Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Espagne

Avortement : le reportage qui a fait changer l’Espagne

Rentabilité commerciale, non respect de la loi, absence de déontologie, avortements tardifs, dégoût des praticiens… La réalité de l’avortement en Espagne dans un reportage de 9 minutes diffusé sur la chaîne généraliste Intereconomica TV. Attention, les images sont particulièrement dures à la fin.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Évidemment, aucun média français n’a repris cet édifiant documentaire !

  2. Ces pauvres filles, traumatisées qu’elles le veuillent ou non, car l’instinct maternel dont on ne parle jamais, est là, tout puissant, gîsant au fond d’elles-mêmes, garderont toute leur vie la trace indélébible de la mise à mort de l’enfant qu’elles portaient en elles. Sans doute mal éduquées, mal conseillées,n’ayant pas été élevées sainement, moralement, chrétiennement, elles ne savaient sans doute pas ce qu’elles faisaient en se donnant. Le mal vient de l’amont. Chasteté et virginité sont les garants les plus probables d’un mariage réussi, fécond et durable.

  3. j’avais vu ( en partie ) cette video sur Facebook …je n’ai pas pu aller jusqu’au bout …tellement j’ai été TRAUMATISEE par ce que j’ai vu …le cynisme des “tueuses” …l’ambiance glauque.. ces petits corps martyrisés, mes réveils nocturnes me reportent à cette vidéo ! C’est à VOMIR !
    Si certains de vos lecteurs ont les adresses mail de nos gouvernants …il faut leur envoyer cette video !
    Je suis mère de 7 enfants .

  4. Faire TRES ATTENTION avant de décider de regarder, surtout si vous êtes déjà convaincus.

  5. Je ne sais s’il faut remercier l’auteur de cette vidéo tant elle est effroyable. J’ai les yeux embués et l’envie de pleurer de douleur. Je suis père de famille, 4 enfants, je sais le bonheur que sont les enfants et leur fragilité. Et cette vidéo montre que ce sont les plus faibles et fragiles que l’on tue sous l’alibi de liberté et de progrès.
    L’incohérence et l’hypocrisie de notre société est la suivante : on considère que la vie ne commence qu’à partir de la sortie de l’utérus, et c’est alors seulement que tuer un enfant devient un crime. Mais avant la sortie de l’utérus, tout est permis. Quelle absurdité ! Des enfants naissent avant le terme de 9 mois, prématurés, grands prématurés et vivent bien, très bien. La vie ne commence pas au moment de la sortie de l’utérus mais avant. C’est donc que l’on peut tuer dans le ventre, dans le noir et la pénombre du placenta qui cache ces horreurs. Mais dès que l’enfant est sorti, il devient un être à part entière. Quelle hypocrisie !
    On tue des enfants en France. Le bébé avorté est traîté comme une chose, un matériel mort qui finit à la poubelle dans un sac plastic alors qu’il était VIVANT quelques minutes avant dans le ventre de sa mère, et qu’il a ses mains, ses pieds, sa petite tête qui sourira dans quelques semaines à ses parents. C’est un crime, le corps médical est complice.
    J’irai manifester à la Marche pour la Vie dimanche 19 janvier pour dire que l’avortement n’est pas un droit, ni un progrès, mais un acte très grave. Sans juger personne, mais que l’on ne présente pas cet acte médical comme plus de liberté et de progrès.
    Edouard

  6. C’est exactement cela le geste en est surprenant de rapidité :
    Il faut jeter promptement quelque chose sur l’enfant pour ne pas le voir !
    Surtout ne pas le regarder….
    Le cacher vite…
    La conscience ne peut pas supporter cela !
    “Je ne les regarde jamais” dit-elle….
    Forcément si on regarde la vérité vous explose à la figure.
    Chez nous on interdit les images, on ne veut surtout pas voir non plus…
    C’est trop violent… Trop affreux… Pour l’enfant ? Non ! Pour la conscience !
    Même des petits chaussons deviennent une agression insupportable !
    Pourtant il n’a pas encore été décidé que les petits chaussons soient vendus en armurerie !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services