Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Après l’insémination post-mortem, le mariage posthume

La culture de mort, de plus en plus fort :

"Il y a deux ans, Bertrand d’At de Saint Foulc, chorégraphe, meurt subitement, alors qu'il devait épouser son compagnon, Mark Pace, professeur de danse au Ballet du Nord. Les bans de ce couple pacsé depuis 2000 avaient été publiés en juillet 2014 et les deux hommes comptaient officialiser leur union en profitant de la récente loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe en France. La mort aurait pu empêcher définitivement cette volonté de prendre forme.

Mais le mariage à titre posthume est autorisé en France par le code civil depuis 1959.  Une demande exceptionnelle doit être faite au Président de la République et après enquête auprès des proches. Cette procédure a été utilisée dans ce cas précis, faisant de ce mariage gay le premier célébré à titre posthume en France. Ainsi, deux ans après, les deux hommes ont officiellement déclaré mariés à Marcq-en-Baroeul le 28 mai dernier."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.