Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement : le Collège national des gynécologues et obstétriciens français conteste les annonces d’Agnès Buzyn

Avortement : le Collège national des gynécologues et obstétriciens français conteste les annonces d’Agnès Buzyn

Cinq mesures ont été annoncées fin septembre par le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour améliorer l’accès à l’avortement, avec notamment un élargissement de l’IVG instrumentale aux sages-femmes dans les centres de santé.

Le Pr Israël Nisand, président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) s’insurge considérant qu’elles n’ont pas la formation chirurgicale nécessaire. Interrogé par Medscape, il juge ces « mesures surprenantes et inadaptées » et considère que, pour répondre à la problématique de l’accès – qui selon lui ne relève plus des réticences des médecins –, le gouvernement devrait plutôt s’inquiéter des maternités en souffrance et du sous-effectif chronique, susceptible d’entrainer de la maltraitance.

« Je m’étonne de voir de telles mesures annoncées par le Ministère alors que, ni le CNGOF, ni a priori les autres sociétés savantes n’ont été sollicitées en amont. »

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique