Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Augmenter le pouvoir d’achat semble si simple

L’optimisme est de mise à Bercy. Le ministre de l’économie va jusqu’à annoncer dans un entretien au Journal du dimanche :

"Les mesures que nous avons décidées depuis cet été peuvent
représenter un gain en pouvoir d’achat équivalent à un mois de salaire,
voire davantage
(…)
On peut raisonnablement penser que l’ensemble des mesures prises par le gouvernement augmentera la croissance de 0,3 % en 2008".

Un exemple chiffré lu dans le Monde :

"Selon les calculs de Bercy, cités par le journal, une mère célibataire
gagnant 1.600 euros par mois et payant un loyer de 600 euros pourra
augmenter son pouvoir d’achat d’un montant équivalent, en cumulant la
prime à la cuve (150 euros), une prime de 460 euros net de son
employeur, quatre jours de RTT rachetés (284 euros), les effets de
l’indexation des loyers (101 euros) sur l’inflation et une baisse des
prix dans la grande distribution (600 euros) consécutive à la réforme
de la loi Galland".

En fait augmenter le pouvoir d’achat semble tellement simple qu’on se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant. Le miracle est annoncé – certains montants semblent en relever, comme par exemple, la baisse des prix dans la grande distribution – et gardons cet exemple concret pour prendre date.
Car comme l’a dit fermement Christine Lagarde, le débat politique sur le pouvoir d’achat est clos, même si de nouvelles mesures devront être étudiées (réforme de la formation professionnelle, loi de modernisation de l’économie, la révision générale des prélèvements obligatoires…).

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Nous attendons les faits. Qu’ils se taisent, et qu’ils agissent. Pour l’instant, il ne font que “du bruit avec la bouche”, comme disait mon aïeule.

  2. L’essentiel de ce ”pouvoir d’achat” redistribué en théorie administrative consiste en versement de primes financées par l’état et les entreprises, donc par les impôts et les charges. Impôts payés par d’autres français, dont le ”pouvoir d’achat” en sera d’autant diminué. Blocage des loyers qui va casser le marché de l’immobilier. Et charges qui contribueront ainsi à supprimer des emplois, par leur délocalisation entre autres maux.
    C’est de l’économie socialiste à la Chavez, mais sans les revenus vénézuéliens du pétrole : rupture définitive avec la rupture annoncée et jamais entreprise. Le sarkozisme meurt lentement par absence de volonté.

  3. On serait déjà content de voir tous les pères et mères de famille gagner 1 600 € par mois, car c’est loin d’être le cas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services