, sarcasmes, voire diffamations, ne faudrait-il pas plutôt en prendre acte ?

  22. Le problème, c’est qu’on la sent encore moins à l’aise sur le sujet que Sarkozy ai Vatican. Je ne demande qu’à la croire. La seule chose, C’est que l’amoindrissement du programme du Fn sur la vie vient d’elle et c’est pratiquement la seule chose qu’elle ait faite. Pas étonnant que cela entretienne une suspicion…

  23. La position de Marine LP a plusieurs inconvenients 1° elle en profite pour relancer une gueguerre avec B.G
    2°au referendum si la majorite vote la mort pour les enfants à naitre que fera CESAR ?
    3°donner plus de moyens financiers aux familles nombreuses sans revision de la politique d’immigration , sans accompagnement de certaines familles c’est assez angelique
    4°Il ne serait pas bien perçu de liquider la loi veil mais la meme chose pour la loi gayssot ,la meme chose pour le retour au pays des delinquants etrangers ,la meme chose pour des mesures de reduction de la dette publique . tout est mal vu dans notre pays dés que l’on touche à un privilège ou que l’on heurte la sensibilité socialo ecolo larmoyante.Alors inutile d’elire, madame, un autre representant que Sarko qui sait s’adapter à toutes les situations,car si j’ai bien compris vous ne pouvez rien changer.Et au jeu si prisé du moindre mal ,il a eu le mérite de nous priver des lumieres de segolene qui aurait amené dans son chariot tout ce que nous combattons.
    A quoi servira desormais que des militants perdent leur place ,leurs amis ,leur réputation et prennent quelques mauvais coups ,en souvenir des jeux de mots scabreux du grand chef,pour defendre un programme que le premier DUPONT venu pourra defendre sans etre diabolisé ?entre l’insensée, JEANNE et sa petite troupe et les prudents conseillers de Charles VII +les fiers chevaliers anglais l’histoire et l’EGLISE ont choisi JEANNE pour l’éternité .

  24. Je constate que la position de Marine Le Pen est identique à celle de Christine Boutin.
    Lorsque Christine Boutin propose cela, elle devient l’icône des milieux cathos, elle fait partie de la commission truc muche du Vatican, elle a 4 pages dans Famille Chrétienne, etc…
    Mais quand c’est Marine le Pen, c’est considéré comme soit une position non sincère et hypocrite, soit une position sincère de femme moderne, divorcée, imprégnée des idées de son temps, bref une athée gauchiste…
    Bon, personnellement, moi cela me plait, et je voterai Marine Le Pen en 2012 mais je dois être un mauvais catholique aux yeux de tous les donneurs de leçons qui n’ont jamais eu le courage de se présenter à une cantonale partielle.

  25. L’ argument de Marine sur la législature 1986-1988 est n’apporte pas de l’eau à son moulin, au contraire! Le fait que BG et Wagner aient d’abord proposé d’interdire le remboursement de l’avortement pour rallier un maximum de député de la majorité et déconstruire la législation pro-mort par étapes n’empêche pas qu’ils seraient allé plus loin si leur proposition avait été votée. Et ils n’ont pas attendu un référendum ou je ne sais quelles “conditions favorables” pour le faire.

  26. Précisément:
    – la prudence politique est l’attitude de BG qui annonce ses intentions, mais qui agit par étape en déconstruisant toute la législation pro-mort en commençant par les lois qui peuvent rassembler le plus de monde dans l’hémicycle.
    – Certes, comme dit Marine, il faut favoriser un climat pro-vie. Mais attendre des hypothétiques “conditions favorables” me semble un argumentaire encore plus piteux que Nicolas Sarkozy pour satisfaire les catho.
    Actuellement, si je comprends bien, la seule chose que Marine Le Pen a modifié dans le programme du FN est de soumettre la question de l’avortement à un référendum. Vous pouvez trouvez cela encourageant. Moi pas!

  27. Les plus anciens se souviennent d’un discours lu par le député fn le malicieux LE CHEVALIER ,hué par les députés ..discours qui avait été, quelque temps auparavant , prononçé par… CHIRAC .Rien à espérer des droites tremblantes .

  28. A vouloir tout de suite dans la bouche d’un responsable politique et en faisant le choix de dénigrement, vous n’aurez rien !
    Alors faisons en sorte de peser dans le FN pour que les positions favorables à la vie y aient une place. Déjà la fin du remboursement plus un politique d’accueil de la vie peut être l’étape qui précède la fin de l’IVG.
    On ne donne rien aussi libéralement que son conseils …
    Alors en 2007 vous pourrez être butter sur vos positions pour finalement n’avoir rien alors réfléchissez !

