Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Avortement : manque de crédibilité de Donald Trump

Unknown-36Donald Trump, il y a quelques années, se disait clairement favorable au droits des femmes à l’avortement. Désormais il est contre, sauf en cas de viol. Interrogé sur les sanctions à prendre si l’avortement devient illégal, il a osé déclarer

"Oui, il faudrait une forme de punition ; question, punir les femmes qui avortent ? réponse, oui, mais je ne sais quelle sanction précise".

Les associations pro-vie ont dénoncé immédiatement une criminilisation de la femme. Jeanne Mancini, présidente de la March for Life, a répondu :

"Le commentaire de Trump est complètement hors sujet avec le mouvement pro-vie, et encore plus avec les femmes qui ont choisi une telle chose aussi triste que l'avortement. Être pro-vie signifie vouloir ce qui est mieux pour la mère et le bébé. Les femmes qui choisissent l'avortement le font souvent en désespoir de cause, puis regrettent profondément une telle décision. Aucun pro-vie ne saurait jamais vouloir punir une femme qui a choisi l'avortement. Ceci est contraire à la nature même de ce que nous sommes. Nous invitons une femme qui est allée dans cette voie à considérer les chemins de la guérison, pas la peine".

Ses rivaux républicains l’accusent d’avoir parlé sans réfléchir et de pas connaitre son sujet.

Donald Trump a donc rectifié au bout de quelques heures, expliquant que les médecins pourraient être considérés comme responsables mais pas les patientes.

Partager cet article