Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Audace 2012 veut remettre les PNN au coeur du projet politique

François Billot de Lochner est écrivain et président de la fédération Banque-Finance-Assurance de l'UMP. Il préside depuis quelques jours le collectif Audace 2012. Il répond à Nouvelles de France. Extraits :

"Audace 2012 a-t-il pour objectif de "(re)catholiciser" le programme de l'UMP ?

2 Pas du tout. Pour comprendre nos objectifs, un petit historique est nécessaire. J'ai pensé, comme beaucoup d'ailleurs, que les années 2007-2012 ont été perdues en matière de réforme. Elles n'ont pas vu la promotion et l'émergence des valeurs évoquées en 2007. Cela n'a malheureusement été que verbiage… Nous voulons remettre ces valeurs en perspective et les faire émerger dans le cadre des élections de 2012. […] Un manifeste des douze mesures sera rédigé et sortira au printemps prochain, douze mesures essentielles à mettre en oeuvre si on veut que la France se redresse. Parallèlement, nous allons travailler avec tous ceux qui ont envie de travailler avec nous pour créer un collectif puissant […] Nous espérons fédérer, via les associations membres du collectif Audace 2012 que j'espère nombreuses, 400 000 personnes dès l'été prochain. Puis en septembre nous irons à la rencontre des candidats déclarés avec notre manifeste et nous leur demanderons "si vous accédez au pouvoir, combien de ces mesures et lesquelles vous engagez-vous à prendre ?". […] On leur fera signer un contrat. Par exemple, "nous, Europe écologie, si nous arrivons au pouvoir, nous nous engageons à prendre la mesure n°3"… Nous communiquerons avec nos 400 000 soutiens, via les associations adhérentes du Collectif, au fur et à mesure de nos rencontres avec les états-majors […] En somme, nous avons l'ambition d'offrir un éclairage précis à chaque électeur qui fera ensuite ce qu'il voudra. Nous ne donnerons pas de consigne de vote. […]

Votre initiative est-elle liée à l'irrespect des "points non négociables" […] ?

F Oui. La société française mélange les notions de valeurs naturelles et universelles avec les valeurs chrétiennes, catholiques. Elle considère que, puisque les valeurs universelles sont chrétiennes, il faut les abattre car on est dans une république laïque. […] Or il y a des valeurs fondamentales qui sont dans le coeur de chaque individu et qu'on ne pourra jamais extirper. Et ces valeurs sont en totale adéquation avec les valeurs chrétiennes. Vous faites bien de me parler des points non négociables car l'initiative Audace 2012 est fondée sur la note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique du Cardinal Ratzinger. […] En aucun cas, Audace 2012 ne se cantonnera aux seuls problèmes éthiques et moraux. Nous ferons aussi des propositions économiques, sociales, culturelles… […]

Votre appartenance à l'UMP ainsi que la proximité de la Fondation de service politique avec cette formation politique ne sont-ils pas des obstacles à votre entreprise ?

Vous savez, j'entretiens des rapports compliqués avec l'UMP, je suis en quelques sortes un dissident de l'UMP même si j'y suis toujours. Guillaume Perrault écrivait mardi dans Le Figaro que j'allais quitter mes fonctions à la tête de la fédération Banque-Finance-Assurance de l'UMP. Je ne sais pas où il a vu ça mais j'y réfléchis très sérieusement. Ainsi, les choses seront simplifiées. Quant à la Fondation de service politique, elle n'est absolument pas affiliée à l'UMP…

Pourtant en 2007, elle a envoyé un document que beaucoup ont jugé sarkozyste à un million d'exemplaires…

L Tout d'abord, je ne suis pas membre de la Fondation de service politique. Mais ce sont des gens qui ont de grandes qualités et avec qui je m'entends très bien. A l'époque, j'avais été très frappé par le fait que les dirigeants de la FSP mettaient en pratique la note du Cardinal Ratzinger, à savoir diminuer l'intensité du mal quand on peut le faire d'où une sorte d'appel à voter Nicolas Sarkozy…

Dès le premier tour ? Il y avait pourtant des candidats plus proches de la DSE au premier tour…

Encore une fois, je n'étais pas dans les instances de la Fondation de service politique. Ce qui est sûr, c'est qu'ils se sont dit : "on ne peut pas prendre le risque de ne pas appeler à voter Nicolas Sarkozy". Leur objectif, c'était qu'il fasse un bon score au premier tour car c'était dans la perspective du deuxième tour qu'ils appelaient à voter Nicolas Sarkozy. Pour échapper au "mariage" homosexuel, à l'euthanasie, etc… Je vois derrière cela une grande pureté d'esprit.

Et savez-vous avec quel argent a été réalisé cet envoi ?

Ce fameux envoi a été financé par la Fondation de service politique qui, je me souviens, avait pour cela réalisé un appel spécial aux donateurs. Je puis vous assurer qu'ils n'ont reçu pour cela aucun financement d'aucun parti et qu'ils sont totalement indépendants. Je ne ferais rien avec eux si ça n'était pas le cas…"

Partager cet article

2 commentaires

  1. M. BILLOT de LOCHNER a le grand mérite d’une franchise réelle sur lui-même et son positionnement UMP, même ”dissident”.
    A chaque association catholique se reconnaissant dans la note doctrinale sur l’engagement politique de se manifester.
    Cela clarifiera les choix de chaque parti politique et éclairera les catholiques.
    Il est dommage et significatif que cette démarche n’ait pas émané des organisateurs de la Marche pour la Vie : à force de demeurer dans l’abstraction pour ce qui est des principes, et surtout de ne pas s’unir, les cathos tradis pro vie se sont fait brûler la politesse de manière évidente. CATHOLIQUES en CAMPAGNE posait des questions intéressantes pourtant, mais son questionnaire était très précis, trop peut-être et pouvait gêner l’UMP. On risque de voir cette initiative intelligente finir en justification du vote pour le candidat SARKOZY, si M. BILLOT de LOCHNER ne la garde pas sous le contrôle objectif qu’il nous annonce.
    Car entre 2007 et 2012, le candidat sortant aurait eu le temps de faire qq réformes qui seraient allé dans le sens des PNN. La seule tangible étant la reconnaissance de la Fondation pour l’Ecole permettant ainsi les dons qui la financent. C’est peu.
    Il faut espérer que la ‘pureté” de la FSP n’aille pas jusqu’à jouer sur les deux tableaux : poser des questions utiles, apporter des réponses conformes aux PNN et à leur compréhension selon le critère du moindre mal, et d’autres contestables et qui furent contestées y compris en son sein, et ne retenir que les contestables et contestées, pour agir comme si de rien n’était sur des fichiers loués en envoyant un tableau comparatif qui gommait les sujets de rejet DU candidat sélectionné, le catholique Nicolas SARKOZY.
    […]
    Il faut donc que CATHOLIQUES en CAMPAGNE continue son action : de l’émulation naît souvent la justesse du raisonnement et la rectitude du jugement.

  2. Et ça n’est pas gênant de se dire à l’UMP, même dissident et de se dire en même temps défendre les PNN? Y’aurait pas des fois une oxymore?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services