Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Avignon : le maire Marie-Josée Roig s’enfonce

Reçu de la Communauté des chrétiens de France :

C "Nous arrivons au dernier jour avant la manifestation. Deux événements majeurs viennent de se produire aujourd'hui:

1) LVMH s'en va (et dit qu'il n'est jamais venu??)

Ca y est le dernier partenaire privé a officiellement quitté l'exposition Piss Christ. Le logo a disparu du site internet: http://www.collectionlambert.com/collectionpartenaires.html Et LVMH estime que le logo et la marque ont été utilisés à tort par les organisateurs et qu'ils ne sont pas sponsors. C'est un peu gros….. Mais on ne sait jamais. Attendons donc de voir si leur communiqué officiel qui a été demandé le confirme. Si on a rien d'ici 24h, alors ce sera pire.

2) Le grand mensonge de l'UMP

Il reste maintenant la député maire UMP seule face à ses responsabilités. Et là, c'est le Festival des mensonges d'Avignon qui commence. Le président groupe UMP Christian Jacob vient de répondre aujourd'hui:

"(…) J’ai immédiatement pris contact avec Madame Marie-Josée ROIG, députée-maire d’Avignon, afin de savoir dans quel contexte se situait cette exposition. Celle-ci m’a tout de suite précisé que la municipalité d’Avignon n’était aucunement organisatrice de cette manifestation, qui était le fait d’une collection privée présentée dans un lieu privé, sous la seule responsabilité du mécène qui en est à l’initiative."

Ah oui ? Dans la dépêche AFP du 11 décembre 2010 la député maire UMP déclare "Cette collection, je l'ai voulue (…)." Et dans la dépêche AFP du 9 décembre le directeur de cabinet de cette même député-maire UMP déclare "La ville affecte une subvention annuelle de 440 000 €"

Près de 73 000 personnes ont signé la pétition.

Partager cet article

14 commentaires

  1. La pitoyable agitation de Madame Roig fait singulièrement penser au sketch d' »Action discrète » sur la laïcité , mais hélas , ce n’est pas un sketch !
    Avec des collaboratrices de cet ordre ,l’UMP n’a pas besoin d’ennemis.

  2. Salut. Pour les logos du 1), la prochaine fois, pensez à faire une capture d’écran, ok ? Comme ça, on aura la page « avant » et la page « après », sans le logo qui a disparu entretemps. Tout cela est question d’organisation. Il ne reste qu’à nous améliorer à chaque fois, et à mettre cette amélioration au service de la guerre qui est entrain de s’ouvrir. Amitiés cordiales. Merci.

  3. Le nez de madame Roig s’allonge d’heure en heure …

  4. Internet a de la mémoire les francs macs

  5. Moi aussi j’ai envie de faire de l’art samedi sérano sera là
    car j’ai un projet l’uriner dessus avec tous les complices de cette ignominie

  6. les catholiques de ce pays se laissent de moins en moins faire

  7. C’est tellement privé que c’est lors d’une réunion à la PREFECTURE qu’ils ont décidé de rouvrir…

  8. Bah, elle sait bien que les cathos ne lynchent, ni n’insultent, ni font de représailles…
    En tout cas, elle aura montré son vrai visage…

