Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Arrêtés en plein Paris sans raison!

Reçu d'une lectrice : 

"J'étais à l'Hotel de ville avec un ami mercredi après-midi, quand des policiers sont venus nous dire de nous mettre sur le côté. Quand nous leur avons demandé pourquoi ils se sont contentés de dire : "on va vous expliquer".

Nous étions dix ou onze entourés par dix gendarmes. Les touristes nous regardaient l'air ébahis et s'écartaient de notre petit troupeau pensant que nous devions être de dangereux criminels. Nous avons demandé à maintes reprises pourquoi nous étions ainsi immobilisés en pleine rue, quel en était le motif et alors pourquoi est-ce qu'ils ne faisaient pas un contrôle d'identité puisque qu'il semblait y avoir une raison, connue uniquement de Monsieur le commissaire.

Le commissaire qui était à 5m de nous, n'a pas daigné nous approcher. Les gendarmes semblaient assez gênés, ils ne savaient plus quoi dire, tous savaient que cette situation était illégale. Certains se sont permis de nous demander : "vous êtes pour le mariage homo ? Vos parents sont-ils engagés en politique ? Quel est votre bord politique ?".

Au bout d'une vingtaine de minutes, une dame s'approche et nous demande : "pourquoi êtes vous là ? Vous êtes contre le mariage homo ? " nous lui répondons que ce n'est pas la question et que nous avons été arrêtés sans aucun motif." Elle ajoute alors : "si vous êtes contre le mariage homo, je vous soutiens " ce à quoi nous répondons "merci". Là, le gendarme à côté de moi me dit "vous vous êtes grillés". "Ah parce que parce que nous sommes contre la loi, nous devons être arrêtés ? Nous n'avions pas de pulls, de polo, de banderoles ou drapeaux à l'effigie de LMPT." " Oui mais vous avez été repérés par nos collègues en civils" " ah oui ? Et repérés en train de faire quoi ?" " Vous marchiez autour de l'Hotel de ville. Et puis il y a un ministre pas loin" " Donc maintenant nous n'avons plus le droit de marcher quand un ministre est dans le coin ? Vous savez, j'habite près d'un ministère, vos pouvez venir m'arrêter chez moi si vous voulez".

"Mais vous êtes contre le mariage homo, c'est pour ça que vous êtes là" " mais nous avons rien fait ! Et je suis sûre que la plupart d'entre vous êtes d'accord avec nous, seulement je sais que vous ne direz rien".

Nous sommes restés ainsi plus de 3/4 d'heure sans que personne ne nous dise le motif de cette immobilisation ni ne prenne nos papiers. Le commissaire a du trouver le temps long puisqu'il est parti au bout d'une trentaine de minutes sans nous avoir adressé la parole. Certains en ont profité pour appeler des avocats de leur entourage. Nous avons décidé ensemble de porter plainte. Apres 45 minutes, les gendarmes se sont regardés et l'un d'entre eux a dit : "bon on fait quoi ?". Le commissaire avait du partir sans leur dire quoi que se soit, ils ont finalement décidé de nous laisser partir, non sans nous avoir raccompagnés jusqu'au métro.

Une preuve de plus contre la politique injuste du gouvernement !

Je vous écrivais car des gens qui nous ont vu nous ont pris en photo et nous ont dit qu'ils enverraient la photo au salon beige et il nous faut des photos prises de l'extérieur pour faire aboutir notre plainte. Ainsi, pourriez-vous me les transmettre ? Ce sont des photos prises contre la grille de l'Hôtel de ville".


29 mai hôtel de ville de Paris par Le_Salon_Beige 

Partager cet article

19 commentaires

  1. on est en plain délire. Depit de sale gueule caractérisé. Interdiction de penser, pouvoir arbitraire et pendant ce temps la, on plante nos militaires au cutter ou au couteau et chaque semaine les territoires perdus de la République augmentent, les cimetieres sont vandalisés, la religion catholique aggressée.

  2. Faudra-t-il desormais avoir un numero d’avocat sur soi en permanence…
    [oui, 1000 fois oui. JL]
    Pour nous les Provinciaux car je crains que la police politique se mette en action,auriez-vous des noms à nous donner. Mille mercis

  3. Un climat de panique confine à l’hystérie. C’est à la fois inquiétant au regard des libertés fondamentales bafouées maintenant quotidiennement et signe que le point de rupture est proche car leurs dérapages appellent leurs dérapages et tout cela va mal finir.
    Mais pourquoi François Hollande s’est-il fourvoyé dans cette fuite en avant suicidaire pour lui et dangereuse pour la paix civile ?

  4. M. Fromage nous a avertis : c’est l’An 2 de la République….citoyens, prenez garde à vous, la Terreur arrive! les Femen précèdent les sans-culottes !!!!! sans rireil y a un petit gout de djà vu, faudra t il émigrer pour laisser la place aux amis de nos gouvernants ? Trois-Points d’interrogation.

  5. Délit d’opinions non conformes aux dogmes du Grand-Orient…
    Et M. Vals ose se gargariser en évoquant la laïcité source de liberté !

  6. Bonjour, au vue des nombreuses arrestations arbitraires est il possible pour un particulier ou par l’intermédiaire d’avocats de réclamer, de visualiser auprès des commerçants leurs images de vidéo surveillances. Cela pourrait être une aide supplémentaire pour lutter contre cette répression, voir même pour les débordements des manifestations, analyser les faits et gestes des policiers en civils.

