Au sénat, la gauche voit rouge

La gauche continue de faire la vierge effarouchée. Un incident a éclaté aujourd'hui au Sénat lors de l'examen du projet de loi Taubira, le sénateur UMP Bruno Retailleau s'en est pris à la sénatrice écologiste Esther Benbassa.

"Nous n'avons pas la même couleur politique. D'ailleurs d'autres couleurs non plus".

Le président PS de la commission des Lois, Jean.jpgerre Sueur, s'est aussitôt indigné, tandis que le président du groupe écologiste Jean-Vincent Placé, dans un rappel au règlement, réclamait des excuses.

Après une suspension de séance, Bruno Retailleau a fait une mise au point :

"Je voudrai dire solennellement, en m'adressant à ma collègue qui n'arrêtait pas de m'interrompre, que j'ai visé la différence de couleur politique et vestimentaire".
"S'il y a une ambiguïté, je la lève".

Esther Benbassa a les cheveux teints en rouge et portait une veste jaune, possède trois nationalités, française, israélienne et turque :

B

32 réflexions au sujet de « Au sénat, la gauche voit rouge »

  1. Arthur

    Il est inadmissible qu’un sénateur puisse avoir une autre nationalité:Hollande nous fait un beau discours sur les conflits d’intérêt,il y a conflit d’intérêts entre les nationalités, de même avec l’appartenance à la franc-maçonnerie qui est autrement plus grave que des comptes en Suisse.

  2. Pierre

    Et encore, heureusement que Mr Reraillau n’a pas osé dire “Nous n’avons pas le même sexe.”, sinon il était lynché sur place !!! Il est complètement fou d’oser affirmer des évidences qui sont, en fait, des déviances tout à fait intolérables !!!

  3. Jacques Bonhomme

    Comment une personne aussi peu fixée sur ses origines peut-elle occuper pareil poste?
    A qui, à quoi vont ses convictions et sa fidélité?
    Sommes-nous encore gouvernés par des instances NATIONALES?
    Manifestement non!

  4. Franck Provost

    D’accord avec Arthur, il faudrait une loi qui interdise aux personnes ayant double ou triple (j’ignorais que cela fut possible) nationalité de faire de la politique. Et ce, au regard de conflits d’intérêt potentiels.

  5. Roger

    Quand on parle de cumul des mandats, on doit aussi s’interroger sur le cumul des nationalités chez les membres du gouvernement ou chez les élus.
    Il y a des conflits d’intérêt évidents, mais apparemment pas pour nos dirigeants qui savent voir large.

  6. VD

    Comment se fait-il qu’une personne qui a trois nationalités représente le peuple français ? On peut à tout le moins penser :
    1) qu’elle est floue sur son identité,
    2) qu’il y a des risques de conflit d’intérêts (adhésion de la Turquie dans l’UE, par exemple).

  7. tarci

    Une petite pensée pour les sénateurs ce soir qui doivent voter pour les futurs Gavroche !
    Avec les mères porteuses, ils vont être nombreux à chanter « La faute à Voltaire »
    « ….Je suis tombé sur terre, même dieu ne sait pas comment…. »
    Ici chanté par les petits chanteurs à la croix de bois, cela fera plaisir à un ancien de cette chorale : Bertrand Delanoé !
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nuSMdUlKJDU

  8. DJo

    @nabulione et d’autres : Une personne qui serait donc issue d’un père français et une mère belge devrait donc selon vous être contrainte de renoncer à une de ses nationalités pour pouvoir être élue ? En d’autres termes, un français dans un tel cas se retrouverait citoyen de seconde zone, sans les mêmes droits (entre autres d’éligibilité) que les autres ? Soit on admet la double nationalité pour tous, y compris les sénateurs, soit pour personne.
    Vous conviendrez pourtant qu’il est normal dans un tel cas de posséder les deux, qu’il est possible d’avoir une identité claire (ou être fixé sur ses origines). Tout en soutenant la plupart des choses qui se disent sur ce site, je trouve que sur ce sujet, les commentaires s’égarent.
    Quant au conflit d’intérêt, j’ai beau chercher, je ne le vois pas et je ne vois pas non plus en quoi forcer quelqu’un à renoncer à sa seconde nationalité (surtout européenne) va changer quoi que ce soit à cet hypothétique conflit.

  9. Nimier

    Il était interessant de voir cette dame Benbassa intervenir hier soir au Sénat en poussant logiquement la démonstration mariage filiation jusqu’à la PMA. JPMichel et CTaubira de lui dire, “c’est pas dans le texte” et semblant dire “ferme ta gueule tu va tout faire capoter!”
    La droite, pas déméritante (Longuet Retailleau et une poignée d’autres) semble quand même trop tendre.
    La politique c’est prévoir. Voilà pourquoi le peuple gronde.

  10. Arwen

    DJo: j’avoue que je trouve étrange le concept de double nationalité. Ce concept n’existe pas dans de nombreux pays d’ailleurs.
    Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à demander à quelqu’un de choisir sa nationalité lorsqu’il peut prétendre à plusieurs.
    En revanche, je suis tout à fait d’accord avec vous bien sûr pour dire que c’est soit pour tous, soit pour personne. Et personnellement, je serais plutôt en faveur de la seconde option.

Laisser un commentaire