Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Attaques de 2016 : le précédent du FLN

Lu ici, où nous vous renvoyons pour des documents.

"L'histoire n'est pas une éprouvette où il faudrait mettre les mêmes corps en présence, les mêmes catalyseurs et où il faudrait reproduire les mêmes conditions physico-chimiques pour avoir la même réaction et les mêmes produits .Son étude permet toutefois d'avertir les chefs politiques et militaires sur la tournure que peuvent prendre les événements lorsque certaines conditions sont réunies. Le terrorisme que l'on qualifie d' "Islamiste" et qui s'est manifesté en France non seulement sous la forme "Mumbaïenne" du 13 novembre 2015 mais aussi par d'autres attaques comme celle contre le site chimique de Saint-Quentin Fallavier et celles contre des militaires en faction devant une mosquée à Valence et des policiers au  commissariat de la Goutte d' Or à Barbès ressemble de plus en plus au terrorisme du FLN-Métro de la seconde moitié des années 50, entre 1958 et 1962.

Lien

La thèse n'est pas de moi mais du chercheur Gregor Mathias et a été développée lors de l'incendie du dépôt pétrolier de Berre l'Etang du 14 juillet 2015 . Les premiers résultats de l'enquête ont montré que cet incendie était bien un acte criminel et je vous prie de vous reporter à l'analyse de Gregor Mathias dans cet article. L'auteur rappelait alors que les cibles des terroristes Algériens de la fin des années 50 étaient principalement des complexes pétrochimiques, des commissariats, des fonctionnaires de police et des militaires se rendant ou quittant leur lieu de travail. Après les complexes pétrochimiques [Saint-Quentin Fallavier et Berre l'Etang], ce sont bien les commissariats et les fonctionnaires de Police qui sont désormais visés et la liste des futures cibles serait ainsi presque "prévisible" !

Lien

Si les attentats du FLN contre les commissariats furent menés par des commandos entrainés afin non seulement de tuer des fonctionnaires mais aussi de récupérer des armes  on releva aussi des attaques kamikazes du style " baka " ( " crétin " ) menées par des individus isolés armés seulement d'un couteau ou d'un …hachoir ! Même s'ils ne sont pas tous Algériens , loin de là , les profils de ceux qui ont mené des attaques terroristes dans notre pays au cours de l'année écoulée montre qu'ils viennent presque tous du Maghreb . Sur le plan générationnel ils sont les petit-fils de ceux qui ont tué dans nos rues entre 1958 et 1962 . Un autre élément de parenté est le choix de la Belgique et de l'Allemagne comme base de repli ou comme base logistique . J'avais déja signalé dans ce blogue est l'existence de " maquis Djihadistes " ou d'un " Djihadisme rural " dans l'arrière pays de l'Hérault et du Gard , tout comme il en existait en Kabylie , dans les Aurés ou le Djudjura.

Lien

Il apparaît donc bien que la nouvelle vague d'attentats en France est commise par les mêmes populations qu'il y a un peu plus de 50 ans et contre des cibles identiques ! Cela devrait interpeller nos chefs politiques, non ?"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Interpeller nos chefs politiques ? N’y comptez pas ! Peut-être n’avez-vous pas encore compris qu’ils sont pleinement complices ? S’ils ne l’étaient pas leurs réactions seraient tout autres. Ils n’épuiseraient pas nos troupes, déjà trop peu nombreuses, en des “opérations” parfaitement ineptes et dont le but déclaré est du ressort de la police. Ils ne vendraient pas les bijoux de familles à nos pires ennemis. Ils n’orienteraient pas leurs média en permanence contre les nationaux. Ils ne cacheraient pas systématiquement les crimes des “chances pour la France”, et ne libéreraient pas tout aussi systématiquement les criminels pris par la police – dont on peut se demander ce qui peut encore la motiver… Ils contrôleraient réellement les frontières…
    Ne comptons que sur nous-mêmes, et ne cessons pas de nous organiser, contre l’Etat, malgré l’Etat.

  2. Souvenez-vous, on avait construit devant les entrées des commissariats des abris en béton armé pour protéger les gardiens de la paix. Ça a duré assez longtemps, bien après 1962.

  3. NON !
    Puisque nos chefs politiques sont à la manœuvre…
    A l’époque ils étaient déjà porteurs de valise !

  4. C’est quoi ou qui, nos chefs politiques ?

  5. 1° Le FLN a-t-il commis des attentats contre un journal satirique, un magasin casher, une salle de spectacle, une école confessionnelle ?
    2° Au delà de la méthode, les revendications et objectifs sont nettement différents, entre un mouvement indépendantiste de “libération nationale” et un mouvement idéologique transnational.
    3° ça me semble une erreur de regarder les événements actuels avec les lunettes de la guerre d’Algérie.

  6. Glurps.
    Après avoir lu cet article, ça donne vraiment envie de se souhaiter une bonne année 2016…

  7. Vers 1960, il y avait des sortes de demi guérites en béton placées devant les commissariats de police et servant à abriter le factionnaire de garde situé derrière (et armé d’une arme automatique). Si elles dorment toujours dans les sous-sols des commissariats on va pouvoir les ressortir…
    A cette même époque un extrémiste infréquentable prophétisait: “Si vous ne voulez pas de l’Algérie française, vous aurez une France algérienne!” Toute la classe intello-politique le prenait pour le derniers des abrutis…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services