  7. j’étais également présent et j’ai pris des photos de votre immobilisation.

  8. J’ai une photo si vous le souhaitez, prise de l’autre côté du trottoir. Comment l’envoyer?
    [Ici : [email protected] ]

  9. Une question aux juristes ou avocats : dans ce genre de cas peut-on refuser d’obéir à la police?
    Il semblerait qu’elle n’a pas le droit de maintenir sans motif arbitrairement des gens en dehors de la procédure du contrôle d’identité ou de la garde à vue, alors ordre illégal = pas tenu d’obéir, non?
    Autre question : peut-on exiger de l’agent (en uniforme ou non) son matricule et ensuite peut-on porter plainte contre lui personnellement (au nom du fait qu’il n’a pas le droit de faire appliquer des ordres illégaux) ? Ceci refroidirait peut être l’ardeur de certain et contribuerait à ce que ceux qui sont indignés des ordres qu’ils se sentent obligés d’exécuter puissent dans ces cas là mettre leurs chefs devant leurs responsabilités en refusant de leur obéir pas une sorte de “droit de retrait”.

  10. Un juriste peut-il nous préciser
    1- en quoi un individu muni d’un brassard (en général porté au dernier moment avant interpellation) jouit des mêmes prérogatives que celles reconnues à un fonctionnaire en uniforme ?
    2- Peut-on refuser d’obtempérer devant un brassard ?
    3- La qualité du brassard est-elle présumée ou doit-il arborer un insigne ou numéro matricule ?

  11. A Ducoin 18:15:09
    Bien sûr qu’il est possible de demander les papiers à un gendarme, à un policier en uniforme et même à un “sans uniforme” qui se prétend être “des forces de l’ordre”. Nous avons le droit de contrôler si ce sont bien des flics, des gendarmes ! Ils N’ONT PAS LE DROIT DE REFUSER ! Peut-être qu’ils seront dans leurs petits souliers. Je certifie l’avoir fait à trois reprises dans ma vie, dans les départements 07/26/30.
    “Nul n’est censé ignorer la loi” Vous êtes dans votre droit et je le conseille à tous ceux et à toutes personnes qui se font arrêter par “ces sauvages”. AINSI VOUS AUREZ LEUR NOM ET MATRICULE.

  12. N’imaginez pas qu’ils vont donner leur matricule !
    Je croyais qu’il y avait une nouvelle loi selon laquelle les policiers devaient être très polis, vouvoyer les gens, ne pas les contrôler au faciès. C’est justement ce qu’ils font. si vous avez un coup de soleil et arborez une capuche, ils ne vous arrêteront pas.

  13. On nage en plein délire !
    Serait-il possible, comme mentionné dans un commentaire plus haut, de publier un article sur comment et quand contacter un avocat et surtout, comment trouver des avocats “de notre bord” ?

  14. Pour sortir dans Paris tranquillement et sans être agressé par les forces du désordre, portez une djellaba et bronzez-vous le visage avec du cirage.
    Parlez entre vous dans le genre arabisant, peut-être qu’ils (CRS) vous lâcheront les baskets.

  15. La tyrannie prend des dimensions incroyables !
    Il faudra, un jour, faire payer à Manuel Gaz toutes les illégalités dont il se rend coupable.
    Et lui faire rembourser tous les frais que ses caprices auront entrainés.
    Valls, en prison !
    Valls, en prison !
    Valls, en prison !

  16. J’aimerais voir la loi qui autorise des services de “l’ordre” de demander les opinions politiques de personnes dans la rue.

  17. encore une fois je ne epux que recommander de retourner les armes des gauchistes contre eux et d’utiliser les informations contenues dans l’opuscule “guide du manifestant arreté”
    http://guidedumanifestant.org/Guide%20du%20manifestant%20-%202013.pdf
    On y trouve entre autres les conseils suivants
    Vous êtes contrôlé
    05 – Les contrôles d’identité
    07 – La procédure de vérification d’identité
    08 – La palpation de sécurité, les fouilles
    09 – Les menottes
    10 – Conseils
    11 – Focus – Contrôles au faciès : la lutte continue !
    12 – Vous êtes arrêté
    13 – Garde à vue : vos droits
    16 – Conseils lors des gardes à vue

  18. Une réponse possible à esprit libre qui se demande à 17h26 “pourquoi Hollande s’est fourvoyé?”: cette citation de Gustave Le Bon: “On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu’en s’occupant de leurs intérêts”

  19. Qui a dit : “Si le gouvernement souhaite établir une relation approfondie et amicale avec le peuple il ne doit pas sous-estimer son intelligence, la confiance doit être réciproque et il ne doit pas y avoir de tentatives permanentes d’intimidation. Le peuple suivra avec loyauté à condition d’être autorisé à participer à la prise de décisions, que chaque parole critique ne soit pas immédiatement interprétée comme mal intentionnée et que les patriotes désespérés ne soient pas catalogués comme des traitres”.
    Ces paroles ont été extraites d’un discours de Von Papen le 17 juin 1934 où un petit début de rejet de la politique de Hitler commençait à se lever. On connait la suite.
    Le Gouvernement socialiste Français emploie des méthodes du National Socialisme (seule différence et bien que la SA et la SS en furent truffées, ici on marie les homos, là-bas on le enfermait)pour assoir son pouvoir.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]