Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Attaque contre la vie : mensonge officialisé à la naissance

Mentir dès la naissance d'un enfant : tel est l'objet de cette proposition de loi du député de la Manche qui veut permettre d'inscrire à l'état-civil non la ville de naissance, mais la ville de domiciliation de la mère…

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Pouvez-vous expliquer votre position ?
    Pour ma part, je vois à cette proposition (déjà faite voici quelques années par un député communiste, d’ailleurs) un gros avantage : éviter que tout le monde ne naisse au même endroit, avec le développement des grandes maternités urbaines. Et réhabiliter le “lieu d’origine”, c’est-à-dire le lieu d’habitation des parents (petits villages où plus personne ne naît).
    Deux autres remarques :
    – En Suisse, cette mesure est déjà l’usage. Est inscrit sur la carte d’identité le lieu d’origine, non le lieu de naissance.
    – Habitant en région grenobloise, le CHU (où tout le monde naît) est dans la ville de La Tronche. Cette mesure va faire des heureux, car tout vaut mieux que de naître à La Tronche…
    [Ma position est simple, c’est celle qui prône la vérité : celui qui est né à La Tronche est né à La Tronche. Celui qui est né au domicile de sa mère est né au domicile de sa mère. C’est tout. Pourquoi inscrire autre chose que la vérité sur les papiers d’identité? A quand le nom de la voisine quand celui de la mère ou du père qui s’appelle de La Tronche en Biais ne plaît pas aux parents? On parle de déraciné, mais là on n’enracine même plus.
    Remarque :
    Si la mention est “né à La tronche et originaire de Grenoble” pourquoi pas…
    Maintenant, sans chercher bien loin, il y a pire que La Tronche : Même les imbéciles heureux si chers à Brassens pourraient perdre une part de leur fierté (http://fr.lyrics-copy.com/georges-brassens/la-ballade-des-gens-qui-sont-nes-quelque-part.htm
    ou ici : http://www.nomorelyrics.net/fr/Georges_Brassens/La_ballade_des_gens_qui_sont_ns_quelque_part-paroles.html )
    Lahire]

  2. Mais … et le père ???????? il n’existe pas ???????????
    Ouvrez les yeux, par la maledaube : il ne s’agit pas, comme vous le dîtes, d’une “attaque contre la vie” (la vie étant la déesse de substitution des cathos), mais bien contre le père.

  3. Deux propositions à faire connaître plus largement peut-être:
    -élargir le lieu de naissance avec l’indication d’origine sur les documents officiels
    -améliorer les possibilités d’accoucher chez soi (bien plus rare en France qu’en certains autres pays européens).

  4. Je suis comme Bertrand, je ne comprends pas votre réaction. Bientôt, avec la fermeture des maternités dans le milieu rural il faudra faire jusqu’à 50 km pour aller accoucher.
    Indiquer le lieux de résidence des parents est un moyen pour mesurer le dynamisme démographique des petites villes et des gros bourg, et, pourquoi pas de ré-ouvrir des maternités…
    [Oui, mais l’indiquer EN PLUS de la vérité du lieu de naissance, mais pas en substitution. Lahire]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!