Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : JMJ

Aux JMJ, le Pape n’est pas la “star”

Lu sur Sandro Magister :

B "La préparation des Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid, au cours desquelles Benoît XVI interviendra, est entrée sa phase finale, la plus fébrile. Mais on voit aussi fleurir des questions concernant les raisons de tels rassemblements de jeunes autour du pape. Déjà, au moment du changement de pontificat, beaucoup de gens avaient pensé et dit que ces Journées étaient plus adaptées à Jean-Paul II qu’à son successeur. Mais Benoît XVI ne les a pas interrompues. Et il n’a pas renoncé à s’y rendre. Les Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid sont les troisièmes auxquelles il participe, après celles de Cologne en 2005 et celles de Sydney en 2008.

Au contraire, il n’a pas manqué d’y introduire des nouveautés. À partir de celles de Cologne, l'adoration silencieuse et prolongée de l'eucharistie. Et, à Madrid, la confession sacramentelle de quelques jeunes par le pape en personne. Mais les objections n’ont pas disparu pour autant. Même dans le monde catholique, les sceptiques continuent à être nombreux. Ils considèrent que les Journées Mondiales de la Jeunesse sont "une sorte de festival rock en version ecclésiale, avec le pape comme star", ou "un grand spectacle, certes beau, mais pas très significatif en ce qui concerne la question sur la foi ". Benoît XVI ne s’est jamais dérobé face à ces objections. La preuve en est que les citations que l’on vient de lire sont de lui, textuellement. Faire la synthèse des critiques pour y répondre ensuite, c’est dans son style. Il l’avait fait après les Journées Mondiales de la Jeunesse de Sydney, lors du discours qu’il avait adressé à la curie romaine à Noël 2008.

[…] Et bien, dans son discours à la curie romaine, le pape, méditant sur ces voyages, déclara que "leur véritable sens" consiste uniquement à "servir la présence de Dieu dans le moment présent de l'histoire". Lors des voyages pontificaux, en effet, "l'Église se rend perceptible de façon publique, et avec elle la foi, et donc au moins la question sur Dieu. Cette manifestation en public de la foi interpelle désormais tous ceux qui tentent de comprendre le temps présent et les forces qui œuvrent en lui". Et d’expliquer, tout de suite après ces considérations, sa conception des Journées Mondiales de la Jeunesse. C’était la première fois qu’il communiquait sa pensée à ce sujet de manière aussi approfondie et dans un langage aussi direct. Pour comprendre dans quel état d’esprit le pape Benoît XVI se rendra à Madrid, il suffit de l’écouter à nouveau.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]