Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Hier, fête du bienheureux Casimir Grelewski, prêtre martyr jugé “dangereux” par les nazis

Lu ici :

"Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire du bienheureux Casimir Grelewski, prêtre et martyr polonais du nazisme (1907-1942).

Le P. Casimir Grelewski était un prêtre du diocèse de Sandomierz, actuellement Radom, en Pologne. Il était également préfet dans des écoles de la ville.

Puis survint l'invasion de la Pologne par les troupes du IIIe Reich. Son zèle de pasteur le désignait à la vindicte de l'occupant nazi, qui déportait, depuis septembre 1939, les prêtres catholiques polonais, jugés « dangereux » pour le régime, tyrannique et païen.

Le P. Casimir fut ainsi arrêté le 24 janvier 1941, en même temps que son frère, prêtre également, le P. Stefan. Ils furent déportés au camp de concentration de Dachau, où Hitler avait d'abord déporté les prêtres catholiques allemands. Ils subissaient les mesures de rétorsions nazies à chaque intervention de Pie XII contre la politique du Reich.

Un témoin rapporte que le P. Casimir fut un jour frappé violemment par un "kapo". Le P. Casimir se releva, fit le signe de la croix sous les yeux de celui qui venait de le frapper, ajoutant avec calme: "Que Dieu te pardonne". Ces paroles déchaînèrent la violence de l'agresseur qui se rua sur le P. Casimir et le roua de coups en hurlant: "Je t'expédie tout de suite chez ton Dieu, moi!"

Il fut pendu dans le camp, le 9 janvier 1942. Avant de mourir, il put crier à ses bourreaux: "Aimez le Seigneur!"

Le 13 juin 1999, il a été béatifié par Jean-Paul II à Varsovie".

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Oui… Hitler lui-même définissait son régime comme un socialisme…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services