Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Valeurs chrétiennes : Famille

Atteinte au congé parental au nom du gender

De Jean-Michel Beaussant sur le blog de l'Homme Nouveau :

"À partir du 1er juillet 2014,
les parents d’un seul enfant, qui ont aujourd’hui droit à six mois de
congé, pourront prendre six mois de plus, à condition que ce soit le
« second parent » qui en bénéficie. À partir de deux enfants, la durée
du congé restera de trois ans à condition que six mois soient pris par
le second parent, sinon elle sera raccourcie à deux ans et demi. Faisant
perdre ainsi, sous forme de sanction, six mois de droits à la famille !

Sous l'inspiration de l'idéologie du Genre

Inspirée plus ou moins directement de
l’idéologie du Genre, la mesure phare du projet de loi Vallaud-Belkacem
sur l’égalité des femmes et des hommes est cette réforme du congé
parental, destinée à inciter davantage de pères à le prendre. Et les
jeunes mères à retravailler plus tôt… ainsi qu’une politique dénaturée
de la famille les pousse aujourd’hui toujours plus aux travaux forcés en
dehors de leur foyer
. Sous couvert de parité, il s’agit paradoxalement,
comme avec le « mariage » gay, de dénier l’altérité spécifique du
couple
(homme-femme, père-mère) là où elles s’imposent absolument,
écologiquement (naturellement et non pas artificiellement) : dans la
cellule de base de la société ! […]

Plutôt que d’obliger les pères à prendre
ainsi un congé (au détriment le plus souvent de leur situation
professionnelle), ne vaudrait-il pas mieux inciter les employeurs à
prendre en compte la situation des parents, aussi bien pour les mères
que pour les pères, ont fait valoir les associations familiales. Tandis
que la droite courbe votait contre ce texte. Opposition de façade quand
on se rappelle que la même mesure était annoncée et prévue par Roselyne
Bachelot fin 2011. Et Nadine Morano (secrétaire ­d’État chargée de la
Famille de Sarkozy) s’était opposée à un projet du Parlement européen
pour rallonger le congé maternité au profit de la mère (à 18 ou à 20
semaines), choisissant notamment d’ignorer la recommandation
internationale d’un allaitement important. Par bêtise ou méchanceté
idéologique ? Vous avez dit « pensée unique » ?"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]