Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Avocats sans frontière contre les livres islamistes appelant au meurtre à la Fnac

Photo_gwgMaitre Gilles-William Goldnadel, qui dirige Avocats sans frontières, se constitue partie civile contre la Fnac qui vend toujours des livres islamistes appelant au meurtre. Il avait été pressenti par l'Observatoire de l'islamisation pendant l'été 2014 pour faire cesser la vente chez Carrefour et à la Fnac d'un certain nombre de livres de référence de l'Etat islamique prônant le jihad, et ce malgré les assertions de Cazeneuve, qui estimait que "ce n’est pas un délit de prôner le jihad ". Suite au lièvre levé par l'Observatoire de l'islamisation, une pétition qui avait récolté plus de 17 000 signatures avait contraint les grands médias à se pencher sur l'affaire.

Me Goldnadel avait réussi à ce que Carrefour retire les ouvrages en question, suivi  par la Fnac, qui en retira certains, mais pas tous :

"Du côté de la Fnac, le chef du rayon religieux à la Fnac Montparnasse défendait encore la présence de La Voix du Musulman au printemps 2015, dont il connaissait le contenu que nous lui montrions, car selon lui « à ce moment là, il faut interdire aussi la vente du coran qui contient autant d’appels au meurtre ». Dont acte.

La Fnac céda à son tour, non par une action du ministère de l’Intérieur dont le seul souci est de ne pas donner raison aux « islamovigilants », mais par la personnalité médiatique de Me Goldnadel qui prenait les choses en mains.

Le Parquet de Paris n’a pas bougé non plus, comme nous le précise Me Goldnadel :

« La plainte auprès du Procureur de la République que nous avions diligentée –comme il l’était à prévoir- n’a pas été reprise à son compte par le Parquet de Paris. Conformément à la loi en vigueur, il convenait d’attendre trois mois avant que de pouvoir nous constituer partie civile et, ainsi, poursuivre la procédure sans l’assistance du Parquet. C’est donc ce qui va advenir à partir du mois d’octobre (2015). »

Si la Fnac a retiré de ses rayons La Voie du Musulman de al-Jaizairi, elle continue d’alimenter ses rayons (novembre 2015) avec les ouvrages du psychopathe Youssuf al-Qaradawi, dont son best-seller Le licite et l’illicite qui prescrit de tuer les homosexuels. Nous avons aussi trouvé à la Fnac Ternes un ouvrage du Frère Musulman Muhammad Al Ghazâli (1917- 1996), intitulé L’Ethique du musulman (éditions Al Qalam, 2012), où on lit :

« Certaines personnes mobilisées pour le jihâd obligatoire avancent avec la chair de poule (…) le délaissement du jihâd est une porte grande ouverte à l’infidélité » (page 45).

Dans la courte conclusion de cet imposant traité de droit mususlman, Ghazâli résume :

« Le jihâd, en matière de recommandation du bien et du mal et le jihâd avec les différents moyens pour faire triompher la Parole de Dieu relèvent de l’éthique que j’ai analysée en parlant de la politique de l’Islam intérieure et extérieure » (page 315).

Le temps judiciaire étant long, la Fnac peut encore diffuser ces ouvrages, mais la défense aura bien du mal à obtenir gain de cause. Nous tiendrons informés les lecteurs de l’Observatoire de l’islamisation des avancées de l’affaire."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.