Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Aquarel maladroit peut-être mais pas mal-intentionné

Mon post d’hier sur le plagiat de bénédiction par un homme déguisé en prêtre dans la caravane du Tour de France fut doublé d’un mail à la direction d’Aquarel. Je reconnais a posteriori que ce mail manquait de finesse, mais les agressions contre notre religion me font bouillir le sang.

L’échange de mails entre le Salon Beige et Aquarel est visible ici.

Aquarel n’avait aucune intention de nuire à la religion catholique en utilisant l’image et la tenue du prêtre. Il s’agissait d’un atout publicitaire, sans plus.

Dans un premier temps, il peut paraître flatteur que la présence d’un prêtre catholique soit liée dans l’esprit des gens au mariage, puisqu’il s’agissait dans le scénario publicitaire que ce faux prêtre accompagne un couple de jeunes mariés. Mais c’est là qu’est l’erreur qu’on ne peut accepter : le coup du couple à trois, de la caricature de la morale religieuse veillant sur le couple fraîchement marié…

Dans un deuxième temps, chacun doit savoir que les religions ne doivent pas être tournées en dérision,  surtout en ces temps paradoxaux où la laïcité est portée aux nues, où d’autres religions bénéficient d’avantages scandaleux de l’Etat dit laïc et où en même temps, la religion catholique est la cible de tant d’attaques qui ne scandalisent plus personne.
Nous ne devons pas accepter que notre religion soit caricaturée ou agressée.

Aquarel, sur une simple demande, retire illico ce thème d’animation. Nous les en remercions vivement. Nous remercions la direction d’Aquarel pour le respect qu’elle accepte de témoigner à la religion catholique, à ses prêtres et à Dieu.

Enfin, nous n’avons pas à nous glorifier du dénouement de cette affaire. Nous nous en réjouissons, c’est certain, mais cette joie est tournée vers Dieu, que l’on remercie de la réaction d’Aquarel. Et si victoire il y a, elle est du côté de Dieu, source de tout bien et aussi du côté de la direction d’Aquarel d’avoir lu et accepté nos remarques, de les avoir prises en compte et d’y avoir donné suite.

Et comme cette histoire finit bien, buvons frais, buvons un grand verre d’Aquarel, l’eau qui éradique les soucis et qui dissout les malentendus!

Lahire

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services