Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement : elles ont aussi tué le père

L'avortement tue un enfant. Le père devrait avoir un mot à dire sur la vie de son enfant. Seuls les idéologue de la culture de mort peuvent accepter le paradoxe qui impose d'un côté d'accuser – avec raison – les pères qui ne prennent pas leurs responsabilités face à leur paternité et d'un autre côté de prétendre que l'avortement ne concerne que la mère.

Illustration par cet exemple relaté par Jeanne Smits :

"Les services publics de la santé en Suède ont émis un blâme à l'égard d'une gynécologue qui, en 2010, a refusé de pratiquer un avortement sur une femme dont le mari avait demandé qu'elle trouve une « alternative » à l'intervention. Elle est accusée d'avoir dépassé le cadre de son mandat, d'avoir méconnu les droits de sa patiente et d'avoir indûment brisé le secret médical.

Dans un premier temps, la femme enceinte s'était présentée au cabinet du médecin en expliquant qu'elle ne voulait pas mener sa grossesse à terme, ajoutant que celle-ci n'était pas désirée et qu'elle se sentait mal. La gynécologue avait fixé une date pour l'avortement mais à la veille de l'intervention, le mari de la patiente était venu voir le médecin pour savoir s'il n'y avait pas d'autre solution. La gynécologue avait accepté d'en rediscuter avec elle.

La patiente avait alors répété sa volonté d'avorter, selon le rapport publié par le Comité national de la santé et du bien-être suédois. La gynécologue, cette fois, allait résister : elle annula le rendez-vous au motif que la patiente « ne semblait pas jouir de son équilibre mental ni être en mesure de prendre des décisions bien pesées », comme elle l'a expliqué au Comité pour se défendre. Elle la renvoya au contraire chez un conseiller où la patiente assura que son état dépressif était dû précisément à sa grossesse.

Par la suite, la patiente a dénoncé son gynécologue aux autorités en l'accusant d'avoir eu un comportement « insultant », parce qu'il l'avait dépouillée de son droit de choisir, qui selon la loi suédoise appartient à la femme seule."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Elle avait pourtant été fécondée par le père. C’est dénie négationniste de la réalité anthropologique.

  2. En même temps qu’on fait la promotion de l’avortement, écouté hier partiellement sur Sud Radio une petite entreprise qui grandit: ses acvitités : apprendre à chanter aux futures mères (s’en suit une longue kyrielle de bienfaits pour l’enfant in utero, puis une fois né ainsi que pour la mère).
    Donc il est possible d’un côté de dire qu’un enfant est un enfant, et de l’autre qu’il n’est rien.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services