  29. En 2007, le programme du FN était limité dans le temps. Il comprenait les propositions pour un quinquennat. Dans le domaine de la défense de la vie, le referendum était prévu au bout de la cinquième année après un travail intense d’ information des Français. Cette idée d’ un referendum était le moyen pour les rédacteurs du chapitre d’ évoquer la remise en cause de la loi Veil sans que la directrice de campagne , Marine Le Pen, ne s’en offusque.
    On ne peut pas reprocher à Bruno Gollnisch de s’être tu. Tout d’ abord, il avait été écarté de la rédaction de ce programme. Deuxièmement, lors du plus grand rassemblement de la campagne de 2007, à Lille, il avait demandé à ses partisans d’ être présents dans la Commission sociale ( et non famille) pour revendiquer une vraie defense de la vie.
    Enfin, tout cela se passait dans la dernière ligne droite de la campagne et il était impossible de demander à BG de ruer dans les brancards au risque de nuire à la candidature de Le Pen dont on attendait ( naïvement ) qu’ il réitère son score de 2002.
    une chose est sûre et certaine : Mme Le Pen n aurait jamais admis que l on remette en cause la loi Veil. Et elle n a manifestement pas changé d’ avis.

  30. Bravo à Marine LE PEN pour sa sagesse et son combat pour la Vie et la Natalité.
    Moins sectaire que certains ici, elle a la lucidité de savoir proposer des mesures crédibles et progressives, les seules qui aient des chances d’aboutir et de faire progresser la culture de Vie face à la culture de Mort.
    Les manifestations d’hostilité contre marine, proférées quoi qu’elle dise par un club d’aigris au sectarisme aveugle et malsain, relèvent du fantasme et démontrent, une fois de plus, que seule Marine a une stature véritable de Chef d’Etat.

  31. Vouloir soumettre aujourd’hui la question de l’avortement à référendum me paraît prendre un risque énorme !
    Le résultat serait massif et sans appel : les lois actuelles seraient au minimum reconduites en l’état et cela ouvrirait un boulevard aux “pro-mort” qui, en se sentant encore plus légitimés réclameraient (et probablement obtiendraient) d’aller encore plus loin: euthanasie et consorts….
    La lutte contre l’interdiction de l’avortement passe malheureusement par un très (trop) long combat…
    Rééducation des foules accompagnée de coups de boutoirs réguliers dans l’arsenal législatif existant….
    Bref, beaucoup de patience et malheureusement encore beaucoup de morts…
    Ou alors, notre “Famille” prend le pouvoir, impose, quintuple les effectifs militaires et les répartit sur tout le territoire pour mater les oppositions….

  32. pg,
    Pour votre information, ce n’est plus le droit du sang qui s’applique aujourd’hui en Allemagne.

  33. M.J. écrit : “le combat pro-vie n’est pas une spécificité du Credo Catholique, c’est la loi naturelle”.
    Si la loi naturelle (ou morale naturelle) allait de soi, aucune femme n’avorterait; si autant d’enfants sont supprimés chaque jour, c’est bien la preuve qu’une société SANS DIEU revient automatiquement à l’état barbare(même l’instinct maternel n’y est plus évident…).
    Le soit-disant “droit de la femme” à disposer de son corps et à tuer son propre enfant est en lui-même une négation de Dieu.
    Vous ne pouvez donc dissocier le combat pro-vie
    du credo catholique.
    [Ne mélangeons pas tout svp : le respect de la vie n’est pas une connaissance issue de la Révélation !
    MJ]

  34. Le respect de la vie est issu directement des Dix Commandements :
    TU NE TUERAS PAS
    C’est tout ce que j’ai voulu dire, comment peux t-on le nier ?
    Relisez le commentaire écrit hier par “le Christ est Roi”, TOUT Y EST DIT.
    [Les 10 commandements ne sont que la transmission de la loi naturelle -laquelle a été instituée par le Créateur- à l’homme, qui l’avait oublié. Mais ce n’est pas spécifiquement “catholique”, il ne faut pas tout mélanger. Le serment d’Hippocrate (l’original) obligeant les médecins à ne pas pratiquer l’avortement n’a pas été rédigé par des catholiques mais par des païens, éclairés par leur raison.
    MJ]

  35. Il est vrai que le combat contre l’avortement n’est pas bien “orchestré” : si tous les mouvements pro-vie s’unissaient au lieu d’organiser chacun leur “petite” marche pour n’en faire qu’UNE SEULE une fois par an à date fixe, il me semble que cela serait beaucoup plus motivant pour tout le monde, que nous pourrions vraiment “faire nombre” et que l’impact en serait donc vraiment plus important.
    [Je ne suis pas d’accord : le combat pro-vie doit être pluri-forme. Aux Etats-Unis, il n’y a pas qu’une marche annuelle, il y a plein d’actions, comme en ce moment les 40 jours pour la vie, avec prières devant les avortoirs. Il y a des marches locales, des veillées de prières et une marche nationale. En France, il y a aussi des prières publiques, une marche de prière avec salut du St Sacrement (samedi 16 octobre prochain) et une marche annuelle non-confessionnelle.
    Il faut accroître ces actions.
    MJ]

  36. Une histoire : il y a longtemps, une de mes voisines, femme d’officier avait trois jeunes enfants.*
    Elle n’en souhaitait pas d’autres ce qui était son choix.
    Elle a dit : si je suis de nouveau enceinte, je me tue.
    Elle a attendu son quatrième enfant et s’est tuée.
    Deux morts, un veuf, trois enfants élevés par leurs grands-parents, orphelins de leur maman.
    A méditer plutôt que de longs discours oiseux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services