Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

Après Sainte-Sophie, Erdogan transforme en mosquée le monastère du Saint-Sauveur-in-Chora

Après Sainte-Sophie, Erdogan transforme en mosquée le monastère du Saint-Sauveur-in-Chora

Tant qu’Erdogan, le nouveau calife de l’empire ottoman, ne sera pas stoppé, il poursuivra sa politique d’islamisation.

Le tribunal avait décidé, l’an passé, la transformation en mosquée de l’église historique du monastère du Saint-Sauveur-in-Chora, connu pour ses célèbres fresques et mosaïques. Néanmoins, cette décision n’avait pas été appliquée. Cependant, la décision a été publiée ce jour dans le journal officiel du gouvernement turc. Rappelons que le Conseil d’État turc, avec l’accord de Recep Tayyip Erdoğan, avait déjà transformé la basilique Sainte-Sophie en mosquée par sa décision du 10 juillet 2020. L’histoire des débuts du monastère du Saint-Sauveur-in-Chora n’est pas connue avec certitude. La tradition place sa fondation au VIème siècle par saint Théodore, tandis que d’autres l’attribuent à Crispus, gendre de l’empereur Nicéphore Phocas (VIIème s.). Il est maintenant prouvé que l’église actuelle a été bâtie entre 1077 et 1081 par la belle-mère de l’empereur Alexis Ier Comnène, Maria Doukaina, à la place des anciens bâtiments qui datent du VIème et IXème s. L’église a été fortement endommagée, probablement en raison d’un tremblement de terre, et a été restaurée en 1120 par Isaac Comnène. Théodore Métochitès a participé à la nouvelle restauration de l’édifice (1316-21) et fit ajouter l’exonarthex, la chapelle sud, ainsi que la décoration de l’église avec de remarquables mosaïques et fresques. Le monastère a été transformé en mosquée ottomane par le grand vizir du sultan Bayezid II (1481-1512) et fut désormais connue sous le nom de Kariye Camii. Une partie importante de la décoration de l’église a été détruite. En 1948, un programme de restauration a été mis en œuvre et, depuis 1958, l’édifice était un musée.

Partager cet article