  9. Le député de Paris, ancien ministre, et Professeur de Médecine Bernard DEBRE condamne l’attitude de M-J ROIG, maire d’Avignon.
    Lu sur sont site internet:
    Actualités
    « Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » ?
    Société | Ajouté le 14.04.2011 à 01H24
    Où en est-on arrivé en Avignon ? Madame le Maire, UMP, Le Conseil général du Vaucluse, le Ministère de la Culture financent une exposition « Je crois aux miracles » sur les religions, en particulier chrétienne. Ce serait tellement simple…
    Mais une image blasphématoire « Piss Christ » y est présentée : une photographie du Christ plongée dans de l’urine ! C’est odieux, sciemment provocateur, inacceptable. Imagine-t-on qu’il eut été possible de faire de même avec une représentation de Mahomet ? Les banlieues se seraient enflammées, certaines associations de lutte contre les discriminations, toujours si promptes, auraient porté plainte, l’Afghanistan se serait révolté et les Chrétiens auraient réprouvé, à juste titre, cette provocation.
    Mais voilà. S’il est impossible, heureusement, de blasphémer les autres religions, celà semble autorisé et même promu par les finances publiques – si abondantes – lorsque ce sont les confessions catholiques qui sont visées, sans grande originalité finalement. Cette attitude n’en demeure pas moins odieuse et sert finalement les extrémismes.
    La France est un pays judéo-chrétien. Il faut être fier de nos racines. La Chrétienté a parsemé notre pays de perles : cathédrales gothiques, chapelles romanes, culture sacrée, oeuvres cultuelles… C’est la Chrétienté qui a donné à la France son âme, sa force. « France, fille aînée de l’Eglise » : c’est une revendication. « France héritière de la Chrétienté » : c’est un constat.
    Au moment où la France accepte une immigration officielle, aux cultures variées, mais subit également celle, inacceptable, d’hommes et de femmes illégaux, de clandestins, il est plus que nécessaire que la Chrétienté soit ferme et fière. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faille critiquer ni l’Islam, ni les autres religions.
    Une nouvelle fois, des irresponsables osent, au nom d’une liberté d’expression galvaudée, salir une religion, car c’est bien le but. Curieuse conception de cette liberté d’expression qui de façon surprenante, s’exerce à sens unique, sans limite.
    Alors, je le dis d’abord à mon amie, Marie-Josée ROIG : « Pourquoi as-tu accepté cette provocation ? Coup de pub ? « Buzz » ? Tu aurais du refuser, non seulement au nom de la dignité, l’exposition de cette image odieuse au lieu de subventionner ce projet mais également refuser d’afficher dans ta ville ce « visuel » ».
    Pour l’auteur ? Je n’ai que mépris ! Est-ce de l’art ? Non bien sûr. L’art ennoblit l’homme, cette « production » est ignoble. Cet auteur est vraisemblablement dérangé, torturé et faible. Je dirais même aussi courageux dans sa pseudo contestation qu’intelligent.
    Quant à ceux qui comme moi, sont révoltés, je leur dis : « Vous avez raison ! Votre combat, lui intellectuel, vous honore. Je suis à vos côtés. Exigeons le retrait de ces images insultantes et mettons un terme à leur subventionnement ».
    Pr Bernard DEBRE
    Ancien Ministre
    Député de Paris

  10. Mais ils s’appellent tous Pinocchio dans cette lamentable affaire : j’ai rien fait , j’ai rien vu, c’est pas moi c’est l’autre..
    Pauvres types !

  11. Il y a peu, un maire a annulé une manifestation privée pour cause d’infraction à la moralité. Il s’agissait de lancés de nains. Aujourd’hui, le maire peut arrêter cette exposition par le biais.

  12. Oh! Bernard Debré ne peut ignorer le réel de la situation …
    On se souvient en effet de bénéton et ses affiches scandaleuses, des « peintres » modernes et leurs « créations » délirantes, des provocations satanistes des livres anti-Christ, des mêmes désormais dans les publications destinées à la jeunesse, des propos immondes des radios sexualisées, etc.
    La liste est longue et ancienne, certains se souviennent de Hara-Kiri la magazine qui avait inauguré la série de l’impunité et que l’on fait ressortir comme héro de guerre actuellement.
    Mais de quelle guerre s’agit-il ?
    De celle toute psychologique de la déconstruction avant la « reconstruction »: le pire est devant.

  13. quand m Debré a la tête de l’ump ???,
    assez de tous ces guignolos!!!

  14. Les collectivités publiques ne peuvent subventionner les cultes; cela n’emporte t- il- pas pour ces collectivités l’interdiction de subventionner ceux qui attaquent les cultes ?

Publier une réponse