Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Assassinat sauvage de trois religieuses au Burundi

On a appris lundi l'assassinat de trois religieuses italiennes au Burundi :

"Au Burundi, dimanche 7 septembre en fin d’après-midi, deux religieuses du couvent de Kamenge, en périphérie de Bujumbura, ont été retrouvées sauvagement assassinées. Et alors que les forces de l’ordre gardaient l’établissement, une troisième femme a été tuée dans la nuit. Plus personne ne croit désormais à la thèse d'un déséquilibré."

Le premier acte s’est joué dimanche vers 16 heures avec l’assassinat des deux premières religieuses, sœur Lucia Pulici, 75 ans, et sœur Olga Raschietti, 83 ans. Elles ont été égorgées dans leur couvent de Kamenge. Après le départ de la police vers minuit, une unité des forces de l’ordre reste en faction à l’extérieur du mur d’enceinte.

A l’intérieur, trois religieuses – une Italienne, une Congolaise et une Rwandaise – acceptent de passer le reste de la nuit dans l’établissement. Quelque temps après, la troisième sœur italienne, sœur Bernadette 79 ans, appelle l’abbé de la paroisse, le père Mario, Italien lui aussi. Elle lui dit qu’elle entend du bruit. Il pense que c’est juste la peur qui suscite cette inquiétude et tente de la rassurer.

Vers deux heures du matin, le père Mario est finalement réveillé en sursaut par du bruit. Il accourt avec de l’aide et trouve le couvent fermé à clé, sans signe d’effraction. Lorsqu’il entre, c’est l’horreur. Le corps de la sœur Bernadette gît dans sa chambre, décapitée. Le corps porte des traces de coups. L’assassin, ou les assassins, lui aussi s’est enfui ni vu ni connu malgré la présence de la police derrière le mur.[…]

On apprend à l'instant qu' un suspect a été arrêté, portant sur lui le téléphone d'une des religieuses assassinées, et les clefs du couvent.

Le Pape a exprimé sa "grande tristesse" :

"Que le sang versé devienne semence d’espérance pour construire une fraternité authentique entre les peuples."

Dans le message adressé à Mgr Ngoyagoye, archevêque de Bujumbura, il demande au Seigneur « d'accueillir dans sa demeure de paix et de lumière ces trois religieuses fidèles et dévouées », «  témoins généreux de l’Évangile », en exprimant sa « proximité » à leur communauté religieuse, aux familles des victimes, ainsi qu'à toute la communauté diocésaine.

Le Pape envoie sa bénédiction apostolique à toutes les personnes touchées, « en gage de réconfort »."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services