Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Avancée pro-vie en Grande-Bretagne ?

Le Parlement britannique examine un projet de loi qui prévoit que la femme rencontre un conseiller et dispose d’une semaine de réflexion avant d’avorter. Cette mesure devra être votée à l’unanimité pour figurer dans l’agenda du Parlement. Pour le Dr Anthony Cole, directeur de l’association anti-avortement l’Alliance pour l’éthique médicale,

"la loi n’a aucune chance de passer" ; "mais si un grand nombre de députés s’expriment en sa faveur, cela pourrait envoyer un message fort au gouvernement".

En Grande-Bretagne, "il n’est pas rare qu’un médecin refuse l’intervention". Ann Furedi, directrice du Service britannique de conseil à la grossesse qui pratique 50000 avortements par an, déplore le manque de médecins : "nous avons de plus en plus de mal à recruter de jeunes médecins pour nos centres". "Les praticiens réalisent de plus en plus que les enfants à naître sont déjà humains", estime le Dr Cole. 25% des médecins généralistes usent de la "clause d’objection" prévue par la loi.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]