Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Avortement et Hollywood : Clint Eastwood ne cède pas au terrorisme intellectuel

Avortement et Hollywood : Clint Eastwood ne cède pas au terrorisme intellectuel

Fidèle à ses convictions conservatrices, Clint Eastwood n’a que faire des pressions de la culture de mort venant de quelques stars politisées d’Hollywood :

Le réalisateur de La Mule ne semble pas se préoccuper des protestations de ses collègues acteurs et réalisateurs à propos de la loi du «battement de cœur». Cet arrêté extrêmement sévère sur l’avortement a été signé par le gouverneur républicain de Géorgie Brian Kemp en mai dernier, entraînant une grande vague de protestation. Plusieurs dizaines de célébrités du cinéma américain, dont Ben Stiller (Zoolander), Alec Baldwin (Beetlejuice) et Alyssa Milano (Charmed), lui ont écrit, le prévenant qu’elles ne pourraient plus travailler «en toute conscience» en Géorgie si la loi était promulguée. Une énorme perte pour l’État qui est devenu au fil des années une destination populaire pour les tournages.

Clint Eastwood n’a pas l’intention de pas prendre part à ce mouvement et semble bien décidé à tourner son nouveau film The Ballad of Richard Jewell dans cette région. Une décision motivée par le réalisme qu’il veut insuffler à son œuvre. Un porte-parole de la Warner Bros a déclaré à IndieWire: «Nous avons pris la décision de raconter cette histoire fascinante – basée sur des personnes et des événements réels – dans les lieux où elle a eu lieu, c’est-à-dire à Atlanta et ses environs. Comme toujours, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires de production pour déterminer comment et où tourner ce film, afin de refléter au mieux l’authenticité du récit.»

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il est resté fidèle à ses principes depuis des décennies, dès les années 70, il était traité de facho par la gauche, pour son rôle dans l inspecteur Harry, dont les thèmes abordés sont plus profonds qu’ il n y paraît et ne se limite pas au calibre44 qu’ il porte, un grand acteur et réalisateur les gauchos sont stupides et intolérants, c est dans leur ADN, ce type est un géant et eux des nains ,à la fin, c est lui qui restera dans l histoire, pas ces pseudo acteurs minus.

  2. Un grand monsieur et un homme, un vrai avec des c….., loin des lopettes d’Hollywood et du monde du cinéma complètement pourri.

  3. En voilà un qui en a dans le pantalon ! Bon, maintenant, sans doute a t-il les moyens de vivre une retraite peinard si jamais le cinéma lui fermait complètement les portes, mais ça fait du bien de voir des célébrités dirent simplement “non” aux oukazes des bobos-gauchos !

    Le seul souci est que notre sympathique inspecteur de police aux méthodes musclées et efficaces n’est plus bien jeune, et qu’après lui, y aura t-il des acteurs qui oseront relever le flambeau de la liberté et du bon sens ?

  4. Bravo Clint!
    La perle rare du milieu cinématographique.
    Et pas des moindres artistes,
    Une réelle conscience humaniste.

  5. Notre sympathique Acteur et realisateur BON larron, se bat toujours bien et intelligemment contre la Bête et le Truand sous toutes leurs formes.

  6. Merci de nous rapporter le nom des “ss-tartes” de Hollywood soumis à la culture de mort afin de pouvoir boycotter leurs films (personnellement je ne connais que Ba(l)dwin. Tant qu’à Clint Eastwood plus ça va, plus je l’apprécie.

  7. CE est effectivement un grand cinéaste. Je reste cependant réservé sur certaines de ses positions, par exemple dans “Million dollar baby” qui aborde le thème de l’euthanasie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services